Monogatari Rewatch

    Partagez
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Monogatari Rewatch

    Message  Haganeren le Dim 23 Juil - 20:04

    Il y'a bien longtemps, sur un autre forum, j'ai fait la review de Bakemonogatari, un show bizarre, que je voyais comme un successeur de Sayonara Zetsubo Sensei en son temps. Aujorud'hui c'est devenu une de mes séries d'anime favorite malgré son statut peu enviable d'anime-harem.

    Ceci dit, vu le temps de parution de chacune des série et l'ordre un peu particulier je crains avoir facilement oublié pas mal de détail et de point ici et là. Après avoir enfin pu voir les films Kizumonogataris qui constitue le début de l'histoire enfin sorti cette année, j'ai décidé de faire ce que je ne fais jamais : Un rewatch.

    Kizumonogatari (2016-2017)

    Vous trouvez une vampire à gros seins sans bras dans le métro.
    Faites un jet de sanité.

    Commençons donc par le début de l'histoire et le début de mon rewatch. Kizumonogatari est constitué de trois films. Pour être honnête, je suis content que ce soit des films au final, tout simplement parce que en tant que pur « arc » j'ai trouvé l'histoire assez basique... En tout cas pour un Bakemonogatari.

    Du coup, ce qui a sauvé Kizumonogatari pour moi c'est bien l'atmosphère folle qui se dégage de ces films. Bien sûr, c'est la marque de fabrique de la série depuis le début mais là c'est particulièrement cool. Le premier film qui montre un Araragi terrifié ou une Hearts Under Blade perdant toute contenance (avec des cris de bébé) était particulièrement bon sur ce point. Le troisième film et son combat final d'anthologie n'a d'ailleurs rien à lui envier en terme de moment fort niveau atmosphère. Seul le second film m'ennuya un peu plus avec des combats plus traditionnels et fort peu de réflexion psychologique (déjà que cet arc en a très peu... Et le peu qu'il a est concentré à la fin)

    Mais plus que de bons films, Kizumonogatari permet surtout de mettre en place des énigmes qui me permet de mieux comprendre la suite de la série.
    - Déjà, bien sûr, la position de Shinobu qui était une petite fille étrangement blasé sur le coté dans Bakemonogatari et qu'on risquait pas de comprendre pourquoi. Elle fait même plus tard dans la série un certain coming out en disant qu'elle a fini de faire la gueule ce que je comprenais encore moins.... Maintenant ça va.
    - Ensuite Araragi, il était très OP dans Bakemonogatari puisqu'il savait immédaitemetn quoi faire lorsqu'une fille sans poids lui tombe dans les bras. Ici on voit un Araragi beaucoup plus impressionable, beaucoup plus « normal » et on se rend compte qu'il y'a eu une vraie évolution de son personnage d'ici à Bakemonogatari.
    - Un petit mot sur Oshino qui, si il restera le même a tout de même quelques parts un peu bizarre... Je ne comprends par exemple pas pourquoi il s'est permis de voler le cœur de Hearts Under Blade si c'est pour le restituer ainsi. D'autant qu'elle faisait apparemment parti de ce fameux « équilibre » qu'il voulait protéger. Je suis content d'avoir pu piger la blague sur le prix qu'il demande dans Bakemonogatari d'ailleurs.
    - Enfin, le plus important : Hanekawa. Clairement star de ce show, et le personnage sur lequel j'ai le plus changé de perspective... En fait la première fois que j'ai vu la série, je ne comprenais pas vraiment pourquoi Araragi ne sortait pas avec elle et lui a préféré notre « tsundere » préféré (faut le dire vite, j'ai jamais vu une tsundere dire qu'elle aime son homme aussi facilement). Dans Bakemonogatari elle est présenté comme une sorte « d'amie d'enfance », elle est très proche du héros, lui donne beaucoup de conseil mais les deux sont... Finalement assez distants.

    Au contraire de ces films où Araragi fait sa rencontre et où on les voit flirter d'une manière frôlant même parfois le fan service de mauvais goût.... Mais ça posait malgré tout quelque chose de très intéressant d'Hanekawa : Sa capacité à tout accepter, des débordements lubriques d'Araragi en passant par sa propre mort. Elle accepte tout, ne se rebelle jamais ce qui donne un personnage que j'ai trouvé profondément dérangeant... Voir carrément antipathique.

    On pourrait croire que je ne fais que justifier des scènes de fan service mais c'est quelque chose qui est adressé par la suite de la série et qui a même son propre arc. (que j'ai d'ailleurs bien plus apprécié du coup)

    Au final, c'est des films que j'ai apprécié et m'ont donné envie de revoir la série.


    Bakemonogatari (2009)

    Moi, tout jeune, était impressionné par ces longs plans fixes du genre et la diversité de la mise en scène.

    Bon... Ben Bakemonogatari que dire ? Je suis tombé directement amorueux de l'anime hein... Il y'avait 4 arcs qui sont depuis pour moi devenu légendaire. Hitagi Crab avec une Senjouhara aux dialogues à mourir de rire. Mayoi Snail où l'immaturité d'Araragi se fait plus qu'apparente et qui sert également de prétexte à le rapprocher de sa future copine. Suruga Monkey avec son personnage énergique qui avait la palme de la scène d'action la plus hardcore (surtout que ça prend bien par surprise) AVANT Kizumonogatari et enfin Nadeko Snail, sans doute le moins mémorable sur le moment mais qui donne pas mal à réfléchir lorsqu'on le revoit...

    A la base, ça se finissait sur ça et Shaft a continué en OAV la fin du cinquième arc : Tsubasa Cat. Pour être honnête j'ai eu beaucoup de mal à retenir quoique ce soit de cet arc pour la simple et bonne raison qu'il est la suite d'un autre arc : Tsubasa Family et que j'avais bien du mal à piger de quoi on parlait à ce moment. Oh, certes, il y'a un petit résumé des choses mais déjà que Hanekawa est peu connu des spectateurs cela ne la rend pas spéicalement plus attachante.

    Bien sûr maintenant je comprends tout mais il y'aura d'autres endroits où parler d'Hanekawa.

    Au final il s'agit sans doute de l'une de mes saisons préférés du show.


    Nisemonogatari (2012)

    Cette scène est la plus mémorable de la saison, mais peut être aussi sa malédiction.

    Je suis très partagé pour Nisemonogatari. Déjà, on se rend compte que Araragi a une relation assez mauvaises avec ses petites sœurs pour... Aucune réelle raison. Certes, comme toujours dans ce show, c'est justifié. Lorsque ses sœurs se mettent à vouloir faire régner la justice et résoudre les problèmes, Araragi se retrouve confronter à lui même ce qu'il a beaucoup de mal à supporter. Des messages donc plutôt intéressant qui sont malheureusement souvent dilué dans le fan service ambiant... Sur ses sœurs en plus.

    Oh, je ne parle pas de la célèbre scène de la brosse à dent, l'endroit où c'est le plus apparent c'est pour Tsukihi qui a quand même un secret plutôt perturbent
    Spoiler:
    (Il s'agit en fait d'une créature qui a remplacé la vraie sœur d'Araragi et qui est invincible)
    et qui pose de nombreuses questions très intéressantes sur le faux et le vrai. (C'est d'ailleurs le point central de cette saison) Malheureusement allez savoir pouquoi le temps d'antenne de ce personnage est hyper limité et au final on a l'impression de s'en foutre un peu. La relation d'Araragi avec cette sœur semble d'ailleurs du coup bien plus limité, comme si inconsciemment, il avait conscience de quelque chose...

    C'est assez morbide dit comme ça. En tout cas je trouvais qu'il y'avait trop de fan service « pour rien » avec tous les personnages du show alors que de vrais sujets auraient pu être plus traité, la première fois que je ressens ça dans cette série. D'ailleurs à sa sortie, beaucoup de gens ont dit ne pas l'avoir autant apprécié car le truc allait vraiment à fond dans le harem... C'est dire !

    Bien sûr, cela ne veut pas dire que je ne l'ai pas aimé du tout, ça reste Monogatari... Et j'adore Monogatari... D'autant que la chose a permis de présenter Kagenui et sa « poupée » Yotsugi à l'air blasé qu'on croisera souvent par la suite... Et que j'arrive jamais à retenir mais surtout Kaiki, un personnage plutôt marquant de l'univers.. Un « faux », lui aussi...


    Nekomonogatari Black (2012)

    A voir avec le livre de 300 pages « Comprends Hanekawa Partie 1 »

    Alors... Pour ne pas arranger le cas de cette pauvre Hanekawa, cette histoire est sorti en OAV un peu à l'arrache. Avec une meilleurs production que le « Tsubasa Cat » de Bakemonogatari. Pour remettre le contexte, il s'agit de « Tsubasa Family », une histoire qui se déroule entre Kizumonogatari où Araragi et Hanekawa se sont rencontré et Bakemonogatari où les deux semblent plus distants et Araragi rencontre Senjouhara.

    En gros, chronologiquement ça se situe avant Bakemonogatari et après les trois films.

    Du coup, c'était l'arc rêvé pour mieux comprendre ce personnage qui m'avait paru si bizarre durant ces films et effectivement tout est adressé !  Il était bizarre, Hanekawa elle même était bizarre, cependant je comprends bien mieux où ils voulaient en venir maintenant. Le fait que Hanekawa sourit et dise
    Spoiler:
    « Allons père, il ne faut pas frapper les filles ainsi » après s'être fait battre par son père
    en dit long sur son caractère qui laisse tout passer jusqu'à un point dérangeant.

    Ainsi, la majorité de son développement en tant que personnage consistera à apprendre à ne plus être parfaite, à avoir des défauts tels que le stress ou plus tard, l'envie. Hanekawa est en cela l'un des personnages les plus intéressant du show pour moi.... Et j'ai enfin pigé pourquoi il était absolument impossible que le héros sorte avec... Déjà, je pense que le coup du chat ça l'a refroidis Araragi, il ne voulait pas lui créer plus de problème, ensuite, elle est beaucoup trop « forte » pour lui, Araragi aime les filles « en détresse » ce qui est d'un cynisme admirable dans une série d'harem.


    Monogatari Series Second Season (2013)

    Kaiki best waifu.

    Après Nisemonogatari et Neko Black je me souviens avoir été un peu désarçonné par les derniers arcs de la série qui ne parvenait manifestement pas à atteindre ce que j'avais aimé dans la première saison que j'ai vu sans fausse note. Heureusement il y'a eut « Monogatari Season 2 » pour arranger tout ça !

    C'est une saison que je porte vraiment dans mon cœur mais où chaque arc est vraiment terriblement différent des autres puisque le narrateur change très fréquemment.

    Ainsi le premier arc « Tsubasa Tiger » donne un point final à l'évolution d'Hanekawa et montre les choses de son point de vue à elle. On aura même l'originalité remarquable de ne pas voir la tronche d'Araragi pendant quasi tout l'arc, super non ? Ca donne l'occasion de mieux comprendre la relation entre Hanekawa et Senjouhara ce que je trouve d'une grande originalité dans un anime harem...
    Le second arc « Mayoi Vampire » se remet du point de vue d'Araragi et se tape un petit délire de voyage dans le temps assez original et permettant d'approfondir sa relation avec Mayoi. Un arc que j'ai eu beaucoup de plaisir à voir même si en regardant en arrière c'est sans doute l'un des plus faibles. Revoir une certaine personne fait plaisir après les films ceci dit...
    Le troisième arc « Nadeko Medusa » permet aussi d'approfondir ce personnage qui, paraissait innocent à la base mais devenait de plus en plus dérangeant lors, notamment, de ses apparitions dans Nisemonogatari. Difficile de vraiment en parler mais c'est fait avec brio et c'est vu de son point de vue. D’ailleurs j'avais complètement oublié que c'est ici qu'on introduit le personnage d'Ougi, fou non ?
    Le quatrième arc « Shinobu Time », revient à Araragi et fait vraiment suite à « Mayoi Vampire », il permet d'ailleurs d'introduire le personnage de Gaen et le passé de Shinobu... Intéressant mais oubliable vu ce qu'il suit.

    Le cinquième arc, « Hitagi End » nous met dans la peau de Kaiki, l'un des antagonistes de Nisemonogatari. Il est classe, lugubre, intéressant et terriblement amusant dans son cynisme à toute épreuve. C'est clairement l'arc que tout le monde retient et on peut voir pourquoi, il est appelé par Senjouhara qui n'a pas bien le choix vu les événements de « Nadeko Medusa » et les deux forment un vrai jeu de dupe. Si l'histoire principal avec l'antagoniste est très intéressant en soi vu l'urgence qui s'en dégage, les discussions entre Kaiki et Senjouhara st de loin ce qui est le plus intéressant tant les deux font tout pour cacher leurs émotions. Une tsundere contre un escroc, tous les deux « faux » à leurs manières, parfait !

    Et à mon époque, c'était là où ça s'arrêtait mais comme souvent Shaft continua cette saison avec un sixième arc : Suruga Devil qui permet de mettre un terme à l'arc de notre chère Kambaru que moi, j'aime bien, na. Après l'arc en lui même était un peu trop long même si j'ai été très touché par ce sur quoi il traite (le principe d'écouter le malheur des autres). On est content de voir Araragi par la suite et le sentiment d'être resté en touche. De loin l'arc le moins bien de cette « seconde saison », mais néanmoins intéressant.

    Dur de condenser pour cette saison vu qu'elle est particulièrement diversifié ! Il s'agit pour cette raison de ma favorite de nos jours !


    Tsukimonogatari (2015)

    Euh je sais pas... J'ai pas trop la motivation...

    Hum, après avoir autant parlé de Second Season, je vais pas m'attarder sur Tsukimonogatari et son unique arc : Yotsugi Doll. C'est à nouveau une série d'OAV qui, à la manière de Nekomonogatari Black, est distribué en dehors des saisons.

    Je ne l'ai pas aimé, c'est même l'arc que j'aime le moins de la série. Déjà parce que Yotsugi est pas un personnage qui m'intéresse des masses ensuite parce que la VACHE on parle BEAUCOUP pour ne rien dire. Ca a souvent été le pêché mignon de la série mais là, ultimement tout cet arc a l'air de se finir en queue de poisson avec comme unique message :
    Spoiler:
    Araragi utilise trop ses pouvoirs de vampire, il va peut être pas pouvoir redevenir humain

    Voilà, end... C'était pas bien important du coup... Je crois qu'on voit quelques interactions supplémentaire de, notamment, Gaen et Kagenui mais pour le vérifier il faudrait que je le revois... Ce que je n'ai pas fait... La flemme sérieux.


    Owarimonogatari (2015)

    N'est-ce pas un visage en qui avoir confiance ?

    Dernière « grande saison » de Monogatari à ce jour. Avec plusieurs arcs assez connecté cette fois « Ougi Formula », « Sodachi Riddle », « Sodachi Lost ». Tout est porté par le personnage de Ougi qui est vraiment à la fois détestable et fascinant. On ne sait rien d'elle... ou de lui... ou de quoique ce soit que Ougi est mais on sent que ça sent mauvais. Sodachi était un personnage curieux mais amusant en soi, pas grand chose à dire, c'était amusant de voir l'enfance d'Araragi je suppose.

    « Shinobu Mail » c'est les avènements qu'il se passe durant le « Tsubasa Tiger » de Second Season du point de vue d'Araragi. La fin de tout ces arcs qui portait sur ce héros durant toute cette Second Season d'ailleurs. C'était amusant, et ça sert même d'une conclusion bienvenue pour Shinobu après avoir vu les films. Très bon.

    J'ai beaucoup moins à dire parce que plus j'avance, plus ça spoil mais j'ai vraiment beaucoup aimé cette saison. En revenant au premier Bakemonogatari je remarquais que la production était largement plus sommaire que pour les dernières saisons... Même si parfois un peu plus délirantes. En cela Owarimonogatari fait vraiment un super job a tenir une atmosphère consistante et lourde. On sent que quelque chose va arriver, et ça va faire mal.


    Koyomimonogatari (2016)

    Une petite saison et puis s'en vont.

    Une sorte de.... Petits épisodes qui semblent n'avoir aucun rapport avec quoique ce soit. Généralement chacun de ces épisodes portera sur un personnage en particulier qui posera une question, une rumeur, une énigme, une histoire de fantôme avant que le mystère soit expliqué en fin d'épisode. Ca semble n'avoir aucun intérêt et pour être honnête c'est clairement pas aussi prenant qu'un vrai arc. Cependant, déjà pour un fan c'est assez amusant de retrouver les personnages de la série avant qu'ils changent avec de nouvelles intéractions. Et de plus, comme une sorte de piège sadique, les deux derniers épisodes sont, soudainement, hyper importants et sont sûrement le prémisse de la prochaine saison !

    Aaaah Shaft...


    Dernière édition par Haganeren le Dim 10 Sep - 15:19, édité 1 fois
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: Monogatari Rewatch

    Message  Haganeren le Dim 23 Juil - 20:05

    Owarimonogatari S2 (2017)

    Conclusion psychédélique

    La saison "finale". On me souffle à l'oreille la présence d'une saison un peu "épilogue" et des side stories qui sont encore écrite en livre à ce jour mais ceci dit, c'est bien un arc pouvant servir de conclusion finale à cette série... Et ça fait bizarre pour être honnête.... Cependant et malgré ça, je l'attendais avec une impatience démesurée surtout après la fin de Koyomimonogatari.

    .... Et j'ai pas été déçu, non vraiment pas ! Il est difficile de parler de cette saison sans spoil vu qu'elle semble vraiment très exactement être la seconde partie des évènements de Owarimonogatari. Une fois de plus la distribution étiat un peu bizarre, la saison fait techniquement 7 épisodes, 2 pour "Mayoi Hell", 2 pour "Hitagi Rendezvous" et 3 pour "Ougi Dark" mais ils ont été distribué sous forme d'OAV de 40 ou 60 minutes directement. A priori une fois de plus Shaft ne voulait pas faire une saison toute simple... Résultat j'ai eu, d'un coup, plein de Monogatari à regarder..... Et puis plus rien... Triste...

    "Mayoi Hell" est tout ce qu'on peut attendre d'un arc d'explication et nous fait vraiment ressentir dans sa structure qu'on s'approche de la fin. C'est un arc avec des délires visuels plutôt sympathique avec ça (même si les spaghettis du premier épisode resteront décidément grand vainqueur...) et une longue grande discussion qui fait la force de la série... Tout ce qu'on aime. "Hitagi Rendezvous" nous prouve une fois de plus que Senjouhara est best waifu (ouais ouais, viens te battre Weldar, viens te battre) et "Ougi Dark" est tout simplement devenu l'un de mes arcs préférés de la série.

    Le résultat, c'est une saison forcément un peu courte mais qui est extrêmement solide, pas de fan service stupide, pas de longueur, rien que le meilleurs de Monogatari tout en oeuvre pour offrir une superbe conclusion... Et on l'a... Même si je reste forcément curieux des arcs épilogues comme "Koyomi Reverse"... Avec un nom comme ça, ça ne peut être que bon non ?


    Dernière édition par Haganeren le Lun 11 Sep - 11:24, édité 3 fois
    avatar
    civet

    Messages : 32
    Date d'inscription : 05/02/2016

    Re: Monogatari Rewatch

    Message  civet le Lun 4 Sep - 14:00

    Ça t'as pris combien de temps à tout revoir ? Y'a quand même un paquet d'épisodes faut bien avouer ! Série immanquablement des plus dense.

    Dans tous les cas, j'ai principalement seulement vu Bakemonogatari et j'en garde un excellent souvenir. On peut louer le travail de l'écrivain Nishio Ishin et l'adaptation à l'écran de Shaft qui ont réussi à produire une atmosphère des plus unique en proposant un univers à l'esthétique soignée déjà défrichée par le taïwanais Vofan sur les couvertures des nouvelles.

    J'ai particulièrement apprécié la façon dont l'ensemble s'appuie en grande partie sur les dialogues au rythme soutenu et fort bien écrits pour nous plonger sans trop prévenir vers cet univers surnaturel sur les bords.

    Le seul petit bémol c'est que parfois ça va trop vite, en particulier pour les non japonisants, où l'on peut parfois buter sur la montagne d'infos présentent à l'écran (surtout concernant les jeux de mots japonais et autres références) mais sans que ça gène à la compréhension générale du récit.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: Monogatari Rewatch

    Message  Haganeren le Lun 4 Sep - 15:55

    Et bien euh oui techniquement ça m'a bien pris 27 heures pour voir tout ça j'imagine... PLus les 3 films de une heure 30 que j'ai regardé avec ma petite seours sur 3 soirées.
    Durant mon rewatch je me suis arrêté à la fin de Second Season d'ailleurs... (Donc ça m'a "juste" pris 20 heures) Owarimonogatari étant encore frais dans ma tête à ce moment là.

    Donc ouais, en gros j'ai campé devant la série pendant trois jours en jouant à autre chose en même temps quoi. Clairement une très très longue série à voir effectivement.
    Le vrai problème c'est pas tant que ça va "trop vite" (car ultimement on loupe rien) c'est surtout que Bakemonogatari est très confus vu qu'il ne commence pas là où commence le livret d'origine. Normalement il faudrait voir les trois films avant et Nekomonogatari Black et là tu verras que tout ce qui est dans Bakemonogatari est très clair. Même si il y'a quelques jeux de mot ici et là.

    Note, j'ai pas encore marqué ce que je pense de Owarimonogatari Season 2 qui vient tout juste de sortir et que j'ai pu voir, apportant enfin une réponse finale à cette série. (Même si il y'a une dernière saison qui servira d'épilogue). Ca me fait vraiment bizarre de voir un point d'orgue à une série que je suis depuis 8 ans...
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: Monogatari Rewatch

    Message  Weldar le Mar 5 Sep - 19:02

    Ce qui est drôle en revoyant le premier épisode de Bakemonogatari, c'est qu'il te "spoil" Kizumonogatari et Nekomonogatari comme si tu étais censé les connaître, alors qu'au premier visionnage, tu piges rien évidemment, mais tu te dis "oui oui, c'est voulu que ce soit confus, il y aura une explication par la suite"... alors qu'en fait, ils adaptent la troisième partie et que Kizumonogatari, la première partie qui sera adaptée que très tardivement.

    Confus ou pas, ça donnait ce ton très bizarre dès les premières minutes à ce show et que bon, tu tires souvent cette expression en visionnant un épisode.

    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: Monogatari Rewatch

    Message  Haganeren le Mer 6 Sep - 10:50

    Pour être honnête, il était déjà dit dès 2008 que c'était censé représenter le premier arc (après tout, les livres étaient connus et avaient déjà un franc succès), je ne sais pas quand est-ce que des rumeurs de films pour son adaptation ont vu le jour mais de mémoire c'était vraiment pas longtemps après la diffusion de Bakemonogatari... Peut êre même durant la diffusion de Tsubasa Cat qui en fait partie !
    Ahlala, c'était l'époque des adaptations bizarres, avec Haruhi Suzumiya qui était balancé dans le désordre et Full Metal Alchemist qui partait complètement faire sa vie au bout d'un moment.

    ... C'est marrant quand même à quel point Shaft est allé loin à partir de là. C'était un petit studio quand même Sayonara Zetsubou Sensei était un succès honorable mais rien de plus que ça. La fameuse "mise en scène Shaft" est aussi l'air de rien très très cheap car Shaft avait très peu de moyen. Le succès de Bakemonogatari a été énorme, encore aujourd'hui il s'agit de l'anime le mieux vendu en DVD au Japon (et donc au monde je suppose ?), du coup je suppose que quand j'ai entendu parler d'une adaptation en film 2008/2009 ce n'était encore qu'à l'état de projet... Et pour cause il aura quand même fallu attendre 7 ans pour en voir le bout du museau !

    Enfin bref, du coup ouais, je "savais" ce qu'était représenter les premières minutes de l'épisode 1, c'était pas "si" confus pour moi car je voyais où ça voulait en venir, c'était juste un peu bizarre vu qu'on manquait quand même pas mal d'explication. (Araragi qui dit à Senjouhara de "pas s'occuper de la petite fille déprimé là bas", ça rendait son personnage assez ambigu "pour rien")
    En réalité, la seule grosse conséquence pour moi a été que l'arc de Tsubasa était beaucoup plus difficile à cerner... Vu qu'il manquait le début.

    PS : J'ai posté Owarimonogatari S2 d'ailleurs
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: Monogatari Rewatch

    Message  Weldar le Mer 6 Sep - 19:56

    Même si les livres sont connus, je ne vais pas faire un animé adaptant le troisième arc en partant du principe qu'on a déjà lu les livres des arcs 1 et 2. A mon sens, l'animé doit se suffire à lui-même et en tant que téléspectateur, je ne suis pas censé lire les arcs 1 et 2 avant de commence l'animé Bakemonogatari, cela coule de sens.
    Néanmoins, je ne sus pas gêné par ces "trailers" pour leur incompréhension, on peut les zapper, vu qu'ils apportent rien à la compréhension des histoires de Bake (qui plus est, ce sont des histoires presque indépendantes entre-elles), on va juste se dire "qu'il y a des trucs avec eux avant, mais qu'on aura forcément une explication plus tard". La première fois, je pensais que c'était un trailer flashforward, histoire de mettre un teasing sur les événements à venir, et non un bref récapitualtif confus des arcs Kizu et Neko, c'est dire.


    Par parenthèse, à mon goût, tu tires un mauvais exemple pour le cas du premier animé Fullmetal Alchemist en le comparant à Bakemonogatari, le scénario a développé son propre délire, car la publication des épisodes était trop proche de la parution du manga papier et qu'ils ne voulaient visiblement pas faire de pauses/filler. Adapter dans le désordre chronologique ou suivre une voie originale au manga adapté, je n'aurais pas la même gêne.
    Peut-être que Shaft a voulu adapter Bakemonogatari en premier parce qu'il était... je ne sais pas, plus populaire, commercial, qui sait? Ou peut-être qu'il y a une véritable logique de ce désordre chronologique et je l'avoue que mater Kizumonogatari en tant que préquelle ne m'aurait pas donné la même accroche pour ces personnages que je connais déjà, de voir une Shinobu qui perd complètement son sang froid au début, par exemple. Enfin, cette histoire concerne que l'arc 2 qui est adapté après l'arc 4 qui était la seconde saison de l'animé, et Kizumonogatari qui est adaptée bien plus tard (un peu avant Owari?...).
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: Monogatari Rewatch

    Message  Haganeren le Jeu 7 Sep - 1:01

    Weldar a écrit:Même si les livres sont connus, je ne vais pas faire un animé adaptant le troisième arc en partant du principe qu'on a déjà lu les livres des arcs 1 et 2. A mon sens, l'animé doit se suffire à lui-même et en tant que téléspectateur, je ne suis pas censé lire les arcs 1 et 2 avant de commence l'animé Bakemonogatari, cela coule de sens.
    Néanmoins, je ne sus pas gêné par ces "trailers" pour leur incompréhension, on peut les zapper, vu qu'ils apportent rien à la compréhension des histoires de Bake (qui plus est, ce sont des histoires presque indépendantes entre-elles), on va juste se dire "qu'il y a des trucs avec eux avant, mais qu'on aura forcément une explication plus tard". La première fois, je pensais que c'était un trailer flashforward, histoire de mettre un teasing sur les événements à venir, et non un bref récapitualtif confus des arcs Kizu et Neko, c'est dire.

    Weldar a écrit:Peut-être que Shaft a voulu adapter Bakemonogatari en premier parce qu'il était... je ne sais pas, plus populaire, commercial, qui sait? Ou peut-être qu'il y a une véritable logique de ce désordre chronologique et je l'avoue que mater Kizumonogatari en tant que préquelle ne m'aurait pas donné la même accroche pour ces personnages que je connais déjà, de voir une Shinobu qui perd complètement son sang froid au début, par exemple. Enfin, cette histoire concerne que l'arc 2 qui est adapté après l'arc 4 qui était la seconde saison de l'animé, et Kizumonogatari qui est adaptée bien plus tard (un peu avant Owari?...).

    Je "crois" que en fait Shaft est tombé directement amoureux des Monogataris et pensait que faire une série ne rendrait pas vraiment justice à Kizumonogatari qui est beaucoup plus tourné action que parlotte par rapport à Bakemonogatari. (D'autant que encore une fois, Shaft avait carrément pas beaucoup de fric) Y'a aussi Neko mais en tant qeu premier arc ça aurait été assez hardcore du coup c'est "logique" qu'on le saute celui là.
    En tout cas c'est ce que j'avais cru piger à l'époque, je pense pas que ce soit pour des raisons commerciales en tout cas. (D'ailleurs à l'époque, je me souveins que Tsubasa Cat était fait par Shaft en dehors des saisons mais "sur leur propre fric", à l'époque c'était considéré comme un risque énorme qu'ils prenaient, l'amour qu'ils avaient pour la série était réelle)

    Et personnellement je pense que voir Kizumonogatari "après" a un peu enlevé de l'originalité de Monogatari (pas souvent que le héros ne sort pas avec la première fille présentée) tout en complexifiant inutilement le personnage déjà pas simple à saisir de Hanekawa vu que la première fois qu'un arc est sur elle, (Tsubasa Cat donc) ça commence par un récapitulatif de Nekomonogatari Black qu'on a, donc, absolument pas vu à ce stade !... Plusieurs choses m'ont échappé grandement aussi à cause de ça, comme tout simplement "pourquoi Araragi n'est pas avec Hanekawa justement", c'est techniquement expliqué dans Nekomonogatari Black mais sans le contexte de Kizu c'est moins flamboyant. Y'a aussi ce moment où Araragi fuit paniqué la maison de Hanekawa (toujours dans Neko Black), terrifié de ne pas voir la moindre trace d'elle à l'intérieur. C'est une scène sympas mais je la trouvais un peu exagéré. Avec le contexte de Kizu où on voit que le personnage de Hanekawa est assez dérangeant, cette scène s'expilque beaucoup plus.

    Donc en soi, je pense qu'il y'a eu plus de mal que de bien à adapter les choses dans le désordre... (Comme tu dis, il y'a quelque "bien" comme la rencontre avec Shinobu plus percutante) Ceci dit, sans doute par nostalgie, j'aime bien l'ordre originel, principalement parce que j'aime beaucoup la diversité des différents arcs de Bakemonogatari par rapport à Kizu qui est un peu moins psychologique tout de même... Mais bon ça c'est mes gouts disons.

    Weldar a écrit:Par parenthèse, à mon goût, tu tires un mauvais exemple pour le cas du premier animé Fullmetal Alchemist en le comparant à Bakemonogatari, le scénario a développé son propre délire, car la publication des épisodes était trop proche de la parution du manga papier et qu'ils ne voulaient visiblement pas faire de pauses/filler. Adapter dans le désordre chronologique ou suivre une voie originale au manga adapté, je n'aurais pas la même gêne.

    Pas "si" déconnant en réalité. Je pense que si FMA avait été un Light Novel qui sortirait aujourd'hui, les mecs auraient juste adapté jusqu'à, disons, à peu près le moment de la parution et aurait attendu un an avant de voir la suite. FMA ça date d'un moment où les animes se suffisaient à eux même, en cela il se permettait carrément des "bizarreries" comme le fait de pas suivre l'oeuvre original ce qui est, pour rappel, plus l'exception que la norme dans le milieu tout de même.

    Dans tous les cas, ces "bizarreries" semblent issus d'une époque où les studios imposaient leurs choix artistiques au point de prendre des décisions qui ne semblent pas aller de soi. Peut être que FMA est le moins choquant vu que tu as l'exemple de Game of Throne en tête récemment et bien sûr on voit ça très très souvent dans les adaptations cinématographiques mais pour une série anime, autant je vois des équivalents autant c'est quand même dans la minorité et... Toujours un peu dans la même période. (XXXHolic fait ainsi disparaitre toute une partie de l'intrigue lié à Tsubasa Chronicle (bon débarra !) et je pense me souvenir d'un anime de vampire lycéen (Edit : Ah voilà ! Rosario † Vampire) qui est super porté fan service dans l'anime et hyper serious business dans le manga... Hum...)

    Contenu sponsorisé

    Re: Monogatari Rewatch

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 10:26