L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Partagez

    Haganeren

    Messages : 252
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Haganeren le Sam 19 Mar - 17:38

    Faut vraiment qu'ils arrêtent de vouloir faire des environnements "open" depuis Xillia ça marche pas et c'est vide. Ils ont peur de revenir à des environnements plus petits par peur de se faire targuer de jeu couloir je suis sûr.... Ou alors ils veulent pas ajouter de worldmap qu'ils considèrent être d'un autre âge, va savoir.
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Weldar le Sam 19 Mar - 19:36

    Autant, on m'a dit que les environnements ouverts étaient plus sympa dans Zestiria et ça devrait s'améliorer dans Berseria, mais c'est dommage que ça fasse un peu vide. Inversement, Star Ocean V qui est pourtant cross gen s'en tire mieux. Là, on a des textures baveuses chez Berseria.
    Néanmoins, le soin semble plus apporter à la modélisation des personnages et à un ensemble général qui reste assez chatoyant.

    http://gematsu.com/2016/03/tales-berseria-magilou-bienfu-screenshots

    Je ne suis pas forcément contre de vouloir faire évoluer le level-design, même si on ressent qu'il y l'impératif des RPG d'aujourd'hui de proposer des environnements ouverts... mais le dernier Tales of à environnement fermé/world map que j'ai fais, c'était Vesperia, et il était inintéressant (pires donjons).
    Je n'ai pas encore touché à Xillia ou Graces qui ont commencé à changer la structure, mais j'ai hâte de tester Zestiria (parait qu'il y a pas mal d'interactions)
    avatar
    Marcelin

    Messages : 47
    Date d'inscription : 25/10/2015

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Marcelin le Sam 19 Mar - 20:36

    Je vais dans le sens de Haga.
    Moi je suis quelqu'un qui ai beaucoup de mal à m'adapter au concept de "monde ouvert" et j'ai tendance à rejoindre Haga dans le fait que la fixation sur le concept de "monde ouvert", quand il n'est pas motivé par de vrais choix de game design, a quand même tendance à être plutôt casse gueule. Non pas qu'on ai un versant qui serait "typiquement occidental" et un autre "typiquement japonais" : il faut juste savoir ce qu'on fait comme jeu. Shadow of the Colossus est un monde ouvert, mais c'est dans son principe même. Pareil pour Romancing SaGa. Mais je ne suis pas sûr que la série Tales Of survivra à elle-même si elle rentre dans une telle voie, ou alors radicalement transformée (ce qui peut tout à fait se concevoir, vu le niveau de gigantisme qu'a atteint la licence, qui peut se permettre de se transformer sans changer son nom)

    Je me dis que si même les Tales Of, qui sont pourtant l'archétype de ce qu'on nomme "le RPG couloir" rendu si caractéristique du RPG japonais qu'on aime à répudier de nos jours, que l'on mitraille comme l'on mitraillerait un corbillard – alors que l'on se souviendra que les mêmes journalistes montant au créneau encensaient ce même genre, son univers et ses scénarios, il y a encore dix ans de ça – si même la série Tales Of, dis-je, est touchée par ce mouvement de rejet du format de jeu linéaire, j'ai franchement tendance à me faire du soucis.
    Comme le disait Haga, la série Tales Of était encore des dernières à chercher ses inspirations essentiellement dans elle-même. Le fait qu'elle se mette à la queue des "bons élèves" du RPG contemporain a tendance à ne pas être un bon signe pour les gens qui aiment les RPG de l'époque PS1 / PS2, même si on se doute que cette époque reviendra par d'autres courroies ou d'autres modes renouvelées.
    Je n'aime pas la tournure qu'a prise le RPG japonais ces derniers temps. Je ne dis pas que "c'était mieux avant". J'aimerais juste que nos "journalistes" vidéoludiques baissent d'un ton dès qu'il s'agit de dire que les Japonais ne savent pas "s'adapter" au modèle Américain. Même chose pour nous d'ailleurs : quand résisterons-nous enfin sérieusement, sur le plan vidéoludique, à l'influence envahissante du modèle culturel et ludoconceptuel américain ? Je me pose la question. On a Ubisoft, mais ça pourrait être une compagnie américaine que cela reviendrait au même – les studios les plus importants étant au reste, sans surprise à Montréal.

    (Sinon pour les pires donjons, ce ne sont pas ceux de Tales of Vesperia, ce sont vraiment ceux de Tales of the Abyss, qui n'ont strictement aucune énigme. Après à mes souvenirs, le seul Tales Of que j'ai fait avec de vraies énigmes et un intérêt dans les donjons, c'était Tales of Symphonia, qui sur ce point reste inégalé...)
    avatar
    Reven Niaga

    Messages : 19
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Reven Niaga le Mar 22 Mar - 8:16

    Faut vraiment qu'ils arrêtent de vouloir faire des environnements "open" depuis Xillia ça marche pas et c'est vide. Ils ont peur de revenir à des environnements plus petits par peur de se faire targuer de jeu couloir je suis sûr.... Ou alors ils veulent pas ajouter de worldmap qu'ils considèrent être d'un autre âge, va savoir.

    Ah bah, ils se sont fait traiter de jeu couloir ?
    Du coup ça explique certaines choses dans Zestiria.

    Après ça a l'air de marcher sur certains. Ma meilleure amie aiment pas la licence Tales of en général, mais aime beaucoup Zestiria. Environnements ouverts, les skits centrés, ou je sais pas. Et ça change tout le jeu pour elle.
    "Oh, tu as vu ! J'ai eu une différente scène que toi ! C'est amusant qu'ils ont pensé à ça."
    "oui heu… si jamais ton Tales of Symphonia tant détesté, il a aussi d'autres scènes qui changent de partie en partie, selon avec qui tu augmente ton affinité, et tout et tout."

    Les environnements ouverts dans Zestiria donnent un certain sens scénaristique si on cherche bien (il y a une part "faut découvrir le modne" donc ça peut se justifier à la limite), mais cela devient assez agaçant au bout d'un moment (bonjour, j'ai tourné en rond bien trop longtemps sur ma map géânte pour trouver l'ennemi que je devais tuer, merci.). Au moment où ils te donnent la possiblité d'avoir un boost de vitesse pour marcher dans les map tu le sens très mal Laughing

    Outre ça, je trouve Zestiria quand même un bon jeu, et sans doute mon Tales of préféré jusque là. Je verrai quand je l'ai fini. Il commence un peu à pêcher sur la fin. Le jeu a cependant une bande son vraiment cool, j'espère qu'ils vont continuer dans cette voie (à mes souvenirs, tous les Tales of que j'ai faits étaient très inoubliable de ce côté.).

    Pour Berseria j'espère vraiment que la miss héroine a droit à un costoume alternatif. Le design de son haut me pose vraiment problème.
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Weldar le Mar 22 Mar - 13:06

    Le level-design de Zestiria a eu de retours plutôt positifs si je me trompe pas, ou du moins, qu'il était plus intéressant que ceux de Xillia/Graces. C'est un épisode particulier, mais des fans de Tales of le considèrent comme l'un des meilleurs opus.
    Et le duo Sakuraba/Shiina fut l'une des meilleures idées dans un Tales of.

    D'ailleurs, ils renouvellent pour Berseria, je crois.
    Et effectivement, le haut de Velvet est abusée, même si elle dégage au final une certaine "gueule" (bien qu'elle rentre un peu dans le ton "perso dark clich3"). On verra bien!
    avatar
    Haganeren

    Messages : 252
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Haganeren le Mar 22 Mar - 15:13

    PLus intéressant que Xillia ça va pas être dur. Graces a pas un open world vraiment, il a des "chemins", un peu comme Trails in the Sky. J'aime plutôt ça pour être honnête, ça donne un ordre de grandeur dans l'éloignement des villes sans en devenir complètement débile non plus.

    Je sais pas pourquoi vous parlez du haut de l'héroine de Berseria, c'est tout l'avant qui est complètement ridicule. J'ose même pas imaginer ce que ça fait de se ballader avec le bide à l'air comme ça. On va bien rigoler lorqu'on sera dans le monde de la neige, ah ça !

    Ca me rappelle certaines armures de Xenoblade Chronicle X (vu que j'ai choisi un personnage féminin à incarner histoire de changer), à coté de ça j'ai trouvé que le casque qui protège le plus là où j'en suis c'est un casque de motard qui fait qu'on voit pas du tout la tête de ton perso. Ca fait un perso avec un gros casque et à moitié à poil en dessous. Je vous raconte pas le spectacle durant les scènes cinématiques tant c'est ridicule !


    Reven a écrit:Ah bah, ils se sont fait traiter de jeu couloir ?
    Du coup ça explique certaines choses dans Zestiria.

    Pas exactement mais disons que la linéarité du modèle de RPG Japonais a été très critiqué depuis la catastrophe Final Fantasy XIII. Je suppose qu'ils veulent surfer un peu sur la vague instauré par Skyrim en dégageant la worldmap et en faisant quelque chose de plus moderne.... Avec ce que ça implique de négatif.

    Après, oui, on peut préférer que ce soit justifié dans le scénario mais bon, on sait que souvent, les scénarios sont fait en fonction des contraintes du jeu et non l'inverse. Si c'est plaisant à traverser contrairement à Xillia, on aura déjà fait un sacré pas en avant !

    Weldar a écrit:mais le dernier Tales of à environnement fermé/world map que j'ai fais, c'était Vesperia, et il était inintéressant (pires donjons).

    Ben euuuh... Non je sais pas... Vesperia avait une très jolie worldmap avec un vaisseau, c'était pas forcément GENIAL mais ça marchait bien... Non ? Tu l'as trouvé innintéressant ?

    Sinon les donjons c'est pas forcément les pires, c'est surtout que ça consiste à visiter toutes les salels pour se chopper des objets avant d'aller à la fin quoi... Sans rien d'autre à faire ou presque. Marcelin parlait de Abyss qui m'ont pas semblé trop immonde non plus... Juste beaucoup moins bien que dans Symphonia.

    Non les pires pour moi c'est Phantasia, des longs donjons remplis de couloir tous pareils sans le moindre puzzle et des combats tous les 5-8 pas en moyenne. Pur purge, c'est le bonheur !
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Weldar le Mar 22 Mar - 15:26

    On dira que Phantasia offrent des jolis labyrinthes avec un random encounter abusif.
    Les meilleurs donjons resteront ceux de Symphonia, pas complexe, des petits puzzles sympatoches et des combats non aléatoire. Ces détails rendent la traversée plus agréable.

    Allez!
    De mémoire dans les récents Tales of que j'ai pu faire :
    Symphonia > Abyss > Vesperia > Legendia >>>>>>>>>>>>>>>> Innocence
    Destiny était moins abusé que Phantasia, il y avait un peu de plus de "trucs" dans les donjons dont l'énigme du zodiaque qui m'a marqué tellement que c'était tordu. Eternia était un bête couloir la plupart du temps (hormis la forêt, haha), mais un très joli couloir.

    Les donjons d'Abyss sont plats, mais ils sont moins pires (de mémoire) que ceux de Vesperia qui sont de bêtes couloirs avec parfois un embranchement pour un cul de sac/trésor.
    Je te l'avoue que je me souviens pas des masses des lieux/séquences dans Vesperia. Je me souviens juste de la demeure du vilain politicien qui aime bien mater des SDF se faire dévorer par ses monstres dans une cage. C'était cool.


    Je sais pas pourquoi vous parlez du haut de l'héroine de Berseria, c'est tout l'avant qui est complètement ridicule. J'ose même pas imaginer ce que ça fait de se ballader avec le bide à l'air comme ça. On va bien rigoler lorqu'on sera dans le monde de la neige, ah ça !


    Mais, de rien!
    (néanmoins, elle est plus "habillée" que Millia, vu qu'elle a un manteau, haha)

    Notons qu'il y avait un détail technique qui m'avait plu dans Eternia, tu devais chopper des tenues polaires pour te rendre à la montagne enneigée vu que les personnages ne pouvaient pas supporter le froid (normal, le héros a aussi le bide à l'air). C'est bête, mais ça rendait le truc crédible pour une fois. Le soucis du détail qu'on retrouve souvent.



    C'est marrant que tu parles des armures de Xenoblade X, ce qui veut dire que l'option de bloquer un skin d'armure lors des cinématiques apparaît seulement au new game+... Zut!
    avatar
    Haganeren

    Messages : 252
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Haganeren le Mar 22 Mar - 16:58

    Millia est clairement pas celle que je prendrais pour parler d'habits réussi chez des protagonistes féminins oui.... Mais c'est honnêtement moins pire que celle de Berseria. (Enfin les deux persos se ressemblent de toute façon énormément physiquement)



    Eternia avait ce détail des manteaux ouais... Le jeu était vraiment magnifique... Il était hyper oubliable MAIS magnifique.
    avatar
    civet

    Messages : 34
    Date d'inscription : 05/02/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  civet le Mar 22 Mar - 20:32

    C'est bien connu, le nombre de cm² d'habits d'une héroïne de jeux vidéo est toujours inversement proportionnelle aux succès des ventes Very Happy Une chemise fermée ou un pantalon ça entamme les ventes de 150k !

    On aura connu Fujishima plus inspiré, un peu dommage en effet. Même les autres personnages n'ont pas l'air beaucoup mieux loti. Si au moins y'a de l'intérêt ailleurs ça pourrait tout de même être un moindre mal.
    avatar
    Marcelin

    Messages : 47
    Date d'inscription : 25/10/2015

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Marcelin le Mer 23 Mar - 23:45

    Haganeren a écrit:Pas exactement mais disons que la linéarité du modèle de RPG Japonais a été très critiqué depuis la catastrophe Final Fantasy XIII. Je suppose qu'ils veulent surfer un peu sur la vague instauré par Skyrim en dégageant la worldmap et en faisant quelque chose de plus moderne.... Avec ce que ça implique de négatif.

    Je n'approuve pas complètement la formulation des choses. Sans doute, Final Fantasy XIII a été démonté par la critique du fait de son extrême linéarité et de la "japoniaiserie" de son scénario (encore que je ne juge de rien : je n'y ai pas joué) – mais la vraie question est : pourquoi la presse a-t-elle démonté FFXIII et n'a pas touché à FFX en son temps, qui souffre grosso modo des mêmes torts incriminés, en son temps dressé comme monument du jeu console ?
    En soit, je veux dire que FFXIII n'est pas la cause, mais n'est qu'un épiphénomène qui nous a donné conscience de ce qu'il y avait eu un changement dans les attentes du public occidental et / ou des médias du jeu vidéo.
    On a juste changé d'époque. FFX est produit à l'époque où le marché du jeu vidéo, et conséquemment le marché console, est essentiellement dominé par les japonais, et où le jeu vidéo PC a ses honneurs mais ne jouit pas de la même popularité de masse. A cette époque, la méthode ludique japonaise est encore acclamée, et on n'est pas du tout encore tombé dans ce dénigrement massif des jeux japonais traditionnels qu'on s'apprête à voir à la génération suivante. Cela est plutôt dû au retour des Etats-Unis et des méthodes états-uniennes sur le marché console et comme premier marché du jeu vidéo en général, et de mon point de vue, cela a affecté la façon de considérer le "bon jeu" de telle sorte qu'au vu du renouvellement du jeu vidéo occidental, on s'est mis à dénigrer assez naturellement le jeu vidéo japonais, d'autant que les effets de corps dans la presse vidéoludique sont tels qu'il y a aussi une plus grande facilité de crée des phénomènes de hype pour des jeux occidentaux avec une presse occidentale, ce qui est culturellement tout à fait normal.

    Donc pour moi, changement de perception. Les Japonais, qui veulent quand même survivre sur le marché international pour certaines compagnies, s'adaptent et font du "free roaming" eux aussi, mais c'est tellement bancal (on dirait plus un ajout ad hoc pour bien faire) et si peu maîtrisé par les Japonais que ça finit souvent en ersatz du jeu occidental ou en ennui total.
    J'ai tendance à me dire que cette manie finira par passer, mais il faut encore un peu de temps.
    En tout cas, ça n'est certainement pas le remake de FFVII qui marquera ce retour...
    avatar
    Haganeren

    Messages : 252
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Haganeren le Ven 25 Mar - 12:09

    Marcelin a écrit:Je n'approuve pas complètement la formulation des choses. Sans doute, Final Fantasy XIII a été démonté par la critique du fait de son extrême linéarité et de la "japoniaiserie" de son scénario (encore que je ne juge de rien : je n'y ai pas joué) – mais la vraie question est : pourquoi la presse a-t-elle démonté FFXIII et n'a pas touché à FFX en son temps, qui souffre grosso modo des mêmes torts incriminés, en son temps dressé comme monument du jeu console ?
    En soit, je veux dire que FFXIII n'est pas la cause, mais n'est qu'un épiphénomène qui nous a donné conscience de ce qu'il y avait eu un changement dans les attentes du public occidental et / ou des médias du jeu vidéo.

    Hum.... C'est pas faux... Même si FFX a certainement déjà été très critiqué en son temps. Beaucoup de gens ont commencé par lui dans la série et les critiques étaient assez aveugles. (J'ai toujours considéré les critiques comme une sorte de "miroir des attentes du public il y'a deux ans", souvent ça tombe effectivement dans ce qui est aimé, des fois c'est bien à coté de la plaque et ils tentent de se rattraper au prochain coup.)


    Marcelin a écrit:On a juste changé d'époque. FFX est produit à l'époque où le marché du jeu vidéo, et conséquemment le marché console, est essentiellement dominé par les japonais, et où le jeu vidéo PC a ses honneurs mais ne jouit pas de la même popularité de masse. A cette époque, la méthode ludique japonaise est encore acclamée, et on n'est pas du tout encore tombé dans ce dénigrement massif des jeux japonais traditionnels qu'on s'apprête à voir à la génération suivante. Cela est plutôt dû au retour des Etats-Unis et des méthodes états-uniennes sur le marché console et comme premier marché du jeu vidéo en général, et de mon point de vue, cela a affecté la façon de considérer le "bon jeu" de telle sorte qu'au vu du renouvellement du jeu vidéo occidental, on s'est mis à dénigrer assez naturellement le jeu vidéo japonais, d'autant que les effets de corps dans la presse vidéoludique sont tels qu'il y a aussi une plus grande facilité de crée des phénomènes de hype pour des jeux occidentaux avec une presse occidentale, ce qui est culturellement tout à fait normal.

    Je me demande quand même quand ça a commencé.... Final Fantasy XIII n'est pas "le jeu qui a rendu les gens peut enclin à apprécier le J RPG" comme tu le dis bien mais il a un peu contribué à en montrer certains "travers". Star Ocean 4 tombe également dedans. Je ne pense pas que ce soit ces jeux qui ont transformé ce marché mais... Peut être que la popularité de jeu comme Mass Effect, Skyrim ou Fable ont changé les attentes du public. (Faudrait que je vérifie les dates pour voir si ça colle)

    Va savoir...

    Marcelin a écrit:En tout cas, ça n'est certainement pas le remake de FFVII qui marquera ce retour...

    Hum... Pas tout seul bien sûr mais Kingdom Hearts 3 plus Final Fantasy VII sont tout deux des licences avec un scénario bien tiré par les cheveux et autres clichés japonais qui ont tendance à être décrié. Pourtant, ce sont des jeux appréciés. Peut être que ça changera un peu la donne si. Tales of marche de mieux en mieux et Star Ocean 5 tente de se racheter.

    Avec ça, les gens ayant grandis avec le J RPG commencent à avoir l'âge de créer des jeux utilisant le modèle J RPG pour conter une histoire. Je me demande si il y'a pas un petit retour dans l'air.
    avatar
    Marcelin

    Messages : 47
    Date d'inscription : 25/10/2015

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Marcelin le Sam 26 Mar - 8:58

    Haganeren a écrit:Je me demande quand même quand ça a commencé.... Final Fantasy XIII n'est pas "le jeu qui a rendu les gens peutenclin à apprécier le J RPG" comme tu le dis bien mais il a un peu contribué à en montrer certains "travers". Star Ocean 4 tombe également dedans. Je ne pense pas que ce soit ces jeux qui ont transformé ce marché mais... Peut être que la popularité de jeu comme Mass Effect, Skyrim ou Fable ont changé les attentes du public. (Faudrait que je vérifie les dates pour voir si ça colle)

    Va savoir...

    J'estime que l'argument de Mass Effect, Skyrim ou Fable est bien plus consistant.
    FFXIII n'a dégoûté personne. Il n'a pas de "travers". Simplement, les gens ne voulaient plus de ce genre de scénario ni de ce genre de jeu, et notamment la presse vidéoludique, pour autant qu'ils aient acclamé unanimement FFX et la plupart des RPG japonais de l'époque PS2 / NGC.
    Pourquoi ? Cela semble très clairement corroboré avec l'arrivée (ou plutôt, le retour) des occidentaux dans le marché console. Car le marché console est le marché de masse du jeu vidéo, avec le public le plus large, le plus divers, qui touche à peu prêt toutes les classes sociales – de la NES à la PS2, ça a été un marché complètement dominé par les Japonais, puisqu'ils étaient à l'origine tant du hardware que du software, et les incursions de rares jeux occidentaux, quand ils n'étaient pas soutenus par les maisons mères, tendaient à échouer à vraiment percer outre quelques exceptions dans le milieu des jeux de sports par exemple (mais ici on parle surtout des RPG, où les occidentaux étaient absents sur console).
    Ensuite, qu'est-il arrivé ? Microsoft a percé avec sa XBOX360, et ça a tout changé. Il a fallu du temps et de l'effort, puisque la première Xbox avait été un échec patent, mais l'idée d'une console de jeu parfaitement occidentale a bien marché finalement. Et qu'est-ce que ça change ? Que la Xbox360 a été le début du port de nombre de jeux PC "grands publics" sur console, permettant d'élargir le public des jeux occidentaux qui s'était rétréci aux joueurs PC en grande partie, qui est quand même socialement une catégorie plus avantagée.
    Le résultat a été rapidement que les médias et les joueurs ont commencé à regoûter à des produits occidentaux et ont commencé à sentir un désintéressement dans la "vieille recette" des JRPG type FFXIII. Et puis c'est vrai qu'avec des jeux comme Fable ou Mass Effect, on avait l'impression au début de voir des trucs assez neufs par rapport au contexte de l'époque, avec pas mal de possibilités, qui semblaient renouveler un peu notre vision du RPG – même si ces jeux sont en fait autant dans le jus et l'amélioration de la tradition du RPG occidental que ne l'est Final Fantasy XIII ou Star Ocean IV avec le RPG japonais en fait...
    Mais culturellement, du moment qu'une alternative existait, il est assez normal que le RPG japonais trop "traditionnel" qui n'incluait pas des éléments des jeux occidentaux paraissait démodé, sans parler du scénario. A la limite, ai-je envie de dire, que Star Ocean IV ait été roué de coups, je peux un peu comprendre, car outre son esthétique bancale il avait dépassé les bornes de la mièvrerie et les occidentaux détestent ça – mais Final Fantasy XIII ? De ce que j'en ai entendu, on est jamais beaucoup plus loin que dans Final Fantasy X... donc on peut quand même se poser la question.
    Xenogears sortirait aujourd'hui qu'on lui ferait sa fête en disant qu'il doit avoir un monde plus ouvert et que le scénario ne paraît pas assez sérieux.
    C'est une question de Zeitgeist, c'est tout. Les occidentaux sont revenus dans le marché console, qui est le marché grand public, et sont enfin parvenus à le dominer, tandis que les Japonais pataugent (à part Nintendo, mais là on est loin du RPG...). Square-Enix et Namco-Bandai sont deux très grosses boîtes, ils veulent rester dans la course, donc ils s'adaptent et font des mondes ouverts et des inclusions un peu ad hoc dans leur ludoconception. Pareil pour Konami d'ailleurs, qui se paie même le luxe de traiter ses employés comme des salariés contractuels (le modèle japonais est bien mort...).

    Haganeren a écrit:Hum... Pas tout seul bien sûr mais Kingdom Hearts 3 plus Final Fantasy VII sont tout deux des licences avec un scénario bien tiré par les cheveux et autres clichés japonais qui ont tendance à être décrié. Pourtant, ce sont des jeux appréciés. Peut être que ça changera un peu la donne si. Tales of marche de mieux en mieux et Star Ocean 5 tente de se racheter.

    Avec ça, les gens ayant grandis avec le J RPG commencent à avoir l'âge de créer des jeux utilisant le modèle J RPG pour conter une histoire. Je me demande si il y'a pas un petit retour dans l'air.

    Final Fantasy VII aura sans doute un monde ouvert, sinon ça ne se vendrait pas. Par contre il pourrait réhabiliter les scénarios tirés par les cheveux oui. De même pour Kingdom Hearts, mais on a pas encore idée de ce que sera la ludoconception exacte de Kingdom Hearts III, et si il sera ou non dénué de monde ouvert. comme il a été commencé il y a très longtemps, c'est tout à fait possible qu'il soit encore vieille-mode.
    Tales of marche de mieux en mieux, mais ils se mettent au monde ouvert et ça ne semble pas faire l'unanimité chez les joueurs de J-RPG qui ne jouent pas à ce genre pour ça.
    Star Ocean V, je ne peux pas en parler, je ne connais pas.
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Weldar le Sam 26 Mar - 9:25

    Je ne pense pas si Xenogears ressortait aujourd'hui qu'il serait détruit par le public. C'est l'un des jeux qui a une réputation intemporelle autour d'une des meilleures écritures dans le J-RPG, les novices seront indirectement influencés par la réputation (sauf s'ils sont ignorants)... Et mine de rien, Xenogears garde une certaine structure traditionnelle du vieux J-RPG avec son découpage world map/village/donjon, contrairement aux deux premiers Xenosaga.

    Dans tes exemples cités de RPG occidentaux de la gen précédente, Mass Effect n'est pas tant monde ouvert que ça (hormis la Citadelle dans ME1, la première fois, où tu ne sais vraiment pas où aller... limite, j'aurais lâché le jeu à ce moment là). Bien qu'il y ait une certaine liberté de mouvements, les "niveaux" que tu explores sont généralement des lignes droites, surtout dans le 2 (la Citadelle est bien moins grande d'ailleurs).

    Je ne pense pas que le J-RPG soit si démodé que cela. Je lis souvent que les gens attendent avant tout du J-RPG, une bonne narration. Xenoblade X a même été critiqué pour avoir fais le choix d'être un peu trop "occidental" autour de sa narration (avatar, plots plus décousus) que limite le réalisateur s'en est excusé et qu'il promet de revenir sur la forme de Xenoblade Wii pour le prochain épisode de X.
    Évidemment, ce n'est pas au goût de tout le monde. Certaines personnes sont allergiques si on a pas un sandbox, d'autres détestent l'écriture générale dans les J-RPG (la fameuse japoniaiserie). Néanmoins, je ne trouve pas le J-RPG si honteux aujourd'hui. Tales of est une licence qui reste populaire, Star Ocean V semble bien plaire. On oublie pas que les Xenoblade ont marqué du beau monde. Final Fantasy XV comme KH III suscite toujours autant le hype. Et j'en passe.
    Après, côté occidental, on a désormais le roi incontesté du RPG qui se nomme The Witcher 3 qu'on présente clairement comme le meilleurs en terme d'équilibre open world/narration et écriture de "qualité".
    avatar
    Costiome

    Messages : 9
    Date d'inscription : 01/03/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Costiome le Sam 26 Mar - 14:09


    Je ne pense pas que FF VII Remake sera un monde ouvert, étant donné qu'on parle d'un jeu épisodique.

    Moi je pense plutôt à une espèce de mélange entre Uncharted (qui est le jeu le plus linéaire du monde et ça n'a dérangé personne, même à l'époque de FFXIII) et Metal Gear Solid : Ground Zeroes pour le côté "épisodique mais pas trop", c'est à dire qu'ils devront mettre des challenges à la con pour rajouter de la durée de vie.

    Et vous ? Attendez-vous ce jeu ? Moi, non.
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Weldar le Jeu 31 Mar - 18:48



    Et voilà une fournée d'informations à gogo pour le prochain Final Fantasy XV dont le dernier gros trailer se vantera d'être accompagné d'une nouvelle variante de Stand By Me.
    C'est rigolo de voir qu'au doublage américain (et motion capture?...) qu'on aura Aaron Paul (Breaking Bad) et Sean Bean dont ce dernier incarnera le roi Régis.

    Enfin, une nouvelle démo était disponible nous faisant travers le rêve de Noctis enfant.
    Rien de bien folichon au niveau du gameplay, les commandes en combat restent basique (bon après, j'imagine que c'est au début du jeu et que le système est forcément moins complet, mais...) avec du "rond to win" et l'exploration nous amène dans un couloir juste joli, ensuite une zone (la chambre de jeu) plus ouverte sans être intéressante et une autre zone un peu plus labyrinthique mais pas trop (des ruelles d'une ville). Enfin, on termine sur un combat contre un "boss".

    Il y a quelques features "marrantes" comme d'appuyer sur un socle pour faire avancer le temps/météo, se transformer en voiture ou faire apparaître une invocation dont le sens gigantisme prend son sens (le Léviathan).

    Le combat contre le boss 2.0 permet aussi d'utiliser l'aptitude épée grappin et rend le combat moins plat. L'utilisation de cette compétence consomme des PM et si la barre tombe à 0, Noctis est essoufflé. Néanmoins, les PM remontent automatiquement, mais je ne sais pas si c'était un bonus dans le cadre de la démo pour rendre le combat abordable...


    Bref, j'ai une impression d'être devant une sorte d'Uncharted, voir The Last Story, bien que dans ce dernier c'était le gameplay et le fil narratif qui prédominaient sur l'exploration réduite à quelque chose de plus simple et rapide.
    avatar
    Dreamboum

    Messages : 17
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 23
    Localisation : Paris

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Dreamboum le Ven 1 Avr - 0:58

    Ce live était un cauchemar, tout ce qui ne va pas avec Final Fantasy s'est cristallisé dans cet événement.
    avatar
    Reven Niaga

    Messages : 19
    Date d'inscription : 29/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Reven Niaga le Ven 1 Avr - 15:22

    Cauchemar ou paradis, j'ai vu les deux.
    Beaucoup de gens dans mon entourage ont l'air plutôt emballés.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 252
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Haganeren le Sam 2 Avr - 18:43

    Marcelin a écrit:J'estime que l'argument de Mass Effect, Skyrim ou Fable est bien plus consistant.
    FFXIII n'a dégoûté personne. Il n'a pas de "travers". Simplement, les gens ne voulaient plus de ce genre de scénario ni de ce genre de jeu, et notamment la presse vidéoludique, pour autant qu'ils aient acclamé unanimement FFX et la plupart des RPG japonais de l'époque PS2 / NGC. [...] Ensuite, qu'est-il arrivé ? Microsoft a percé avec sa XBOX360, et ça a tout changé. Il a fallu du temps et de l'effort, puisque la première Xbox avait été un échec patent, mais l'idée d'une console de jeu parfaitement occidentale a bien marché finalement. Et qu'est-ce que ça change ? Que la Xbox360 a été le début du port de nombre de jeux PC "grands publics" sur console, permettant d'élargir le public des jeux occidentaux qui s'était rétréci aux joueurs PC en grande partie, qui est quand même socialement une catégorie plus avantagée.
    Le résultat a été rapidement que les médias et les joueurs ont commencé à regoûter à des produits occidentaux et ont commencé à sentir un désintéressement dans la "vieille recette" des JRPG type FFXIII. Et puis c'est vrai qu'avec des jeux comme Fable ou Mass Effect, on avait l'impression au début de voir des trucs assez neufs par rapport au contexte de l'époque, avec pas mal de possibilités, qui semblaient renouveler un peu notre vision du RPG – même si ces jeux sont en fait autant dans le jus et l'amélioration de la tradition du RPG occidental que ne l'est Final Fantasy XIII ou Star Ocean IV avec le RPG japonais en fait...
    Mais culturellement, du moment qu'une alternative existait, il est assez normal que le RPG japonais trop "traditionnel" qui n'incluait pas des éléments des jeux occidentaux paraissait démodé, sans parler du scénario. A la limite, ai-je envie de dire, que Star Ocean IV ait été roué de coups, je peux un peu comprendre, car outre son esthétique bancale il avait dépassé les bornes de la mièvrerie et les occidentaux détestent ça – mais Final Fantasy XIII ? De ce que j'en ai entendu, on est jamais beaucoup plus loin que dans Final Fantasy X... donc on peut quand même se poser la question.

    Quand j'ai lu ton post la première fois, j'étais à peu près d'accord... Mais un truc me chiffonnait.

    Maintenant j'arrive un peu plus à l'identifier je pense.... Comme si y'avait un truc qui allait pas trop. La PS2 a PAS eu tant de JRPG que ça... Et FFX-2 a été un premier gros clash entre la culture japonaise et l'occidentale.

    Je vais sortir un peu une théorie auquel je viens de penser mais... Est-ce que tout ne viendrait pas du fait que à la base, Nintendo cachait beaucoup plus son appartenance au Japon. Genre durant la Nintendo ils faisaient tout pour faire oublier dans leurs jeux qu'ils provenaient de leur pays. Moi même j'ai longtemps pensé que Mario était américain quand j'étais enfant. (Peut être pour ça que j'ai cette idée). Ce n'est qu'à partir de la PSX qu'on pouvait le plus s'en rendre compte et à la PS2/Gamecube que ça a commencé à poser problème avec des jeux comme FFX-2 (Et X hein... Aujourd'hui c'est un classique mais il a déçu beaucoup de monde à la base) ou Tales of Symphonia.

    Du coup, je termine mon raisonnement. Lorsque le monde s'est rendu "compte" que Nintendo était bien Japonais et était de plus en plus japonais dans ses approches, ça a peut être repoussé un peu le grand public qui a catégorisé ça comme quelque chose de plus "niche" et de moins "normal"....... Peut être... En tout cas ce serait l'une des raisons.

    C'est pas la seule hein ! L'arrivée des RPGs occidentaux a joué, c'est certain. Avant les jeux occidentaux était fait pour PC puis ils étaient adapté sur console. (Morrowind sur Xbox Original typiquement) Après ils étaient fait pour la console en tête depuis le début ce qui a changé les choses.

    Et puis pas que ça, si les gens veulent des jeux de plus en plus gros. Les Américains avaient de toute façon plus d'argent que les Japonais à investir, les Japonais n'avaient aucune chance et avaient, en plus, un processus créatif beaucoup trop euh "libre" bizarrement. Si les Américains avaient depuis longtemps des places attribués pour chaque corps de métier, les Japonais aimaient déjà beaucoup expérimenter ce qui était tout à fait possible dans le cas d'un FFVI/VII (la mort d'Aerith a été décidé à l'arrache sur un coup de téléphone typiquement) mais beaucoup moins dans le cas d'un FFXIII où la narration est trop abscon pour être compris par le joueur qui ne lit pas les entrées dans l'encyclopédie du jeu au fur et à mesure qu'ele se débloque. Tout est devenu trop grand et c'est ainsi que des retards monstres sont arrivés. Les mecs font des invocations gigantesques dans FFXV sans même savoir quel système sera VRAIMENT utilisé pour les implémenter. Ils tâtonnent là où les Europpéens/Occidentaux ont une pré production très claire par rapport à ça, quitte à changer deux trois trucs en court de développement.

    FFXIII c'est pas "que" le jeu qui a déçu un public qui a évolué, c'est aussi un jeu qu'on a attendu pendant très longtemps. De nombreuses blagues venaient comme quoi il allait jamais être fini et FFXII a aussi eu son lot de critique en son temps. Pour moi le genre a aussi raté la coche.

    Et vu qu'on passait en HD, peu de personne avait l'argent pour faire du J RPG "ambitieux" en HD... Peu de personne avait l'argent pour faire du J RPG "tout court" sur HD d'ailleurs. Mais entre les productions un peu bizarre d'un Tri Ace avec ses Unfinite Discovery ou REsonnance of Fate qui limite énormément les lieux explorables parce que ça coute cher et les Ateliers qui ont un nombre très limité d'environnements. On repose à chaque fois sur des jeux qui sont plus à propos de "système" (de combat pour Tri Ace, de jeu pour un Nippon Ichi, d'alchimie et création d'objet pour Guts) que d'"aventure" ou même de "narration". Le J RPG a changé en ce temps là, et Skyrim semblait apporter plus d'aventure qu'un Resonnance of Fate au final.

    Y'a que Tales of qui est au milieu des flots avec ses problématiques budgets apparentes mais qui marche de mieux en mieux et qui commence seulement récemment à se dire : "Ah mais c'est pas la peine de faire un budget que pour un succès japonais en fait, on peut prendre en compte le reste du monde" malgré le succès plutôt grand de ses jeux en occident ! Parce que oui, on parle de la mort du J RPG mais FFXIII est l'un des FF les plus vendus de la série et les Tales of se sont jamais aussi bien vendu. Même les très otakus Neptunia sont des jeux qui se vendent mieux aux Etats Unis qu'au Japon. On parle donc pas vraiment de "vente" mais plus de "légitimité", pourquoi ces RPGs qui étaient "normaux" sont devenu "niche".

    Bref, pour résumer ma pensée. Tu disais que les gens avaient changé à cause de nouveaux jeux.

    Je réponds que je pense que les J-RPG ont changé à cause du budget, que l'identité japonaise s'est fait plus apparente au sein des J RPG qu'avant ce qui a pu éloigner pas mal de monde (si l'esthétique anime est très aimé, y'en a BEAUCOUP qui n'en supporte pas la vue) et que oui, seul les studios américains avaient le budget pour faire quelque chose de différent et de plus ambitieux sur ces nouvelles séries de console.

    Aujourd'hui cependant. Même si on a The Witcher 3 qui sera notre nouveau "jeu étalon", les jeux ont du mal à évoluer encore d'avantage par rapport à avant... C'est l'une des raisons pour laquelle je pense que le J RPG va revenir... Vu qu'ils ont plus le couteau sous la gorge pour devoir faire "encore plus gros". Par contre, je vois pas vraiment comment ils peuvent sortir de leur case de "niche" dans lequel ils sont à présent.



    Marcelin a écrit:Xenogears sortirait aujourd'hui qu'on lui ferait sa fête en disant qu'il doit avoir un monde plus ouvert et que le scénario ne paraît pas assez sérieux.
    C'est une question de Zeitgeist, c'est tout. Les occidentaux sont revenus dans le marché console, qui est le marché grand public, et sont enfin parvenus à le dominer, tandis que les Japonais pataugent (à part Nintendo, mais là on est loin du RPG...). Square-Enix et Namco-Bandai sont deux très grosses boîtes, ils veulent rester dans la course, donc ils s'adaptent et font des mondes ouverts et des inclusions un peu ad hoc dans leur ludoconception. Pareil pour Konami d'ailleurs, qui se paie même le luxe de traiter ses employés comme des salariés contractuels (le modèle japonais est bien mort...).

    Nan. Si Xenogears sortait aujourd'hui on le prendrait pour un truc sympas mais un peu trop rétro pour être pris au sérieux à mon avis... Et peut être qu'on le finira via DLC aussi...
    Je pense que tu mets trop l'emphase sur le coté "monde ouvert", comme dit Costionne, l'un des gros succès du jeu vidéo moderne est Uncharted qui est ULTRA linéaire. Tout comme un bon nombre de FPS à très gros succès. (Les campagnes de Call of Duty en avant)


    Marcelin a écrit:Final Fantasy VII aura sans doute un monde ouvert, sinon ça ne se vendrait pas. Par contre il pourrait réhabiliter les scénarios tirés par les cheveux oui. De même pour Kingdom Hearts, mais on a pas encore idée de ce que sera la ludoconception exacte de Kingdom Hearts III, et si il sera ou non dénué de monde ouvert. comme il a été commencé il y a très longtemps, c'est tout à fait possible qu'il soit encore vieille-mode.
    Tales of marche de mieux en mieux, mais ils se mettent au monde ouvert et ça ne semble pas faire l'unanimité chez les joueurs de J-RPG qui ne jouent pas à ce genre pour ça.
    Star Ocean V, je ne peux pas en parler, je ne connais pas.

    ... Mais FFVII est un monde ouvert.

    Non faut dire ça aussi, à l'époque FFVII c'était le nec le plus ultra en terme d'exploration de monde. LEs magasines à l'époque encense sa grandeur, en disant qu'on reste dans une ville pendant les dix premières heures du jeu avant de te rendre compte que ce n'es tqu'un petit point sur la map. La narration était linéaire et aujourd'hui on voit que c'est linéaire mais le monde apparaissait comme très ouvert.

    C'est juste qu'il est encore plus ouvert aujourd'hui. (Les narrations sont toujours très linéaires par contre) FFVII aura sans doute un "hub" surtout pour la partie à Midgar ce qui sera de bonne guerre à mon sens... Vu qu'ils doivent faire de toute la partie de Midgar un jeu à part entier.

    Weldar a écrit:Je ne pense pas si Xenogears ressortait aujourd'hui qu'il serait détruit par le public. C'est l'un des jeux qui a une réputation intemporelle autour d'une des meilleures écritures dans le J-RPG, les novices seront indirectement influencés par la réputation (sauf s'ils sont ignorants)... Et mine de rien, Xenogears garde une certaine structure traditionnelle du vieux J-RPG avec son découpage world map/village/donjon, contrairement aux deux premiers Xenosaga.

    Je pense qu'il parlait de Xenogears "si il sortait pour la première fois aujourd'hui" et pas si il y'a remake HD. Bien sûr que le jeu est maintenant entré dans le panthéon et qu'on lui pardonne tout vu son statut de jeu culte.

    Weldar a écrit:Je ne pense pas que le J-RPG soit si démodé que cela. Je lis souvent que les gens attendent avant tout du J-RPG, une bonne narration. Xenoblade X a même été critiqué pour avoir fais le choix d'être un peu trop "occidental" autour de sa narration (avatar, plots plus décousus) que limite le réalisateur s'en est excusé et qu'il promet de revenir sur la forme de Xenoblade Wii pour le prochain épisode de X.

    Il s'est pas excusé du tout, il dit que les jeux occidentaux sont les meilleurs et que c'est son style.

    Il dit aussi qu'il en a sa claque de ce type de jeu et que son prochain sera totalement différent. (Donc même pas comme Xenoblade Wii)


    Costiome a écrit:
    Je ne pense pas que FF VII Remake sera un monde ouvert, étant donné qu'on parle d'un jeu épisodique.

    Moi je pense plutôt à une espèce de mélange entre Uncharted (qui est le jeu le plus linéaire du monde et ça n'a dérangé personne, même à l'époque de FFXIII) et Metal Gear Solid : Ground Zeroes pour le côté "épisodique mais pas trop", c'est à dire qu'ils devront mettre des challenges à la con pour rajouter de la durée de vie.

    Et vous ? Attendez-vous ce jeu ? Moi, non.

    Ah bah moi oui, c'est un remake qui reprend tout d'un de mes jeux favoris. Je vais le faire en grinçant des dents à certains endroits mais je peux pas rater ça, très clairement...
    ......... Et y'a pas TANT de J RPG qui sort non plus, je vais pas leur faire la gueule.

    Sinon c'est bizarre de parler de Uncharted pour décrire un monde linéaire.... Un J RPG a toujorus eu une narration linéaire qui s'ouvre lorsqu'on arrive dans des villes ou une Worldmap... Enfin ça a toujours été le cas et du coup je pense que ce sera le cas dans FFVII aussi.

    Dreamboum a écrit:Ce live était un cauchemar, tout ce qui ne va pas avec Final Fantasy s'est cristallisé dans cet événement.

    Dommage que j'étais pas là.

    Je suis très intéressé par contre, tu lui reproches quoi Dreamboum ? Perso ça a rien changé à ma vision mais j'ai vraiment pas trop suivi. Quels sont tes déceptions ?[/quote]
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Weldar le Sam 2 Avr - 20:12

    Haganeren a écrit:
    Il s'est pas excusé du tout, il dit que les jeux occidentaux sont les meilleurs et que c'est son style.

    Il dit aussi qu'il en a sa claque de ce type de jeu et que son prochain sera totalement différent. (Donc même pas comme Xenoblade Wii)

    Ah bon?
    Je suis étonné de lire ça. Il me semble avoir lu totalement le contraire (revenir sur une narration proche de Xenoblade Wii) où il souhaiterait faire un épisode focus scénario.
    Où tu as lu ça?
    avatar
    Haganeren

    Messages : 252
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Haganeren le Dim 3 Avr - 4:35

    Tetsuya Takahashi a écrit:“I tend to get bored with things pretty easily, so I’d like to keep creating things with different approaches every time,” says Takahashi. “Along those lines, I’d definitely like my next project to look and feel pretty different from this one. The ‘Xeno’ name, by the way, really just exists to make it clear that these are Tetsuya Takahashi productions.”

    Tetsuya Takahashi a écrit:This may be a surprise to hear, but I don’t have very much interest in “current” Japanese anime and games, and I don’t play them, either. (I do get hands-on with them for future reference, though, and I still love older games that came out 30 or so years ago.) Most of the movies, TV dramas, novels, and games I pick up are made in the West. I don’t do this deliberately; that just turned out to be the kind of thing I like. As a result, I’ve come to the realization that it’s best to try and organically make the kind of things I like, or want.”

    Source : The Time

    BRef, on sait pas ce qu'il va faire sinon que ce sera complètement différent. Je vois vraiment pas un truc à la Xenoblade Wii donc.
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Weldar le Dim 3 Avr - 10:11

    Je sais que le "Xeno" a plus été rajouté par clin d’œil/marketing, vu qu'à la base Xenoblade avait un nom différent (Monado machin) et Xenoblade X est la même histoire (relier le même public).

    Je suis assez surpris de ce revirement, bien que l'interview est peut-être justement un peu commercial en s'adressant à un journal américain et en déclarant "oué, je préfère les jeux occidentaux... et ça tombe bien, mon dernier jeu est dans cette inspiration!".
    J'essayerai de retrouver la source où il sous-entendait de faire une suite de Xenoblade X focus scénario, mais peut-être que depuis ce temps, en fait, ça le lasse... ou alors, Nintendo veut qu'il se concentre encore plus sur un RPG multijoueur (tristesse).

    On présente souvent Takahashi comme quelqu'un qui aime raconter des histoires (d'autant plus qu'à la base, le scénario de Xenoblade X était plus condensé mais par l'orientation finale du jeu, il y a très peu d'éléments qui ont été conservé), mais peut-être que depuis ce temps, il s'en est peut-être lassé.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 252
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Haganeren le Dim 3 Avr - 16:49

    Ah mais attention, je pense qu'il VEUT raconter une histoire. Ton interview n'avait pas tord je pense.

    Je pense juste que ce ne sera pas avec un jeu avec un système de combat à la Xenoblade, je penser qu'il voudra partir sur complètement autre chose.
    MAIS en racontant une histoire, je pense que c'est le truc dont on est le plus certain. Après, peut être qu'on se retrouvera plus avec un jeu d'aventure qu'un RPG par contre...
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Weldar le Dim 3 Avr - 22:37

    En tout cas, je retrouve le Iwata Ask qui en disait long sur le changement de direction du jeu (le multijoueur et l'avatar), mais je ne sais plus quelle interview parlait du post Xenoblade X.
    Je ne serais pas contre d'un changement du Battle System, bien que j'espère qu'on gardera l'alternance mécha/à pied qui reste fabuleuse dans la baston et l'exploration. On aura peut-être du TPS et du ZoE-like, haha.
    avatar
    Marcelin

    Messages : 47
    Date d'inscription : 25/10/2015

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Marcelin le Mar 5 Avr - 18:27

    Franchement Haga, mon bon Haga... tout ce temps que tu as du passer pour faire une réponse à mon post, qui contient essentiellement... ce que je dis moi-même depuis des années, et avec quoi je suis évidemment en accord puisque je l'ai dit, répété et prêché encore et encore partout où il m'en a été donné la possibilité.
    Pourquoi toute cette énergie ? :'D

    Haganeren a écrit:
    Quand j'ai lu ton post la première fois, j'étais à peu près d'accord... Mais un truc me chiffonnait.

    Maintenant j'arrive un peu plus à l'identifier je pense.... Comme si y'avait un truc qui allait pas trop. La PS2 a PAS eu tant de JRPG que ça... Et FFX-2 a été un premier gros clash entre la culture japonaise et l'occidentale.

    La PS2 a eu énormément de J-RPG, sortis en Occident également, même si pas forcément en Europe. FFX a été un très gros succès de son temps qui a marqué une génération. FFX-2 a fait un bide relatif, mais même à l'époque la presse vidéoludique prostituée n'avait pas osé lui rentrer aussi ouvertement dedans qu'on le verrait aujourd'hui si le même jeu sortait, car il y avait encore un certain prestige attaché au titre "Final Fantasy", même si effectivement on a un début de divorce devant un truc un peu trop "spécial". Rien de comparable à l'attaque en coupe réglée que subira Final Fantasy XIII, un jeu beaucoup plus sérieux quand même.
    On est bien d'accord que le point d'achoppement est qu'on est passé de "FFX-2 abuse quand même, délire trop japonais" à "FFXIII, pire jeu de tous les temps, les Japonais sont des quiches perpétuellement en retard inutile de se le redire".

    Je vais sortir un peu une théorie auquel je viens de penser mais... Est-ce que tout ne viendrait pas du fait que à la base, Nintendo cachait beaucoup plus son appartenance au Japon. Genre durant la Nintendo ils faisaient tout pour faire oublier dans leurs jeux qu'ils provenaient de leur pays. Moi même j'ai longtemps pensé que Mario était américain quand j'étais enfant. (Peut être pour ça que j'ai cette idée). Ce n'est qu'à partir de la PSX qu'on pouvait le plus s'en rendre compte et à la PS2/Gamecube que ça a commencé à poser problème avec des jeux comme FFX-2 (Et X hein... Aujourd'hui c'est un classique mais il a déçu beaucoup de monde à la base) ou Tales of Symphonia.

    Mais... ça n'est pas le problème. Le problème est qu'à l'époque, il n'y avait pratiquement rien qui ne soit pas japonais dans le marché console pour commencer !
    Nintendo of America américanise l'image de Nintendo comme Sony s'assure à l'époque PS1 de pas avoir des chansons de J-pop qui sortent de nulle part : question de standing à l'exportation à l'époque. Mais si nous gamins on le voit pas, un joueur adulte voit très bien que ce sont des produits japonais. Peut-être moins Nintendo certes. Tales of Symphonia a été un succès à son époque et tu sais autant que moi que personne ne lui a fait le reproche d'être un "jeu japonais" à l'époque. D'ailleurs comment voulais-tu être contre les jeux japonais quand tu jouais au jeu vidéo console, un marché quasi-intégralement dominé par les japonais à l'époque ? Franchement Haga, tu sais autant que moi que les seuls "vrais" critiques du RPG japonais, ils étaient du côté des joueurs PC, plus instruits, qui trouvaient ces jeux limités voir enfantins, et que ce public n'est revenu sur console précisément quand... le marché occidental est rentré en force dans les console.

    Et puis pas que ça, si les gens veulent des jeux de plus en plus gros. Les Américains avaient de toute façon plus d'argent que les Japonais à investir, les Japonais n'avaient aucune chance et avaient, en plus, un processus créatif beaucoup trop euh "libre" bizarrement. Si les Américains avaient depuis longtemps des places attribués pour chaque corps de métier, les Japonais aimaient déjà beaucoup expérimenter ce qui était tout à fait possible dans le cas d'un FFVI/VII (la mort d'Aerith a été décidé à l'arrache sur un coup de téléphone typiquement) mais beaucoup moins dans le cas d'un FFXIII où la narration est trop abscon pour être compris par le joueur qui ne lit pas les entrées dans l'encyclopédie du jeu au fur et à mesure qu'ele se débloque. Tout est devenu trop grand et c'est ainsi que des retards monstres sont arrivés. Les mecs font des invocations gigantesques dans FFXV sans même savoir quel système sera VRAIMENT utilisé pour les implémenter. Ils tâtonnent là où les Europpéens/Occidentaux ont une pré production très claire par rapport à ça, quitte à changer deux trois trucs en court de développement.

    Et finalement tout ça pour que tu dises... ce que je dis et répète inlassablement moi-même depuis des années.
    A savoir que le modèle de la grosse entreprise et du "méga-produit" occidental a tué un marché japonais centré sur les petites et moyennes entreprises et un modèle de création plus anarchique et moins basé sur des techniques de management à l'américaine (qui ont aujourd'hui hélas prévalu, suffit de voir ce qui se passe à Konami).
    Le capitalisme corporatiste est mauvais pour la créativité, et l'Amérique l'incarne, oui. Le JRPG est moins original car il n'a plus les moyens d'expérimenter et ne peut plus faire des jeux qui ne soient pas hors de prix et devant nécessairement recouvrir les coûts de production, tout à fait. Là-dessus, ce sont des choses sur lesquelles tu m'as contredit inlassablement pendant des années pour tout d'un coup t'approprier ces arguments dans un autre débat sans que je ne me n'explique clairement, et à titre personnel, ça m'ennuie, car j'accorde plus d'importance à la constance personnelle qu'à la vanité de telle ou telle débat ou de simplement "répondre".
    Je ne soutiens pas ce mode de production corporatiste et je considère qu'il a tué le jeu vidéo japonais (dont le J-RPG) en grande partie. Tu peux appeler ça "Triple-A" si tu veux, mais c'est une méthode générale de production et de travail en entreprise qui est en cause. Des entreprises de base énormes peuvent se permettre de s'adapter, type Square-Enix et Namco Bandai, mais c'est toujours au détriment de la variété.

    FFXIII c'est pas "que" le jeu qui a déçu un public qui a évolué, c'est aussi un jeu qu'on a attendu pendant très longtemps. De nombreuses blagues venaient comme quoi il allait jamais être fini et FFXII a aussi eu son lot de critique en son temps. Pour moi le genre a aussi raté la coche.

    Bah je vais en profiter pour rebondir sur ce que je disais.
    Quand faire un jeu prend des années, coûte des millions et te demande de faire un plan pub monstrueux pour le rentabiliser, comment cela peut-il être autrement ? Sachant que comme c'est japonais, ça pourrait à la limite positivement surprendre, mais si l'on prend trop de temps à faire attendre, on va nécessairement décevoir une aire culturelle moins réceptive à ce genre de produits a priori.

    Haga a écrit:Et vu qu'on passait en HD, peu de personne avait l'argent pour faire du J RPG "ambitieux" en HD... Peu de personne avait l'argent pour faire du J RPG "tout court" sur HD d'ailleurs. Mais entre les productions un peu bizarre d'un Tri Ace avec ses Unfinite Discovery ou REsonnance of Fate qui limite énormément les lieux explorables parce que ça coute cher et les Ateliers qui ont un nombre très limité d'environnements. On repose à chaque fois sur des jeux qui sont plus à propos de "système" (de combat pour Tri Ace, de jeu pour un Nippon Ichi, d'alchimie et création d'objet pour Guts) que d'"aventure" ou même de "narration". Le J RPG a changé en ce temps là, et Skyrim semblait apporter plus d'aventure qu'un Resonnance of Fate au final.

    J'ai dit et répété ça à chaque fois que je le pouvais pendant des années. Comment saurais-je dire autre chose aujourd'hui ? Evidemment que je suis d'accord.

    Haga a écrit:Y'a que Tales of qui est au milieu des flots avec ses problématiques budgets apparentes mais qui marche de mieux en mieux et qui commence seulement récemment à se dire : "Ah mais c'est pas la peine de faire un budget que pour un succès japonais en fait, on peut prendre en compte le reste du monde" malgré le succès plutôt grand de ses jeux en occident ! Parce que oui, on parle de la mort du J RPG mais FFXIII est l'un des FF les plus vendus de la série et les Tales of se sont jamais aussi bien vendu. Même les très otakus Neptunia sont des jeux qui se vendent mieux aux Etats Unis qu'au Japon. On parle donc pas vraiment de "vente" mais plus de "légitimité", pourquoi ces RPGs qui étaient "normaux" sont devenu "niche".

    Exactement. Et la question est pas si compliqué : le marché console était exclusivement japonais pendant vingt ans, puis est devenu mixte, voir à tendance clairement occidentale depuis quelques années.
    Tu ne peux pas être nichifié quand tu es la totalité du marché.
    Après oui, on parle plus de standing social, dans l'optique où les jeux sont plus vendus encore qu'avant, mais ici normal : le marché s'est étendu, et l'on a exponentiellement plus de joueur chaque année. Donc les ventes de chaque jeu doivent toujours être relativisées à ce qu'on estime être le "marché potentiel total" d'un espace de marché donné, ici en l'occurrence le jeu vidéo console. Et si on regardait en chiffres relatifs et non absolus, pas sûrs que les Tales of et les Final Fantasy aient vendu tant que ça par rapport à leurs prédécesseurs - et quand bien même vendirent-ils plus, leur impact social fut bien moindre.

    Haga a écrit:Bref, pour résumer ma pensée. Tu disais que les gens avaient changé à cause de nouveaux jeux.

    Je réponds que je pense que les J-RPG ont changé à cause du budget, que l'identité japonaise s'est fait plus apparente au sein des J RPG qu'avant ce qui a pu éloigner pas mal de monde (si l'esthétique anime est très aimé, y'en a BEAUCOUP qui n'en supporte pas la vue) et que oui, seul les studios américains avaient le budget pour faire quelque chose de différent et de plus ambitieux sur ces nouvelles séries de console.
    Après des années, heureux de voir que tu as vu la Lumière et que tu te ranges derrière les arguments que j'ai inlassablement répandus partout où il m'était donné de les exposer, au mot prêt.

    Haga a écrit:Aujourd'hui cependant. Même si on a The Witcher 3 qui sera notre nouveau "jeu étalon", les jeux ont du mal à évoluer encore d'avantage par rapport à avant... C'est l'une des raisons pour laquelle je pense que le J RPG va revenir... Vu qu'ils ont plus le couteau sous la gorge pour devoir faire "encore plus gros". Par contre, je vois pas vraiment comment ils peuvent sortir de leur case de "niche" dans lequel ils sont à présent.
    Ils ne seront pas nichifiés, ils ne seront juste plus le marché hégémonique qu'ils ont été. Dynamique post-moderne typique du monde mercantiliste moderne : on sectorise selon les préférences. Les RPG japonais auront leur marché préférentiel comme chaque type de jeu en a. Mais comme les Japonais n'auront plus jamais le monopole d'un marché aussi vaste, inutile de dire que le genre ne récupèrera jamais le prestige qui lui était prêté à l'époque PS1 et même encore à l'époque PS2, où c'était l'archétype du "grand jeu" racontant des histoires.


    Haga a écrit:Je pense qu'il parlait de Xenogears "si il sortait pour la première fois aujourd'hui" et pas si il y'a remake HD. Bien sûr que le jeu est maintenant entré dans le panthéon et qu'on lui pardonne tout vu son statut de jeu culte.
    Oui je voulais évidemment signifier cela, merci de le préciser à Weldar !

    Costiome a écrit:Et vous ? Attendez-vous ce jeu ? Moi, non.

    Je n'attends aucun jeu, donc l'affaire est réglée de mon côté. Je suis juste curieux de voir comment ils vont transformer le jeu originel pour l'adapter au marché contemporain. Et ils vont se ruiner, c'est clair. Et il y aura des déçus et des gens qui vont gueuler. Pourtant je suis sûr qu'ils feront du bon boulot...
    avatar
    Haganeren

    Messages : 252
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Haganeren le Jeu 7 Avr - 9:36

    Marcelin a écrit:Franchement Haga, mon bon Haga... tout ce temps que tu as du passer pour faire une réponse à mon post, qui contient essentiellement... ce que je dis moi-même depuis des années, et avec quoi je suis évidemment en accord puisque je l'ai dit, répété et prêché encore et encore partout où il m'en a été donné la possibilité.
    Pourquoi toute cette énergie ? :'D

    Mon post est un post de relativisme, notamment dans l'implication de Microsoft dans la situation actuelle et une tentative d'explication sur comment les J RPG sont passé du mainstream à la niche. (Chose qu'il n'y avait pas dans ton précédent post où tu disais "C'est comme ça"...) DOnc je rappelle d'autres raisons que l'implication de Microsoft (même si tu es d'accord) et je tente de mieux formaliser ma pensée sur le sujet
    ... En plus contrairement à d'habitude j'ai un peu un avis qui se construit au fur et à mesure du débat. Certaines choses que tu dis j'avais l'air de les penser mais en te voyant les formuler je me dis que quelque chose ne va pas, qu'il manque des éléments... Cette énergie est aussi pour ça et je pense que je commence à avoir une nouvelle réponse qui me satisfait dans ce post.

    C'est aussi ça la magie des débats, faire évoluer son point de vue/se le structurer ! Pas nécessaire être contre l'autre même si ce "choc" est généralement ce qui me fait (re-)réfléchir aux choses.

    Marcelin a écrit:La PS2 a eu énormément de J-RPG, sortis en Occident également, même si pas forcément en Europe. FFX a été un très gros succès de son temps qui a marqué une génération. FFX-2 a fait un bide relatif, mais même à l'époque la presse vidéoludique prostituée n'avait pas osé lui rentrer aussi ouvertement dedans qu'on le verrait aujourd'hui si le même jeu sortait, car il y avait encore un certain prestige attaché au titre "Final Fantasy", même si effectivement on a un début de divorce devant un truc un peu trop "spécial". Rien de comparable à l'attaque en coupe réglée que subira Final Fantasy XIII, un jeu beaucoup plus sérieux quand même.
    On est bien d'accord que le point d'achoppement est qu'on est passé de "FFX-2 abuse quand même, délire trop japonais" à "FFXIII, pire jeu de tous les temps, les Japonais sont des quiches perpétuellement en retard inutile de se le redire".

    Ben justement, pas tant que ça. J'ai trouvé pas mal de similarité sur cet aspect entre les critiques de FFX-2 et FFXIII. Je pense que la différence en terme d'est plus dû au fait que FFXIII soit un épisode "numéroté" plutôt qu'à un changement de public. Et quels RPGs sont sortis de la PS2 pouvant se targer d'avoir été un succès de masse ? Je vois FFX, Dark Chronicle et peut être Star Ocean 3 si on est très sympas. Shadow Hearts ? Xenogears ? .hack ? Shadow King ? C'était déjà de la niche.

    ... D'ailleurs, là pareil, en écrivant je me mets à penser à des trucs. Quels sont les J RPG PSX qui ont touché le grand public ? En y réfléchissant à nouveau, est-ce que un jour les J RPGs ont été autre chose pour le public américain qu'un jeu de niche ? Oui il y'a eu les FF mais dès Chrono Cross, dès les Wild ARms, Suikoden et Breath of Fire, on entre dans un terrain bien moins connu. Je pense que la réponse est là au final. Les RPGs ont jamais "perdu" en popularité, ils étaient peu populaires depuis le début mais coutait peu cher à produire comparativement à un jeu d'action. (Essaye d'imaginer FFVII en jeu d'action avec tout ses plots, tous ses environnements, tu verras de quoi je parle je pense) Le public a pas changé, les J RPGs étaient des trucs pas cher avec un petit public, c'est devenu un truc beaucoup plus cher avec un public qui a pas vraiment plus grossi. A coté de ça le nombre de joueur a augmenté de manière exponentiel, Skyrim n'a pas forcément ravi les anciens du jeux vidéo et à "changé" le public, il a surtout introduit le RPG à une nouvelle génération de joueur...

    SI le J RPG n'a jamais été populaire, on ne peut pas se plaindre qu'il ne le soit pas aujourd'hui. Je pense qu'il y'a plus de fan de J RPG aujourd'hui qu'avant mais on les voit beaucoup moins parce que le nombre de joueur est beaucoup plus gros et que les J RPG, par nature plutôt économe évite de faire des pubs outrancières pour attirer le chalant.

    Mais... ça n'est pas le problème. Le problème est qu'à l'époque, il n'y avait pratiquement rien qui ne soit pas japonais dans le marché console pour commencer !
    Nintendo of America américanise l'image de Nintendo comme Sony s'assure à l'époque PS1 de pas avoir des chansons de J-pop qui sortent de nulle part : question de standing à l'exportation à l'époque. Mais si nous gamins on le voit pas, un joueur adulte voit très bien que ce sont des produits japonais. Peut-être moins Nintendo certes. Tales of Symphonia a été un succès à son époque et tu sais autant que moi que personne ne lui a fait le reproche d'être un "jeu japonais" à l'époque. D'ailleurs comment voulais-tu être contre les jeux japonais quand tu jouais au jeu vidéo console, un marché quasi-intégralement dominé par les japonais à l'époque ? Franchement Haga, tu sais autant que moi que les seuls "vrais" critiques du RPG japonais, ils étaient du côté des joueurs PC, plus instruits, qui trouvaient ces jeux limités voir enfantins, et que ce public n'est revenu sur console précisément quand... le marché occidental est rentré en force dans les console.


    Marcelin a écrit:Tales of Symphonia a été très critiqué et dès l'époque PS2 pour sa naisierie et ses personnages "clichés". Pas sur le moment mais c'est venu très vite. Je ne fais pas attention aux critiques journalistiques, commme je disais plus haut, je considère que les journalistes sont globalement du même avis que le public d'il y'a 2 ans. En disant ça c'était pas anodin, ça sous entendait aussi que dès que les critiques se sont mis à se plaindre de la niaiserie japonaise, çe grondait déjà à l'époque.

    Mais ce n'est pas ce point que je voulais discuter en particulier. Si je raconte pas de connerie avec cette théorie, je pense que ce serait justement ça LE problème, si des consoles japonaises avec une autre culture ont pu s'installer dans des marchés qui avaient parfois même à l'époque une culture anti asiat (notamment aux Etats Unis à l'époque de la Nintendo), c'est bien parce qu'ils se sont mis à cacher tout ça. Mario ÉTÉ Américain pour eux, et c'est très clairement le soucis ! Et au moment où  C'est pas Microsoft le grand méchant qui a ouvert les vannes au marché occidental, je pense que Sony a joué un très grand rôle en étant beaucoup moins élitiste dans la sélection des gens qui pouvaient aller sur console, il y'a eu une véritable vague "d'indie" à cette époque là qui ressemblait, hélas, plus à du shovelware la plupart du temps. LEs Japonais avaient un tour d'avance grâce à ce qu'ils avaient amassé précédemment mais ça n'allait pas durer. Dès la PSX des gros succès occidentaux consoles commençaint à débarquer genre Tomb Raider ou même tout Rareware avec ses Banjo Kazooie, Golden Eye et autres Donkey Kong voir bien évidemment Crash BAndicoot qui est LA mascotte de jeu de plateforme occidental avant tout le reste... Mais ensuite il y'a eu la PS2 ! C'est l'arrivée des Medal of Honor qui préfigurerons les Call of Duty d'aujourd'hui, c'est l'arrivée du monstre Rockstar et son GTA 3 qui deviendra la définition même du triple A à la limite de l'absurde, c'est l'arrivé d'Ubisoft, c'est la confrontation entre God of War et Devil May Cry, la controntation entre FIFA et PES. La PS2/Gamecube c'était un champ de bataille entre les occidentaux et les japonais dont l'identité était de plus en plus marquante, c'est pas du tout arrivé avec la 360 !

    Tu pourras bien sûr me dire "Oui Haga, enfin moi je pensais surtout aux RPGs et y'a pas vraiment de W RPG sur PS2/Gamecube" et tu auras raison. Cependant, au delà du changement de console les W RPGs ressemblent beaucoup plus à un jeu d'action qu'auparavant et est donc plus attrayant pour le grand public de cette manière. Et ce dont je parle c'est ce qui a pré configuré le public a apprécier les W RPG plus loin.

    Tu dis que c'est la faute de Microsoft, je dis que dès Sony c'était largement ainsi et même à la fin de la Super Nintendo, on voyait le vent tourner très légèrement : Mortal Kombat, les jeux Disneys ultra populaires, Donkey Kong Country, SOnic qui est une collaboration Japon/USA... ET ne dit pas qu'ils étaient percu comme des jeux japonais, je dis justement que à l'époque, ils faisaient tout pour cacher ça !... Ou alors tu entres en désaccord avec cette théorie mais tu ne peux pas dire "c'est aps le problème".


    Marcelin a écrit:Et finalement tout ça pour que tu dises... ce que je dis et répète inlassablement moi-même depuis des années.
    A savoir que le modèle de la grosse entreprise et du "méga-produit" occidental a tué un marché japonais centré sur les petites et moyennes entreprises et un modèle de création plus anarchique et moins basé sur des techniques de management à l'américaine (qui ont aujourd'hui hélas prévalu, suffit de voir ce qui se passe à Konami).
    Le capitalisme corporatiste est mauvais pour la créativité, et l'Amérique l'incarne, oui. Le JRPG est moins original car il n'a plus les moyens d'expérimenter et ne peut plus faire des jeux qui ne soient pas hors de prix et devant nécessairement recouvrir les coûts de production, tout à fait. Là-dessus, ce sont des choses sur lesquelles tu m'as contredit inlassablement pendant des années pour tout d'un coup t'approprier ces arguments dans un autre débat sans que je ne me n'explique clairement, et à titre personnel, ça m'ennuie, car j'accorde plus d'importance à la constance personnelle qu'à la vanité de telle ou telle débat ou de simplement "répondre".
    Je ne soutiens pas ce mode de production corporatiste et je considère qu'il a tué le jeu vidéo japonais (dont le J-RPG) en grande partie. Tu peux appeler ça "Triple-A" si tu veux, mais c'est une méthode générale de production et de travail en entreprise qui est en cause. Des entreprises de base énormes peuvent se permettre de s'adapter, type Square-Enix et Namco Bandai, mais c'est toujours au détriment de la variété.


    ...... Sauf que toi tu as repris ce que j'ai dit en faisant "Ouais t'as vu quand c'est des AAA avec ses gros modes de production américain, c'est moins original !", alors que je ne fais que de parler de méthode de production et non de jugement du jeu final. Assassin's Creed, le premier, il était très original dans son idée, au moins autant qu'un Final Fantasy VII voir bien d'avantage. Dead Space de Electronic Arts était au moins aussi étonnant qu'un Resident Evil 4 de Capcom dans ses mécaniques et son atmosphère, il a apporté beaucoup de chose sur la table tout en étant une super production. Et que dire de Mirror's Edge qui nous invente peinard le concept de First Person Plateformer ?

    Voilà, alors après nous pouvons parler des Call of Duty qui s'assemblent et se ressemblent mais je trouve le débat suffisamment dispersé comme ça. Tout ce que je disais c'était que les occidentaux avaient un mode de production plus prompt a être adapté dans un environnement HD que les japonais. Je ne faisais PAS de jugement de valeur sur le fait que l'un est mieux que l'autre. Les occidentaux savent se servir de leur moyen de production pour faire quelque chose d'original et de rechreché, les japonais sans doute moins vu qu'ils n'avainet pas l'habitude de bosser comme ça... Mais les choses changent.



    Bah je vais en profiter pour rebondir sur ce que je disais.
    Quand faire un jeu prend des années, coûte des millions et te demande de faire un plan pub monstrueux pour le rentabiliser, comment cela peut-il être autrement ? Sachant que comme c'est japonais, ça pourrait à la limite positivement surprendre, mais si l'on prend trop de temps à faire attendre, on va nécessairement décevoir une aire culturelle moins réceptive à ce genre de produits a priori.

    Pour toutes les raisons cités au dessus, je pense pas que l'aire culturelle a été des masses "moins réceptive" au final. Oh, ça a sans doute joué un peu mais de pas tant que ça à mon sens. D'habitude j'aurais sans doute pas cité le moment mais tu voulais plus d'info sur mes points d'opposition par rapport à ton argumentaire... So here we go. Je suis en opposition avec la majorité de tes quotes suivantes pour des raisons similaires par ailleurs;


    Marcelin a écrit:Après des années, heureux de voir que tu as vu la Lumière et que tu te ranges derrière les arguments que j'ai inlassablement répandus partout où il m'était donné de les exposer, au mot prêt.

    Mmmouais. Tu me sens moyennement convaincu par ça... J'ai l'impression que tu reprends ces arguments pour dire autre chose comme un peu plus haut mais ok si tu es d'accord admettons.
    avatar
    Dreamboum

    Messages : 17
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 23
    Localisation : Paris

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Dreamboum le Ven 8 Avr - 14:00

    L’événement Uncovered de Final Fantasy XV aura levé plus de questions que de réponses. Si ce n’est l’annonce de la date de sortie d’un jeu qui a existé depuis une dizaine d’année, le reste de la conférence qui a duré plus d’une heure a bien du mal à se targuer d’avoir parlé de l’élément le plus important : le jeu en lui-même. Dans cette volonté maladive de tout rapporter au numéro 15, ces 15 annonces se sont étirées en longueur pour nous révéler l’ambition commerciale du projet. Derrière un événement public se cache surtout un nouveau moyen de rassurer les investisseurs à travers l’annonce d’un projet cross-media qui englobe film, anime, jeu smartphone, produits dérivés et le support de célébrités pour promouvoir le jeu à son maximum.

    Square-Enix est bel et bien en passe de réitérer les mêmes erreurs qui lui ont coûté la précédente génération de consoles. Lui-même à l’origine d’une compilation, Final Fantasy XV montre qu’il est là pour rester, là où de nombreux fans veulent surtout passer à autre chose. Fabula Nova Crystallis fut le nom du projet qui englobait plusieurs jeux autour d’une seule et même mythologie. Les choses ne se sont pas terminées d’une bonne manière après la débâcle Final Fantasy XIII qui a aliéné bon nombre de joueurs à tel point que Square-Enix a essayé de s’en distancier tant bien que mal en changeant subtilement le nom de deux jeux qui devaient à l’origine en faire partie. Ainsi Agito XIII et Versus XIII sont devenus respectivement Final Fantasy Type-0 et Final Fantasy XV. Les choses se sont bien déroulées pour le premier qui a réussi à se sortir du stigma Final Fantasy XIII quand bien même ce jeu possède plus de similarité avec la compilation que la trilogie FF13 en elle-même. A sa place a vu naitre une trilogie FF13 moins coûteuse pour mitiger les pertes catastrophiques de Square-Enix qui se devait de supporter les différents projets en limbo qui résultait de l’échec Fabula Nova Crystallis.

    Le studio adopte alors une position conservatrice avec l’élaboration d’un projet similaire à celui de la compilation Final Fantasy VII qui comportait aussi un film, un anime, des jeux et des produits dérivés en tout genre. Cette compilation qui profitait du succès considérable de Final Fantasy VII n’a pas reçu le succès critique escompté mais a eu le succès commercial que le studio désirait. Final Fantasy VII : Before Crisis fut le jeu mobile le plus téléchargé dans le monde et a véritablement lancé la percée de Square-Enix dans le monde du jeu mobile qui continue à être une très grande rentrée d’argent. Final Fantasy VII Crisis Core a elle-seule poussé à la démocratisation de la PSP dans l’archipel japonais et dans une moindre mesure le reste du monde. Le film d’animation a aussi énormément profité à la reconnaissance de la licence dans le monde, ainsi qu’à la PSP avec la sortie du film dans son format UMD. Derrière cette compilation, nous retrouvons les mêmes personnes qui officient aujourd’hui sur Final Fantasy XV. Hajime Tabata a pris la place de Tetsuya Nomura à la réalisation de Final Fantasy XV et Takeshi Nozue retourne sur Kingsglaive après le film Advent Children. L’histoire se répète encore une fois.

    La seule grande différence entre ces deux compilations, c’est que l’une d’entre elle mise tout sur un jeu qui n’est pas encore sorti. L’audace de Square-Enix à vouloir fournir une véritable compilation autour d’un produit qui est attendu depuis plus d’une dizaine d’années est à couper le souffle. Pourtant, l’idée n’est pas aussi folle qu’on le pense. Le studio tente de se servir de la débâcle comme d’un ricochet pour retomber sur ses pattes. Après 10 ans d’attente, qui n’a pas entendu parler de Final Fantasy XV ? Ce jeu, encore aux lèvres d’une armée de fans qui font partie du meilleur arsenal du studio pour faire passer le mot prouvent bel et bien que Square-Enix n’est pas là pour s’excuser de l’attente mais de la récupérer pour maximiser les profits afin de réitérer le même succès commercial que celui de la compilation FF7.

    Une âme sensée aurait pu penser qu’il aurait été plus avisé de s’en contenter à la réalisation du jeu pour enfin faire table rase et recommencer d’un bon pied. Que nenni. Nous assistons à l’acharnement du studio de vouloir encore et toujours sauver la dernière relique de Fabula Nova Crystallis en proposant encore une fois une autre compilation avant même que cette dernière soit totalement finie. Nous avons devant nous une compilation dans une compilation. Square-Enix est bel et bien prêt à adopter un modèle Star Wars-esque au lieu de retourner à l’adage habituel de la série qui consistait en : un jeu = un univers.

    Les grandes pontes de Square-Enix n’ont pas totalement tort sur ce point. Si Hollywood nous a prouvé quelque chose, c’est qu’adopter une posture ultra-conservatrice tout en saturant le marché de films autour d’un seul et même univers fonctionne. Star Wars, les films Marvel et DC Comics en sont la preuve. Il s’agit d’un modèle qui fonctionne infiniment mieux que les films stand-alone que ces entreprises ont pu sortir par le passé. Square-Enix n’est pas dupe et réitère le même modèle dans le processus du jeu vidéo. Saturer pour mieux régner.

    L’événement Uncovered montre alors tout sauf ce que les joueurs veulent voir, c’est à dire un jeu qui a duré depuis bien trop longtemps. La machine Tabata, qui a fait les grands jours de Square-Enix se remet en marche. Présenté par des stars de youtube à l’humour inexistante avec des célébrités de chez Games of Throne ou Breaking Bad qui donnent l’impression d’être des Robinson Crusoé téléporté en Terra Incognita. on est en phase de se demander si nous assistons vraiment à quelque chose qui vient de Square-Enix ou si nous avons juste devant nous un événement sur la prochaine sortie d’une quelconque production Ubisoft. Ce moment surréaliste où les présentateurs se focalisent sur le trailer du film Kingsglaive au montage hollywoodien pour parler de la voiture officielle Audi R8 custom au delà de tous les autres éléments qui composent un film et qui pourrait nous intéresser est à se demander si on assiste pas à la présentation du prochain film Need for Speed. La présence d’Aaron Paul n’est pas là pour dissiper ce sentiment. Loin est l’époque où les événements se résumaient surtout par des discussions par des personnes véritablement impliquées dans le jeu qui prenait la peine de nous expliquer pourquoi le jeu méritait d’être joué et pourquoi il proposait un pas en avant par rapport aux précédentes productions. La série Final Fantasy a réussi à s’imposer en étant en concurrence directe avec elle-même, chaque jeu repoussant les limites encore plus loin pour se démarquer de son prédécesseur. Au lieu de revenir sur ce système, Square-Enix propose un projet qui ne répond que d’elle-même.

    Hajime Tabata essaye de restaurer la confiance des fans sur Final Fantasy XV en se plaçant comme la figure de proue du jeu à travers moult interviews et conférences. Cette méthode, visiblement inspiré de Final Fantasy XIV et de son réalisateur Naoki Yoshida qui a effectué un miracle en faisant d’un désastre un véritable succès qui attire des milliers de personnes chaque jour ne fonctionne peut-être pas de la manière dont Tabata l’aurait espéré. Ses efforts auraient surtout contribué à de nombreuses gaffes, comme ses déclarations sur sa volonté de faire de FF15 un jeu casual, ou de son hobby sur les voitures qui expliqueraient déjà beaucoup mieux l’intérêt d’une voiture licenciée dans un Final Fantasy. Toutefois, laisser la place à des stars de youtube qui n’ont pratiquement rien à voir n’est peut-être pas la meilleure approche. L’influence de Tabata n’est par contre pas à sous-estimer, sa compréhension du marché actuel et la direction encore et toujours assumé de Final Fantasy XV vers l’Occident est un pari qui s’avère être relativement bon. La compilation n’est peut-être pas la meilleure méthode à adopter, mais elle est celle qui fera le plus de bien aux caisses de Square-Enix. De plus, si elle s’avère être un succès, il est bel et bien possible que ce ne sera pas la dernière fois qu’on entendra parler de Final Fantasy XV, pour le plus grand déplaisir de certains fans qui ont suivi cette folle aventure depuis une dizaine d’années et qui ne veulent qu’une seule chose, c’est de passer à autre chose.

    Contenu sponsorisé

    Re: L'actualité vidéoludique des consoles de salon.

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 4:21