[From Software] King's Field

    Partagez
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    [From Software] King's Field

    Message  Haganeren le Lun 23 Mai - 23:37

    King's Field... La légendaire série de From Software a toujours divisé les foules en son temps. Incroyable mais frustrante expérience d'exploration d'un monde à l'atmosphère oppressante pour les uns, jeu lent sans grand intérêt pour les autres, chacun y allait de son petit grain de sel et les reviews de l'époque n'était pas tendre avec la série.

    Résultat : Le jeu ne se vendit pas plus que ça chez nous mais une fanbase hautement fidèle commença à se former autour de la série, se plaignant encore aujourd'hui du fait que la série "Souls" semble l'avoir définitivement remplacé. Retour sur le premier jeu de cette série qui n'est, par ailleurs, jamais sortis en dehors des territoires japonais... Donc en fait ça servait à rien de parler de l’accueil en occident... Mais j'avais envie donc zut.

    King's Field


    Support : PSX
    Développeur : From Software
    Date de sortie : 1994
    Genre : J-RPG

    Sortis seulement quelque semaine après la Playstation elle même, King's Field est souvent considéré comme le premier RPG de la console... Rien que ça. Il présente des graphismes en 3D temps réel (et serait l'un des voir le premier jeu où même les monstres sont en 3D au lieu d'être en sprite comme un Daggerfall) avec un framerate décent et se targue même de présenter son titre "KING'S FIELD" dans le moteur 3D du jeu ! Ouah ! Que de technologie.

    Il s'agira du premier jeu du studio et malgré la grande simplicité de l'ensemble, les bases de la série se poseront là.

    Le plus grand cimetière du monde

    Après un petit coup de background, le jeu commence alors que vous êtes téléporté dans... Un endroit... En fait, en tant que joueur, vous n'avez pas la moindre idée de qui vous incarnez, de ce qu'est votre objectif et même d'où vous êtes. C'est en parlant avec les rares PNJs que vous rencontrerez que vous y verrez un peu plus clair.


    Vous la sentez les débuts de la 3D là ?

    L'action se déroule dans un cimetière... Un cimetière vraiment TRÈS grand et manifestement couvert pour des raisons plus technologique que de background. (Comprendre que les mecs étaient loin de connaitre la Playstation sur le bout des doigts, ah ça...) Chaque étage possèdent des tombes pour des gens différents, paysan, chevaliers, nobles et bien sûr quelques personnages important dans le jeu.

    Rien ne va dans ce lieu et l'endroit semble maudit... Il est de toute façon bourré de monstre ce qui ne gâche rien ! Mettons nous au travail et explorons l'endroit ! Certains lieux semblent inaccessibles et certains tunnels semblent avoir été fait exprès pour qu'on se perde après avoir confondu les différents caveau. Faire une carte papier ne sera pas de trop pour se retrouver dans l'environnement tant se paumer est la première caractéristique du jeu ! Oui oui ! Une carte papier que le joueur doit faire soi-même ! Dis comme ça ça a pas l'air ragoutant mais comme disait mon père devant mon assiette même pas commencé "T'as même pas goûté !". Il y'a un coté très sympas à fabriquer un objet "concret" au fur et à mesure que l'on explore le niveau et à trouver sa forme globale. Cette carte fait même un très joli souvenir une fois le jeu terminé ! Quoi, j'en fais trop ? Bon...


    Les croix permettent de sauvegarder, l'endroit devient comme une sorte de camp pour l'explorateur qui y reviendra régulièrement pour sauvegarder les derniers objets et XP amassé...
    Par contre ça soigne pas, faut pas exagérer...

    Bref, explorer l'environnement et revenir une fois que l'on a réussi à rejoindre notre point de départ via un autre endroit pour sauvegarder ou bien trouver un autre point de sauvegarde pour recommencer l'exploration à partir de là est le lot commun de ces jeux d'exploration mais est particulièrement présent ici. Le jeu a peut être l'air horriblement moche mais le Level Design est particulièrement réussi pour un jeu qui parait aussi répétitif de prime abord et présente son lot de clé à trouver, PNJ à parler voir d'objet à trouver, à échanger ou bien sûr de salle secrètes ! Il n'y a pas de quoi s'ennuyer et les salles savent généralement suffisamment se différencier les unes des autres ce qui est tout de même un exploit pour un jeu aussi "cubique" et manquant autant de verticalité. Car oui, malgré ces deux tares qui semblent inconciliable avec le concept "d'exploration sympas", on a une carte étendue particulièrement bien faite afin de permettre de s'amuser. Bref, cela signifie que l'on peut finir par s'y retrouver et à connaitre l'endroit comme dans sa poche ce qui fait bien évidemment plaisir ! L'exploration est juste particulièrement agréable du moment que l'on prend sur toi de faire sa propre carte encore une fois ! Alors oui, le jeu propose parfois des cartes mais elle ne montre ni la position du joueur et sont généralement incomplète. On est comme ça chez From Software, on est taquin !


    Kill it with fire

    Au delà de tenter désespérément de vous y retrouver, vous allez battre des ennemis dans ce cimetière... Oh oui.... PLEIN d'ennemi. C'est tout d'abord assez difficile vu à quel point votre personnage est LENT... Mais on s'habitue à tout je suppose, ce qui fait qu'avec vos déplacements normaux, les strifes avec R1/R2 et la possibilité de regarder en haut/en bas avec L2/R2, vous aurez de quoi les approcher, reculer lorsqu'ils attaquent ou esquiver "plus ou moins" leurs coups... Comprendre qu'en faisant certains mouvements de va et vient il est possible d'esquiver certains coups, il y'a un rythme à prendre surtout et un gros regret à avoir est le fait que la caméra soit aussi lente à tourner, empêchant en grande partie des manœuvres de contournement un peu avancé, dommage.


    Mais tu as pas de face toi ! Mais genre vraiment... Fait gaffe tu fais peur...
    Oui il y'a quelques PNJs égarés dans le jeu et le bouton rond sert de commande d’interaction.

    Pour ce qui est de l'attaque, c'est plus simple, vous vous retrouverez rapidement à appuyer sur carré ce qui vous fera brandir votre bras armée de votre épée dans l'animation d'attaque la plus ridicule qui m'ait été donné de voir. C'est un peu comme si le bras du héros était sur un pivot qui se mettait à tourner comme un robot. Le feedback des coups sur les ennemis est pas très naturel mais existe bel et bien puisque ces derniers se mettent à ne plus bouger durant quelques secondes, l'idéal pour décamper aussi sec le temps que la jauge de force se remplisse à nouveau histoire de toujours donner un coup avec le maximum de force. Encore une fois, on en revient à cette question de "rythme" dont sont composé bon gré mal gré les combats de King's Field, ça donne au gameplay une certaine "profondeur" malgré l'évidente simplicité des contrôles. Même si c'est pour faire une danse qui n'esquive les coups que quand le jeu le veut bien ça reste suffisant pour être engagé.

    Enfin dernier point, le bouton triangle, lui, utilise la magie équipé. Il s'agira toujours d'une sorte de projectile magique, encore une fois une de ses grandes utilités est de pouvoir paralyser un petit instant un ennemi durant son "hitstun" afin de pouvoir prendre l'avantage à l'épée. Ainsi, tous les composantes du jeu, même si fort peu aguicheuse de prime abord semblent converger vers une certaine cohérence qui rend le jeu plus agréable à manipuler qu'on pourrait le croire... Après, ça sera toujours assez rigide et lent ce qui fait qu'il faut s'accrocher un poil, surtout au début, c'est certain.


    Une magnifique animation d'attaque devant ce squelette tellement basique que je le trouve honnêtement mignon.
    ... Par contre il est super dur et il DÉFONCE le joueur qui vient de débuter sans sourciller...

    Les King's Field ont la réputation d'être des jeux très difficiles et j'avais aussi cette impression lorsque le premier squelette rencontré m'a éclaté la tête en un coup. Pourtant, au fur et à mesure de mon avancé, je trouvais que dans cet opus, la plupart des combats ne seront au final que des formalités. Oh bien sûr, il faut faire attention car le premier faux pas peut mener le joueur à la mort mais de manière général, se perdre dans cet immense cimetière en forme de labyrinthe permet au joueur d'emmagasiner suffisamment d'XP pour parer à toute situation. En terme de nombre d'heure, on est plutôt dans de la durée courte puisqu'un peu moins d'une quinzaine d'heure peut largement suffire à aller jusqu'au dernier boss, beaucoup d'objet secret étant cependant présents pour les plus motivés. (Donc la fabrication de l'épée que les fans de Dark Souls connaissent bien : The Sword of Moonlight)

    Cube World

    Mais oui, j'ai un peu gardé le pire pour la fin, le plus évident aussi, ça fait un moment que vous devez regarder les screenshots en pensant "Mais enfin Haga, qu'est-ce que c'est que ce truc ? Parle nous de ce qui saute au visage !" et en effet, mon dieu, que le jeu a vielli. Il a ni les backgrounds 2D joli qui permettent à certains endroits d'un Alone in the Dark ou d'un Final Fantasy VII d'être encore présentable et n'a pas non plus les aplats de couleur simple d'un Starwing voir Mario 64 puisque tous les murs doté d'un cubisme exemplaire sont repeint de cette même texture absolument dégueulasse qui faute d'instaurer une ambiance sombre présente en tout cas les sombres heures de la 3D. Bien sûr, King's Field a de quoi se défendre, il s'agit tout de même du premier RPG de la Playstation au Japon ( et donc par extention partout ailleurs) et il est bien probable que pour un nouveau studio comme From Software, manier le noble art de la 3D n'était pas réellement chose aisé !


    Non non, c'est pas un mur, c'est une authentique porte qu'il faut ouvrir... Même pas caché en plus !
    ...Voilà... Donc ouais vaut mieux bourrer rond sur tout ces style de renfoncement "au cas où" du coup hein...

    Si les décors auront bien du mal à convaincre grand monde, les personnages ne sont pas spécialement en reste avec notamment une absence totale de caractéristique faciale... Ils ont le visage sans rien dessus. Ca encore, limite, ça donne une ambiance particulière sympas. Les monstres, en plus d'être méga basiques en terme de modélisation (le contraire aurait été étonnant à ce point) ne sont même pas spécialement imaginatif et leur animation ridicule achèvera de leur donner un quelconque intérêt. Oui, le jeu est moche et ce n'est pas la musique ultra atmosphérique qui donnera plus de peps à l'ensemble... Et pourtant...

    Exploration royale.

    Et pourtant... Le jeu fonctionne... Bizarrement.
    Il faut bien comprendre un truc, c'est que le jeu ne propose au final qu'une seule chose qui fait mouche encore aujourd'hui... C'est son Level Design, c'est donc la manière dont le labyrinthe a été fait. Pas juste "c'est un labyrinthe" mais bien "c'est un labyrinthe intéressant" et je ne parle bien sûr pas de l'esthétique, il y'a finalement pas tant de cas où les zones paraissent singulièrement différentes ce qui donnerait au labyrinthe un coté intéressant graphiquement. Non, nous ne parlons que de structure.... Mais qu'est-ce qui fait ce bon Level Design ? Plein de chose en vérité....


    O-Ok... Bon bah je reviendrais plus tard hein !

    C'est le fait de donner suffisamment de choix au joueur de chose à visiter simultanément SANS en faire trop non plus.
    Ou c'est le fait de donner constamment des endroits uniques qui sert de point de repère au joueur. Grosseur des couloirs, différences d'angle, quelques décorations, la manière dont les portes sont disposés, les pièges, tout est bon ! Bien sûr, cela n'empêche pas d'avoir des zones remplis de couloir parfaitement similaire.... Tant que c'est fait avec modération.
    Donc c'est le fait de donner une ère de jeu conséquente avant de bloquer certains passages mais que l'ère de jeu ne soit pas TROP grande non plus pour qu'on puisse s'y retrouver. (Ou si c'est plus grand, là il faut faire des zones beaucoup plus typé esthétiquement.... Mais King's Field ne le fait pas, on l'a vu donc il ne peut pas se reposer sur ça)
    C'est aussi le fait de placer les points de sauvegarde suffisamment loin pour donner l'impression d'une exploration "lointaine" en se demandant si il serait pas bon de revenir un coup mais suffisamment proche pour pas que ce soit trop difficile et qu'on ait l'impression de ne pas avancer.
    Sans oublier que c'est aussi le fait que certains passages mènent à d'autres zones mais qu'il y ait souvent moyen de revenir sur une zone que l'on connait déjà en suivant un chemin "nouveau". (Donc avoir un environnement très inter-connecté)
    Et enfin, c'est également la diversité des obstacles qui nous bloque.... et là aussi le jeu est pas si mal puisqu'il jongle entre ennemis puissants, clés de différentes natures, trous que l'on ne peut passer qu'avec un certain objet, passages secrets que l'on soupçonne via différent moyen, pièges de différentes natures à refermer, et bien sûr interrupteurs... Tout très classique mais le jeu n'abuse de rien.

    Et oui, tout ça et sans doute d'autres choses encore, la liste n'est pas exaustive...

    Bref, un coté assez addictif se dégage du concept d'exploration. On est loin des dungeons crawler dirigiste avec quelques embranchements de temps en temps mais bien dans une tentative de faire un monde totalement interconnecté à la manière d'un Metroid... Mais avec des interrupteurs/objets bloquants certains passages au lieu de capacités comme le soft de Nintendo le fait. Le jeu est divisé en 5 étages de grandeur et surtout de complexité assez variable; La musique, principal vecteur d'atmosphère même si pas forcément somptueuses, permettent de donner une ambiance propre à chaque étage.Une atmosphère par ailleurs assez sombre et poisseuse, agrémenté de quelques rares PNJs se référençant les uns les autres... Jusqu'à tomber sur certains d'entre eux morts dans le labyrinthe.

    Un procédé certes classiques mais qui marche plutôt bien dans un jeu d'exploration comme celui ci ! Tout le jeu se trimballe une distance d'affichage assez réduite et un brouillard noir permettant au jeu de conserver cette atmosphère lugubre un peu à la manière d'un Silent Hill.


    Le jeu présente plus de diversité qu'il n'y parait de prime abord ! J'aime particulièrement ces pièges en balancier !
    Classique, mais ce pauvre bougre s'est manifestement fait prendre...

    Limitations par décret

    Oh, j'ai beau en dire du bien, le jeu n'est clairement pas fait pour tous ! L'absence total d'intérêt graphique qu'il soit technique mais aussi artistique déçoit déjà énormément. Le Level Design reste cloisonné à des "étages" doté d'une verticalité ultra limité et l'une des missions du Level Design est de faire des mondes qui paraissent cohérent.... Ici on va pas se mentir, autant y'a rien "d'incohérent" vu que le cimetière est le seul thème du jeu, on peut clairement faire mieux. Avec ça le jeu n'est pas avare en combat qui peuvent s'avérer un peu fastidieux vers la fin puisque les monstres ont au final peu de différences entre eux une fois passé leur apparence et si ils tirent des projectiles ou non. La maniabilité reste rigide et surtout bien lent à souhait et bien des gens ne s'y habitueront jamais (je pense notamment au fait que faire un tour complet sur soi même doit bien prendre 4 secondes... Notez qu'après les ennemis aussi ont du mal à se retourner ) et l'intérêt de l'histoire est proche du néant.

    Cependant, le succès fut au rendez vous au Japon qui su prendre le jeu pour ce qu'il était et non faire comme les occidentaux et vouloir à tout prix comparer le jeu à Elder Scroll alors qu'ils n'ont pas du tout le même type d'objectif. Cette confusion étrange continuera tout de même à apparaitre dans un grand nombre de critiques plus ou moins professionnelles. Au diable tout cela ! King's Field possède un Game Design riche, juste et précis où l'exploration de la noire inconnue est roi et c'est grâce à cela que la future série commença dès le premier opus à se constituer une niche certes faible mais fidèle ce qui fait qu'une suite fut rapidement en chantier, déposant la première pierre à l'édifice de From Software... Une pierre mal taillé, certes mais qui renferme un fond et surtout un potentiel excellent !


    "A la prochaine..."


    Dernière édition par Haganeren le Ven 10 Juin - 15:21, édité 11 fois
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Weldar le Mer 25 Mai - 16:11

    J'ai dû mal à voir un game design "riche", alors que le jeu s'apparente à un bête Dungeon Crawler, façon D&D avec la classique vue subjective.
    Certes, la série des Souls a plus ou moins remplacé cet ancêtre "spirituel" et ce premier opus a, comme tu le dis, horriblement mal vieilli... oui oui, il faut se replacer dans le contexte "premier jeu d'aventure 3D de la PS" et toussa, mais bon... un jeu qui a mal vieilli a mal vieilli, même si on peut y retrouver un charme amusant en dégustant une bière, mais ça, c'est propre à chacun.

    Je toucherai à ce premier épisode plus par la curiosité de ressentir le feeling, mais clairement, le jeu n'est pas vendu pour moi (surtout si ça dure 20 heures) avec cette esthétique qui fait très amateurisme et ces textures repoussantes haha. Enfin, ils étaient déjà ambitieux chez From Software à l'époque, pour un premier jet.
    Je ne suis pas un adorateur des Dungeon Crawler qui ont tendance à m'ennuyer, et là, faut vraiment que la diversité et le dynamisme des combats soient de mise pour m'intéresser. Ici, c'est plus l'étrange expérience qu'on veut se forcer pour progresser. Après tout, je m'ennuie dans un vieux Shin Megami Tensei, c'est peut-être normal que toi, tu le trouves assez addictif.

    Bonne petite review.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Haganeren le Mer 25 Mai - 22:03

    Shin Megami Tensei il fait ce qu'il peut avec ce qu'il a, j'apprécie ses efforts de faire en sorte de répéter certains motifs de couloir dans certains donjons notamment. Mais la grosse différence entre SMT et King's Field c'est que le monde de King's Field est interconnecté à mort ce qui implique de repasser à certains endroits quand tu as une clé ou battre en retraite parce que les ennemis sont un peu fort pour revenir plus tard après avoir exploré une autre partie de la map ou alors te dire que tu ne vas pas à l'étage supérieur tout de suite vu que tu as pas tout exploré. Je ne sais pas ce qu'est Dark Souls mais il parait qu'il y'a des feelings assez similaires.

    Souviens toi que j'ai toujours dit que Shin Megami Tensei était infect à jouer et ça m'amusait beaucoup de te voir t'y essayer du coup. Je voulais juste que tu fasses l'intro creepy. Là, c'est pas du tout mon discours, le jeu parait basique et sans intérêt de prime abord mais très rapidement on se rend compte de la grandeur de l'espace à visiter, de tout ces PNJs un peu partout, de la cohérence de l'endroit, de certaines épreuves. C'est encore basique, c'est certain, mais franchement j'ai été totalement pris de court dans ce que je pensais être "un jeu un peu chiant mais ça me fait marrer de jouer à des "oldies" façon Elder Scroll Arena.

    Si tu sens qu'il te sera impossible d'apprécier celui là vu ses graphismes, pas de panique ! King's Field 2 (aka King's Field 1 aux USA) que je fais en ce moment est bien plus joli, corrige le soucis de lenteur du premier, ne se divise pas en étage et forme un monde cohérent et encore plus cool à explorer. J'avais pas eu une exploration aussi cool depuis Super Metroid, je pèse mais genre TOTALEMENT mes mots. (Bien sûr, en terme d'atmosphère et de charme, Super Metroid remporte toujours amplement la main sans même essayer, je parle juste de la feature "exploration" et "combien de truc il y'a à explorer à la fois")

    Mais la review viendra quand je l'aurais terminé je suppose ah ah. En attendant, merci pour le com !
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Weldar le Jeu 26 Mai - 10:54

    Comme je te le disais hier soir, tu me vends King's Field comme un simple Dungeon Crawler avec le level-design qui va avec, même si King's Field propose évidemment du labyrinthe avec des étages interconnectés et de (légères?) thématiques entre elles, contrairement à SMT où c'est du labyrinthe random couloir avec random encounter à la pelle.
    J'ai regardé quelques vidéos de gameplay pour juger un peu plus sur ce fameux level-design du premier King's Field et bah... je suis pas spécialement convaincu. C'est vachement lent, c'est plat, mais ça donne, comme tu le disais, un certain charme.

    On verra avec le King's Field 2 haha.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Haganeren le Jeu 26 Mai - 11:23

    Le truc le plus "proche" du charme que j'ai pu balance c'était que le squelette était mignon... C'est pas vrai ? Sinon je trouve que le jeu n'a absolument aucun charme graphique, je dis même que les monstres sont très quelconque ce qui est assez décevant en soi. Comme je le stipulais, le jeu n'a pas le charme d'un Final Fantasy PSX, d'un Estatica ou d'un Alone in the Dark qui ont de joli décor en 3D précalculé/en 2D donc il est impossible de trouver ce charme ici... Mais encore pire, le jeu n'a même pas le charme d'un Star Fox SNES ou d'un Mario 64 voir d'un A.I. Robot tout simplement parce que ces derniers utilisaient des polygones avec des couleurs simples alors que King's Field utilise des textures affreuses ultra répétitive durant tout le jeu.... Donc voilà, graphiquement y'a euh..... Ben c'est nul quoi, et même pas que techniquement, esthétiquement aussi, ils ont même pas essayé de faire quelque chose contrairement au second épisode.

    Donc non, franchement dire que ce jeu a du charme c'est confondre l'attachement que l'on a pour ce monde après l'avoir découvert et exploré de fond en comble (il nous parait immédiatement plus "vivant"... Mais si tu sais, un peu comme quand tu retournes sur Brinstar dans Super Metroid après avoir vu Maridia, ce sentiment d'être "revenu chez soi") et l'esthétique du jeu..... Ou alors juste trouver du charme dans le coté "nanar" d'un graphisme moche... Mais je suis très peu sensible à ça. Et autant en général dans ces reviews de jeux rétro, le "charme" est quelque chose que j'emploie souvent (je pense que Daggerfall a un certain charme dans ses objets 3D basiques typiquement), autant là je trouve que le jeu en est presque totalement dépourvu.... A part peut être quelques ennemis comme ce squelette ou certains PNJs tout basiques comme la petite fée qui a pas plus de visage que les autres ah ah... Bref, vraiment pas grand chose quoi.

    Par contre là où je trouvais la discussion un peu plus passionnante vu que je ne cherche PAS à te faire jouer à ce jeu, plutôt à sa suite, c'est la manière dont ont peut jauger le Level Design d'un jeu... C'est pas évident. Même toi quand tu essayes de juger du Level Design tu dis "c'est vachement lent", ce qui est tout à fait vrai mais qui n'a à priori pas grand rapport. "C'est plat" est plus intéressant mais ça empêche à priori pas un bon Level Design. En plus King's Field a une distance d'affichage assez pitoyable ce qui rend très bien pour donner une ambiance oppressante dans des couloirs tortueux mais sert assez peu pour faire passer le message qu'il y'a un bon Level Design qui se cache ici... Le max que tu peux voir en vidéo en fait, c'est voir qu'il y'a plein d'entrée partout et plein de truc à visiter que le mec ne visite manifestement pas....

    Mais le Level Design, ce n'est pas que ça ! C'est un truc dont je me suis rendu compte au fur et à mesure que j'avançais dans le jeu :
    C'est le fait de donner suffisamment de choix au joueur de chose à visiter simultanément SANS en faire trop non plus.
    C'est le fait de donner constamment des endroits uniques qui sert de point de repère au joueur. Grosseur des couloirs, différences d'angle, quelques décorations (oui oui, des fois y'a des lampes ou des tombes ou des colonnes... C'est naze mais ça aide à se repérer), les pièges, tout est bon ! Même si ça empêche pas certains passages d'avoir les mêmes couloirs partout pour le tromper.
    C'est le fait de donner une ère de jeu conséquente avant de bloquer certains passages mais que l'ère de jeu ne soit pas TROP grande non plus pour qu'on puisse s'y retrouver. (Ou si c'est plus grand, là il faut faire des zones beaucoup plus typé esthétiquement.... Mais King's Field n'a pas ça on l'a vu donc il ne peut pas se reposer sur ça)
    C'est le fait de placer les points de sauvegarde suffisamment loin pour donner l'impression d'une exploration "lointaine" en se demandant si il serait pas bon de revenir un coup mais suffisamment proche pour pas que ce soit trop déconnant.
    C'est le fait que certains passages mènent à d'autres zones mais qu'il y'a souvent moyen de revenir sur une zone que l'on connait déjà en suivant un chemin "nouveau".
    C'est également la diversité des obstacles qui nous bloque.... et là aussi King's Field est pas si mal puisqu'il jongle entre ennemi puissant, clé de différentes natures, trou que l'on ne peut passer que si on trouve les bottes de pégase, passage secret dévoilé par carte..... Ou par des tirs d'ennemis qui viennent de l'autre coté..., piège de flèche à refermer, et bien sûr interrupteur... C'est la classique mais le jeu sait ne pas abuser de chacune de ces possibilités et les a tous épuisé lorsqu'on arrive à la fin du jeu.

    Et sans doute plus encore.... Alors oui, le jeu serait ENCORE mieux avec de la verticalité, une structure qui n'est pas sur 5 étages et plein d'autres trucs (toujours dans son Level Design hein) mais en soi, il réussit le principal malgré ces défauts qui le plombe....

    King's Field il faut pas se tromper, c'est un jeu assez bizarre parce qu'il ne propose QUE une chose : L'exploration. (bon, et à la rigueur une atmosphère)
    Tout le reste est soit complètement pourri (les graphismes) soit franchement chiant au début avant qu'on s'habitue (la maniabilité). La notion de "Level Design" est souvent une notion "confuse" mais je pense que King's Field est l'un des meilleurs exemple possible pour l'expliquer !

    Et grâce à toi, je vais revoir ma review en expliquant tout ça ! Voir en recopiant comme une bête de foire la réplique que je viens de te sortir, merci Weldou !


    EDIT : Et voilà, j'ai réarrangé tout ça en espérant que le message passera mieux aux lecteurs du site oh oh. J'ai même rajouté le fait que King's Field narre finalement aussi la création de la Sword of Moonlight que les gens qui ont fait Dark Souls connaitraient apparemment. (Tu me confirmes ?) Des défauts comme insister sur la lenteur ou l'absence de thème dans les différentes zones du jeu. J'en ai même profité pour rajouter cette image montrant à quel point les ennemis sont moe. Japan was a mistake.
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Weldar le Jeu 26 Mai - 23:01

    Même avec ton petit pavé, j'ai toujours du mal à saisir ce que le jeu peut avoir d'extraordinaire.
    On sent néanmoins que c'est le coup de cœur chez toi, mais la description que tu en donnes n'arrives pas à me convaincre et le sujet pour moi, n'est pas de me teaser "en fait c'est King's Field 2 qui est cool", mais en quoi le premier King's Field peut être addictif avec un level design dit convaincant.

    La comparaison avec Super Metroid est très malhonnête, même si je comprends que l'aspect backtracking offre toujours une sensation jouissive de progression.

    J'ai regardé des vidéos de gameplay pour mieux juger du level-design et bah... je vois du Castlevania PS2 (Curse of Darkness si tu préfères), donc ce n'est pas la crème du level design inspiré (avec un aspect "monde interconnecté" moins poussé néanmoins).
    Bon, je ne suis pas honnête sur le coup, je vois juste un D&D des années 90 et la comparaison à Elder Scroll peut probablement venir de là.

    Et effectivement, l'épée du Clair de Lune est un classique dans les Souls (Bloodborne inclut), néanmoins ce King's Field (ce premier, du moins) est... à part, l'exploration, n'a rien de commun avec les Souls pour reprendre la citation de la chère fanbase qui crache sur les Souls pour se la jouer hipster.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Haganeren le Ven 27 Mai - 0:57

    Ca me semble assez dur de dicerner ça en vidéo en fait... Non parce que, en vidéo Guaccamelee avait pas l'air si pire et puis in game je me suis rendu compte que l'exploration était très surfaite typiquement. C'est vraiment une feature que tu ressens en jeu,alors que tu te fais la map dans ta tête ou sur papier... Voir que tu suis une map faite sur Internet, ça marche aussi. Le Level Design est quelque chose qui se "vit" voir qui se devine en voyant la map et ses différents events mais même là je trouve ça dur.... Enfin, même si je dis ça, honnêtement, dès le début de King's Field tu as des portes sur les cotés, de mémoire y'en a qui mène à une espèce de magasin (faut éviter de trop acheter des trucs car plus loin un meilleurs magasin est disponible, un peu plus caché) et y'a une fontaine un peu étrange à activer et des couloirs/cavernes très labyrinthique, à gauche y'a une espèce d'église, tu peux continuer encore pour voir d'autres chemin montrant un endroit remplis de squelettes vu du haut, endroit que tu visiteras bien plus tard, me semble qu'un autre endroit depuis le chemin principal mène à un squelette trop difficile pour être battu avec des moyens conventionnel. Dans le tas y'a au moins une porte fermé à clé, le chemin principal tourne à 90 degré mais en face il y'a un cimetière assez dégagé (Celui là en fait) qui permet de visiter d'autres zones, il me semble qu'en tournant dans le chemin à 90 degré on arrive à trouver divers chemin qui rattrape les cavernes à coté du magasin dont je parlais au début...... Et d'autres trucs dont une porte qui restera fermé pendant tout le jeu jusqu'à ce qu'on se rende compte que c'est un raccourci pour le dernier étage, vers la fin, il me semble que le grand couloir se termine par un trou qui demandera une flute afin de pouvoir faire surgir des plateformes du vide... Ou alors c'est dans l'étage 2, je sais plus.

    C'est pas simple à décrire surtout que je le fais de tête mais honnêtement, même si je viens de te sortir l'argument que ça se voit difficilement en vidéo, me semble que ça se voit tout de même assez pour avoir une petite idée même en vidéo sans en saisir la globalité. On a quand même un monde bourré de secret et de chose à faire dans plein d'ordre différent qui vont au delà du D&D des années 90... Même moi qui ait apprécié les donjons de Arena, on est quand même pas dans le même niveau.

    Sinon pour le level design de Curse of Darkness j'en sais rien vu que je l'ai pas fait, mais même les Castlevania 2D ont très rarement réussi l'exploration comme ça. Je dirais que je vois que Symphony of the Night, Dawn of Sorrow et peut être Circle of the Moon qui ont vraiment donné une exploration qui remplit tous les critères que je viens de décrire. Très souvent les Castlevania 2D ont pas des masses d'endroit à visiter à la fois ce qui fait un parcours où tu as plus tendance à visiter "une zone après l'autre" que "le chateau dans son ensemble" ce que je trouve dommage. Si Curse of Darkness arrive à donner tant d'emplacement à visiter en même temps, tant de diversité dans ses obstacles, il s'agira pour moi automatiquement d'un super jeu, rien de plus, rien de moins, même si il foire tout à coté (comme King's Field).... Mais vu ce que j'ai vu de Lament of Innocence, c'était juste un couloir à la con avec des embranchements ici et là... En plus toujours les mêmes d'embranchement...... Ce jeu était ridicule sérieusement.... Comparer ça à King's Field reviendrait à comparer la plateforme d'un Mario à celle d'un Uncharted pour moi tellement ça n'a rien à voir... Mais peut être que Curse of Darkness est différent... (Au vu de ses maps, ça a pas l'air glorieux ceci dit.... )

    Bien sûr, à coté de ça, la plupart des Castlevania ont un véritable gameplay, une direction artistique convaincante et une OST fantastique donc il s'agit de meilleurs jeu, indiscutablement... Pareil pour Super Metroid. (Encore plus pour Super Metroid) Mais si on prend leur level design brut avec tout ce qu'ils proposent en terme de lieux à visiter à un moment donné, leur difficulté c'est à dire à quel point le joueur peut se perdre et retrouver son chemin en utilisant leur propre intelligence, la comparaison est tout à fait valable. Je vois vraiment pas en quoi la comparaison avec Super Metroid est "malhonnête", ce sentiment de "retour chez soi" n'est pas donné par des graphismes, une esthétique ou un gameplay mais uniquement par le level design et la feature "d'exploration", je ne pouvais pas mieux trouver comme exemple ! Encore une fois, je ne cherche pas spécialement à te convaincre de jouer au jeu mais juste de t'expliquer ma vision du Level Design... Quitte à ce que tu en proposes une opposé, je trouve le débat très intéressant en soi.

    Sinon, King's Field 2 rajoute des graphismes, des zones qui ressemblent à des zones (genre y'a une baie, une mine avec des chariots, un nid de termites géantes), un monde sans séparation par des étages, un gameplay plus pêchu et de la verticalité... Donc tout ça change beaucoup de chose, mais en soi, en terme d'exploration pur, on est plus ou moins dans le même niveau. (Ça devient dur de faire mieux à ce stade) King's Field 2 est surtout plus convainquant en terme d'univers mais même si en vidéo tu verras des trucs qui te plairont plus (le fait d'être en extérieur, le fait de voir des endroits que l'on peut visiter en haut et qu'on peut pas encore y accéder, le fait de pouvoir se balader sur des eaux peu profondes en mer), en terme de pur map et d'exploration, c'est pas si différent. Tu sais, c'est un peu comme un type à qui on conseillerait un Castlevania Classique pour la première fois, le type aime les beaux graphismes donc on va peut être d'abord lui présenter du Castlevania IV ou du Rondo of Blood avant de passer à du Castlevania 1 et 3 ah ah.

    C'est bête que j'ai pas encore fait Dark Souls donc je ne saurais pas comparer leurs explorations.... Pour plus tard sans doute.
    avatar
    civet

    Messages : 32
    Date d'inscription : 05/02/2016

    Re: [From Software] King's Field

    Message  civet le Ven 27 Mai - 13:52

    En voilà un test qui vient redorer un peu l'opinion générale qui plane autour du titre ! J'aime bien la couche 3D 32bits assez cheap. Le tout à l'air chouette bien que je crois que j'aurais la flemme de m'y plonger.
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Weldar le Mar 7 Juin - 10:56

    En fait, c'est plus le premier étage qui est très décourageant entre une certaine difficulté, une prise en main pas facile et un level-design vraiment pas folichon.
    Les étages suivants sont plus faciles, le second est très structuré et les deux autres sont presque linéaires et accessoirement, on s'habitue au feeling du jeu, aux combats et on est plus costauds. Si on admets que la 3D n'était pas du tout maitrisé et que l'ensemble est très archaïque, on peut admettre une certaine volonté d'établir un corps assez solide.

    Par contre, arrivé à l'épisode 2, c'est presque le jour et la nuit. Les deux premières zones visitées ont de la gueule. Le niveau de la falaise a une cohérence en termes d'environnement et une certaine diversité qui rend l'exploration plus intéressante.
    D'ailleurs, on passe d'une zone à l'autre sans temps de chargement, ce serait le cas pour toutes les zones du jeu? Impressionnant (un peu comme Legacy of Kain qui était bien optimisé sur ce point là, en plus d'être très joli).
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Haganeren le Mar 7 Juin - 12:53

    C'est marrant, de mon point de vue c'était le premier étage qui avait les choses les plus intéressantes puisque beaucoup plus ouverte et avec des secrets que l'on découvre jusque dans la fin du jeu. (Par exemple cet espèce de salle en sous sol bourré de squelette que l'on voit derrière des tombes et qu'on ne peut visiter que bien plus tard) Les autres ont parfois des lieux plus "logiques" (Le chateau, le temple où on met les pierres élémentaires) mais sont, tu l'as dit aussi, bien plus linéaire et donc un poil moins satisfaisant à mon gout. Je le vois un peu avec le recul. Comme quoi cette notion est très personnelle !

    King's Field 2 par contre, c'est le fourmillement partout, tout le temps. J'ai bientôt fini ma review et je le considère vraiment comme un jeu exceptionnel sur bien des aspects... Et vu que je suis toujours du genre à privilégier les qualités que les défauts, exceptionnel tout court ! Je suis content que tu ais pris du plaisir sur le premier opus et je pense que tu comprends pourquoi je te disais que je voulais surtout que tu essayes le 2. Ah ah.

    Et oui, les niveaux sont streamé, si tu regardes bien les différentes zones sont souvent séparé par de longs couloirs, un peu à la manière de Symphony of the Night et ses transition "CD", mais c'est beaucoup plus camouflé et si on ne fait pas attention à la Playstation qui fait un bruit de chargement il est facile d'avoir l'impression que le jeu ne charge jamais. C'est vraiment impressionnant.
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Weldar le Mar 7 Juin - 14:06

    Disons que le premier étage ressemble à rien à part la grande salle avec plusieurs tombes et que je trouvais l'exploration un peu poussive. Je suis peut-être plus sensible à de la logique, hmhm.

    Dans le 2, j'ai remarqué que les zones sont coupées par un long couloir qui doit représenter le temps de chargement invisible.
    Après avoir passé l'espèce de souterrains/villages extérieurs, je suis dans une espèce de "mine" et je traverse un labyrinthe remplie de grosses termites.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Haganeren le Mar 7 Juin - 18:00

    Deux solutions à ça, soit tu es à la "petite mine" et je te conseille grandement de faire gaffe à droite de la petite mine puisque y'a un passage avec un type, Fai, chez qui tu dois revenir plusieurs fois pour faire des échanges divers et varié.

    Soit tu es dans les mines, les vrais mais je pense que tu m'aurais parlé d'un autre truc si c'était le cas.... Soit tu es pas dans une mine mais bien dans le terrier des termites, un endroit relativement simple tant que tu ne te fais pas paralyser par l'une d'entre elle ce qui fait que tu te fais bouffer par toutes les autres.. Urk.... T'as pas rencontré une mère qui dit que son gosse s'est perdu là ? Note que j'ai fait cet endroit très tard dans le jeu, y'a vraiment plein de façon d'explorer différentes. Me suis paumé dans les bases de soldat moi perso.

    .... ou alors c'est un endroit random et je m'en souviens plus. Si tu as le Mirror of Truth tu peux savoir comment s'appelle l'endroit que tu visites !
    avatar
    Weldar

    Messages : 156
    Date d'inscription : 29/01/2016
    Age : 27

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Weldar le Mar 7 Juin - 19:21

    J'ai visité une première galerie dont on y accède à partir d'un mini cimetière souterrain où on rencontre deux PNJs.
    Là, je suis dans la seconde galerie qu'on y accède à partir d'un save point, juste après une zone du village (et j'ai rencontré une mère, bloquant le passage, se demandant où est passé son fils). On entre dedans à partir d'un trou masqué et c'est rempli de grosses termites.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 242
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Haganeren le Mer 8 Juin - 10:32

    A droite de l'entrée de ce que tu appelles "la première gallerie" y'a un type qui te fera de nombreux échanges cool notamment donc je te conseille d'aller le voir. Le truc salaud c'est qu'il a plusieurs échange et qu'à la fin il te donne un truc gratos mais faut "venir le voir plus tard" pour débloquer ces dialogues.

    Et ouais les grosses termites baaaah faut que tu trouves le boss, assez straight forward ce passage.

    Contenu sponsorisé

    Re: [From Software] King's Field

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 10:34