Topic des animes

    Partagez

    Milamber

    Messages : 21
    Date d'inscription : 06/07/2016

    Re: Topic des animes

    Message  Milamber le Jeu 12 Oct - 16:06

    Oui à la base je pensais faire un truc complet, mais vu le peu d'animes que je vais suivre (à priori), j'ai fait court finalement.

    Haganeren a écrit:En "comédie romantique", on dirait que Net-juu no Susume est relativement bien parti... Pour être honnête c'est une romance pas bien passionnante qui se déroule en ligne sauf que le mec est joué par une fille asociale et la fille par un mec euh très social je suppose, on ne l'a pas beaucoup vu "en vrai". Je dirais que la qualité du show dépendra de quand ces deux là vont vraiment se croiser IRL donc je maintiens mon jugement.
    Ah oui j'avais vu ça aussi, c'est vrai... bon, j'imagine que ça coûte pas grand chose de tester, j'ai de la place dans mon planning animes pour ça !

    Haganeren a écrit:Je ne parlerais pas du low tiers avec notamment Imouto sae truc qui est limite un hentai pour l'intro que j'ai vu
    Ouais j'ai quand j'ai vu le synopsis et la review de l'épisode 1 pour ce truc, j'ai rigolé tout seul. Genre au cas où tous les "imouto complex" dans les animes étaient pas suffisants, là on a un show dédié. A moins que ce soit hyper parodique et second degré (ce qui a pas l'air d'être le cas), je vois pas trop... même si je suis sûr que ça aura son public.

    Je verrai pour Kino no Tabi ; et je vais choper la première saison de Osomatsu-san pour voir à quoi ça ressemble. Mais en tout cas pour la saison actuelle pour moi ce sera surtout les deux séries dont j'ai parlé, et peut-être Net-juu.

    Sinon je profite du fait que je suis pas beaucoup d'animes "en direct" pour ratisser un peu ma liste en attente... En ce moment je regarde Sangatsu no Lion, adaptation d'un manga, et animé par Shaft. Pour l'instant c'est très bien, assez relaxant mais parfois bien déprimant aussi. Le style visuel est particulier, notamment les visages (je pense que le manga est comme ça), mais on ressent la patte Shaft dans la mise en scène, toujours très cool. Et les chats sont doublés, ce qui honnêtement devrait arriver beaucoup plus souvent dans les animes. Bref, j'en dirai sûrement plus quand j'aurai fini (9/22 épisodes pour l'instant). Une saison 2 a été annoncée récemment d'ailleurs, on dirait que pour une fois j'ai commencé pile au bon moment !
    avatar
    Haganeren

    Messages : 268
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: Topic des animes

    Message  Haganeren le Jeu 12 Oct - 18:28

    Milamber a écrit:Ouais j'ai quand j'ai vu le synopsis et la review de l'épisode 1 pour ce truc, j'ai rigolé tout seul. Genre au cas où tous les "imouto complex" dans les animes étaient pas suffisants, là on a un show dédié. A moins que ce soit hyper parodique et second degré (ce qui a pas l'air d'être le cas), je vois pas trop... même si je suis sûr que ça aura son public.

    Oh c'est devenu un genre à par entière apparemment, les imouto complex... Remercie "my little sister can't be this cute" pour ça, tout est de sa faute et la pente n'a été que descendante pour le genre à partir de là.

    Milamber a écrit:Je verrai pour Kino no Tabi ; et je vais choper la première saison de Osomatsu-san pour voir à quoi ça ressemble. Mais en tout cas pour la saison actuelle pour moi ce sera surtout les deux séries dont j'ai parlé, et peut-être Net-juu.

    Méfies toi du premier épisode de Osomatsu-san, c'est un gag "marrant" sur le papier (Vu que Osomatsu-san est une sorte de suite étrange du déjà bizarre très très vieu dessin animé Osomatsu-kun en noir et blanc) mais qui dure vraiment trop longtemps, limite tu peux sauter au deuxième.

    Milamber a écrit:Sinon je profite du fait que je suis pas beaucoup d'animes "en direct" pour ratisser un peu ma liste en attente... En ce moment je regarde Sangatsu no Lion, adaptation d'un manga, et animé par Shaft. Pour l'instant c'est très bien, assez relaxant mais parfois bien déprimant aussi. Le style visuel est particulier, notamment les visages (je pense que le manga est comme ça), mais on ressent la patte Shaft dans la mise en scène, toujours très cool. Et les chats sont doublés, ce qui honnêtement devrait arriver beaucoup plus souvent dans les animes. Bref, j'en dirai sûrement plus quand j'aurai fini (9/22 épisodes pour l'instant). Une saison 2 a été annoncée récemment d'ailleurs, on dirait que pour une fois j'ai commencé pile au bon moment !

    Bizarrement ça me dit quelque chose mais je suis incapable de dire si je l'ai vu ou non.... Hésite pas à dire ce que tu en penses.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 268
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: Topic des animes

    Message  Haganeren le Dim 7 Jan - 16:25

    AUTOMNE 2017






    Et bien ! En voilà une saison qu'elle était bonne !
    En fait j'ai même pas tout regardé vu que Kekkai Sensen & Beyond m'a échappé ainsi que Juuni Taisen dont ma sœur m'a dit le plus grand bien... Même le Konohana Kitan dont je causais plus tôt avec Milamber, aie aie aie ! Mais franchement y'avait juste trop de truc...


    Kino No Tabi : The Beautiful World

    C'est l'histoire d'une fille et d'une moto qui philosophent sur la beauté du monde.

    Kino No Tabi c'est la simple histoire de Kino, une voyageuse qui voyage avec sa moto Hermes au travers des différents pays d'un monde imaginaire. Les pays ressemblent plus à des simples villes auto géré par ailleurs, ce qui fait qu'elle a pour grand principe de ne jamais y rester plus de trois jours. Cela autorise un format épisodique où chaque épisode est l'occasion de découvrir un pays avec une certaine philosophie faisant souvent entrer le genre dans de la fantasie. Le premier épisode de la saison de 2003 était à propos d'un pays « où les gens entendaient les pensées des autres » afin de mieux comprendre leurs douleurs et faire disparaître la guerre. La guerre a bien disparu, mais les gens sont maintenant obligé de vivre a une certaine distance de chacun d'entre eux pour éviter que l'on entende leurs pensées désagréables... Même pour un mari et une femme. Le prix de l'absence de guerre est donc l'absence de vivre avec autrui.

    Ce genre de petite histoire est ce qui m'a fait profondément apprécier Kino No Tabi, il y'a toujours un truc amusant, toujours un petit truc, des fois sans la moindre leçon d'ailleurs, juste l'ironie d'un monde imparfait « et donc beau ». La série de 2003 m'avait fait une forte impression et ne pouvant lire la suite en light novel, j'attendais celle ci avec une grande impatience.

    Et je l'ai eu... Et c'était extra ! Alors, si je devais être un peu plus tatillon, je dirais que la première histoire « un pays où on est autorisé à tuer » me paraissait étrangement simpliste pour ce que faisait l'auteur d'habitude, en plus de cela il est possible que la direction artistique moins sombre qu'en 2003 puisse en décevoir certain... Ce qui n'est pas mon cas !

    En fait le gros problème c'est qu'on sent que cette saison est une « collection » des histoires les plus populaires de la série, du coup ce sont généralement des épisodes « qui défient la norme » ou qui montre Kino dans un rôle plus actif que d'habitude ce qui est normalement plus l'exception que l'habitude. Il y'a même des épisodes en double par rapport à ce qu'avait déjà fait l'ancienne saison ! Il en résulte donc une saison avec clairement moins de vision artistique que dans la première... Mais qui est plus proche des bouquins d'origine pour compenser, la première saison se permettant des libertés ici et là.

    Donc mon avis ? Courez regarder la première saison et revenez regarder la seconde !


    Net-juu no Susume

    Décoiffée, mal habillée, des cernes sous les yeux, comment ne pas l'aimer ?

    Un anime que j'ai commencé un peu dubitatif mais que j'ai finalement suivi avec très grand intérêt ! C'est l'histoire d'une femme de 30 ans addict aux MMOs qui aime jouer un homme et qui a plus ou moins abandonné l'idée de continuer dans la vie active après avoir été viré de son ancien travail il y'a de cela quelques années. Elle a sa guilde, ses amis dans le jeu et même une « copine » avec qui elle s'est mariée dans le monde virtuel en tant qu'homme.

    Bien sûr, ce ne serait pas drôle si l'IRL ne s'en mêlait pas, elle finit par rencontrer un ancien collègue au détour d'une supérette ce qui va lui apporter un bon nombre de chamboulement dans sa vie si tranquille... Bien sûr, le truc qu'on suit le truc en tant que spectateur est le moment où elle se rendra compte que sa « femme » dans le jeu est en réalité un homme ami avec cet ancien collègue.

    Un monde bien petit pour une histoire finalement très mignonne, la malheureuse héroine essaye de faire tous les efforts possibles pour être présentable et le regard cruel qu'elle porte à elle même semble être la cause de bien des soucis. Un anime finalement assez original dans son fond même si sa forme restera habituel. Ca tourne un peu en rond mais bon c'est le coté slice of life ça, c'est cool le coté slice of life.


    Ousama Game The Animation

    Mais quelqu'un vient de mourir, pourquoi vous êtes aussi... Aussi... GGNNNNAAARRRGH

    J'avais vu « King's Game » en manga assez souvent mais j'aime vraiment jamais ces animes autour d'un « jeu de la mort » depuis Battle Royal déjà... Je crois que Danganronpa est le seul que j'ai pu apprécier à travers les âges.

    Bon bah ce que j'ai vu là ne m'a pas complètement convaincu, disons que quand j'ai envie de prendre le poste entre les mains en hurlant « mais vous êtes tous COOOONNNNS » c'est qu'il y'a un problème. Les personnages ne paraissent pas vraiment humains et ça semble être une excuse pour faire un de ces « scénarios extrêmes » qu'on a tendance à bien aimer quand on est ado.

    Je passe sans regarder en arrière.


    Inuyashiki

    La rencontre improbable entre un vieux et des supers pouvoirs qui challenge son humanité.

    Un anime que j'ai commencé sans trop regarder... Et qui s'est avéré l'un des (le?) meilleurs animes de la saison ! Inuyashiki c'est l'histoire d'un vieil homme au crépuscule de sa vie, sa fille, lycéenne, le déni, sa femme ne semble plus faire attention à son existence, il en est à se demander si sa disparition les ferait pleurer plus que ça. Un jour, se trouvant sur une colline dans un parc, il observe le ciel et ses étoiles avant d'être rejoint par un lycéen, les deux ne communiquent pas, ils n'en ont pas le temps, un imposant objet surgit du ciel et les écrase tous les deux..... Sans que l'on sache trop pourquoi ni comment, ces deux êtres pourtant morts sont alors recrée par l'étrange objet, avant de repartir aussi tôt.

    Les deux personnages sont recrées mais quelque chose a changé en eux, ils sont devenus comme des androides, ils peuvent tuer, ils peuvent soigner, ils peuvent voler, ils ne semblent même pas pouvoir être exterminés ! Que faire de ces nouvelles possibilités ? Sont ils encore humains ?

    Inuyashiki avait déjà commencé très fort avec la vie du pauvre héros, seul et oublié malgré sa situation d'homme marié mais ce qu'il fait en poursuivant est également passionnant et sait parfaitement poser les questions qu'on pourrait attendre d'un tel setting.... Y'a même de l'humour ! Voir ce pauvre papy ne pas comprendre comment fonctionne ses pouvoirs ou voir que ça va trop vite pour lui est assez amusant et le voir s'accrocher à ses valeurs pour pouvoir les controler est attendrissant. A noter l'utilisation de la 3D, souvent assez moches dans les animes qui ici prennent tous leur sens puisqu' arrivant lorsque notre héros montre la « chose » qu'il est devenu.

    Si on excepte le dernier épisode un peu rushé, c'était vraiment un anime très inhabituel que j'ai adoré !


    Blend S

    C'est mignon mais ultimement assez ennuyeux au final.

    L'histoire d'une fille qui se fait embaucher dans une sorte de... Otaku café ? Chaque serveuse a un certain « type » qui plait aux otakus : « la tsundere », « la petite soeur », « la grande soeur » ou ici pour notre héroine « la sadique », ce n'est pas qu'elle soit vraiment comme cela, elle aimerait au contraire plus être douce et aimable mais elle est si maladroite que c'est ainsi que les gens autour d'elle ont tendance à le ressentir.

    Mon anime « comédie romantique » de la saison que je n'ai... Même pas fini au final. Faut dire que bon, même si je le voyais comme une sorte de « sous Working » à la base, les personnages manquaient vraiment d'intérêt au final, ça manque de mec dans ce genre de cas aussi... Ca fait que y'a pas assez de couple et le principal m'est apparu comme ennuyeux.

    Bof...


    Kekkai Sensen

    Une équipe super dynamique.

    En début de saison j'ai regardé le premier épisode de Kekkai Sensen & Beyond... Et j'ai pas compris grand chose même si j'aimais bien le concept... Je me suis alors rendu compte que c'était la seconde saison de Kekkai Sensen. Curieux j'ai téléchargé la première saison et, contrairement à d'habitude, je l'ai même regardé lors d'un voyage en train particulièrement long... Et ça s'est révélé être une bonne petite surprise !

    L'histoire se passe dans une ville qui concentre tous les monstres possibles de l'univers dans une espèce de ville « barrière » ce qui en fait facilement l'un des endroits les plus dangereux qui soit... Mais en contrepartie, ça en fait aussi un endroit fascinant avec une diversité folle, là dedans notre héros semble bien petit, il n'a pas de super pouvoir, ne sait pas vraiment se battre, par contre il a quelqeu chose... Ses « yeux », qui permet de voir « la vérité », quelque chose qui serait particulièrement utile dans la main de bien des puissants... Et de ceux qui se cachent.Rapidement notre héros se trouvera dans une société de protection à qui il arrivera moults missions se familiarisant avec ses personnages et chaque épisode sera un prétexte pour explorer son monde étonnant.

    Ca sonne pas trop mal, c'est parfois (souvent) un peu trop confus ceci dit et les personnages auraient sans doute pu être plus intéressant ou avoir des rapports un peu plus sympas et surtout, je lisais en même temps un excellent manga « Area 51 » qui reprend un peu le même concept mais en vachement mieux et plus stylisé. (Jetez un coup d'oeil...)

    Mais bon, en dépit de tout cela, les épisodes sont assez diversifié et on va dans plein d'endroit différents, ça restait assez mémorable pour largement valoir le coup d'oeil... Curieusement je n'ai pas regardé la saison 2 encore ceci dit... Erf


    Just Because !

    Mais pourquoi tout le monde se fait la gueule ?
    La réponse est dans le titre.

    L'anime « slice of life romantique » de la saison... Et comme d'hab je l'ai pas regardé... Mais je suis allé loin dans celui là, troisième épisode, pensez vous ! Nan le pire c'est que ma sœur l'a regardé jusqu'au bout en accrochant à fond, y'a peut être quelque chose dans celui là ? C'est l’histoire d'un garçon qui revient dans une ville d'enfance en tant que lycéen après avoir passé le collège ailleurs, il a beaucoup changé ma la ville et ses relations... Pas tellement ce qui le met un peu dans l'embarras.
    Ou alors tout a peut être plus changé qu'il n'y paraît ?

    Ça fait pas rêver mais en vrai c'est cool...


    Shoujo Shuumatsu Ryokou

    Seules à jamais.

    Une autre grande surprise de la saison... En vrai j'adore cet anime et je l'ai suivi jusqu'au bout. C'est la simple histoire de deux filles sur une sorte de euh Buggy avec des chenilles ? Le monde semble avoir dévasté l'humanité et nous sommes clairement dans du post-apocalyptique...

    … mais là, pas de zombie, pas de dangereux humains qui pilleront tout sous forme de gang à la Mad Max, non, il n'y a plus tout ça, il n'y a plus RIEN en fait, seulement les traces d'une civilisation déchue ressemblant beaucoup à la notre mais comportant manifestement quelques différences. Chito et Yuuri, les deux héroines ne s'en occupent cependant pas tant que ça, elles essayent juste d'avancer, trouver de la nourriture, survivre en essayant de profiter des restes de ce que le monde peut leur apporter.

    C'est très slice of life, mais aussi très très mélancolique de les voir rêver de ce que pouvait être ce monde dont elles voient constamment les restes. La synergie entre les héroines est aussi suffisamment attachante pour que l'on ne s'ennuie jamais, Yuuri occupant le rôle de « boke » avec sa personnalité très libre, un peu inconsciente et très terre à terre alors que Chito fait le « tsukkomi » en la recadrant avec sa personnalité plus intellectuelle mais aussi plus trouillarde.

    Un anime qui paye surement pas de mine mais qui a été une vraie bouffée d'air frais, il partage des thématiques très fortes avec « Humanity has declined » qui explorait aussi, de manière très différente, cette idée de fin d'humanité « tranquille » et j'aime beaucoup cette manière d'approcher la question... Ça change. N'allait pas croire que c'est un anime où il ne se passe "rien" pour autant, il y'a une petite part de mystère qui est doucement-mais surement-exploré au fil des épisodes... C'était vraiment bien... Et les EDs sont cools aussi.


    Goro : Vanishing Line

    Bizarrement c'est compliqué de trouver une image de ce show qui soit pas un gros plan de perso ou sur les boobs d'un personnage féminin ultra secondaire... Alors voilà, vous avez une poursuite en moto...

    Je connais pas du tout « Garo » donc j'ai regardé ça comme un anime « shonen » classique... Et ça faisait pas mal le job ! On a un héros super musclé qui peut se changer en espèce de chevalier mecha de la mort en cas de coup dur, son partenaire traumatisé qui est tout sombre et la petite fille qui enquête sur la disparition de son frère dans la mystérieuse « El Dorado ». Malheureusement sur son chemin se dresse tout un groupe de monstre, les « horrors » qui semble être d'anciens humains corrompus se changeant en monstre pour dévorer d'autres êtres humains, quelque chose contre lequel se bat nos héros.

    Le premier épisode montrait un coté assez over the top sur la masculinité du héros, sur le coté « vive les boobs » mais finalement cette première impression laisse la place à des vrais personnages à la fin. Bon, rien de bien fameux, c'est classique mais c'est un anime « Monster of the Week » qui est plutôt bien fait et dont je n'ai aps grand chose à redire. Je pensais pas aller jusqu'au bout mais au final je ne le regrette pas, c'était très sympas !


    Yuki Yuna waa Yusha de Aru – Washio Sumi no Shou

    Ah ! Que peux faire ton bras de 15 mètres de long contre mon ombrelle, misérable monstre de 3D ?
    (Là pour le coup c'est l'inverse, trouver des images de combat du show est très dur, ce qui est dommage car le monster design est pas immonde)

    Je sais pas pourquoi je me suis dit que j'avais pas regardé assez de show de magical girl dans ma vie alors je me suis mis à checker celui là.... C'était pas mal... Si on excepte un slice of life assez faiblard à mon goût, je ne trouve pas les filles suffisamment charismatique pour pouvoir les porter alors je souhaitais juste passer à la suite. (Quelque chose que je reprochais déjà à To Aru Kagaku no Railgun en son temps...)

    Au final je suis arrivé à un épisode charnière qui m'a blasé.... Alors je sais pas... J'ai pas continué... Et en fait bizarrement après, la série change de nom... En plus j'ai l'impression qu'en fait c'est une série un peu plus vielle et que je suis tombé dessus au pif sans trop savoir dans quoi je m'engageait.

    C'était sympas à voir, il faudrait que j'y retourne pour terminer le tout.


    Osomatsu-sans 2nd Season

    Ils sont de retour, et ils ont toujours rien fait de leurs vies.

    Que dire ? Osomatsu-san 2nd Season c'est encore plus d'Osomatsu-san, tout simplement. Encore plus de gags, de wtf et de situation bizarres. Pour être honnête je crois que je l'aime encore plus que la saison 1, il y'a moins d'épisode « bof » dedans. Une thématique générale amusante est que Osomatsu-san première saison a été BEAUCOUP plus populaire que ce à quoi les producteurs s'attendaient, comment les 6 frères vont ils réagir face à ce succès inattendu ? Bien sûr, ce n'est que le thème de quelques sketchs brisant le 4e mur mais c'est au final assez récurrent.

    C'est toujours aussi bon...




    … Donc ouais, au final, plein de truc, je me souviens d'une saison où les trucs en jaune je les aimais pas plus que ça, ben là c'est l'inverse, les trucs en orange je les trouve cool ! Comme quoi, c'était vraiment une excellente saison...
    avatar
    Marcelin

    Messages : 49
    Date d'inscription : 25/10/2015

    Re: Topic des animes

    Message  Marcelin le Dim 18 Fév - 12:45

    Ca fait un moment que je te lis Haga et j'ai jamais osé répondre sur ce topic car je me dis : "qui suis-je finalement pour créer un débat sur des gens qui ne font qu'innocemment partager leur point de vue ?"

    Et au fond, Haga, tu remarqueras : à aucun moment il ne me viendrait le début d'imagination de critiquer ce que tu aimes. Non, c'est plus les propos généraux sur ce que tu n'aimes que lointainement (ou qui ne t'intéressent pas, ou même de base, les choses que tu dis qui sont manifestement ou bien partielles ou bien erronées) qui me dérangent et qui me poussent à venir un peu donner un coup de pied dans la fourmilière.

    En toute sympathie on s'entend. Même si j'ai peut-être le verbe un peu trop haut parfois.

    Ca va secouer sec mémé en chaise roulante qui fait un salto arrière au-dessus des orties.


    Tout d'abord pour clarifier ma position, je précise que je ne parle pas des trucs où je suis d'accord car au fond tu parles de trucs qui sont intéressants et c'est bien d'en parler. J'ai juste envie de répondre sur, disons, là où "sur le principe" j'ai des problèmes (qui touchent pas forcément aux animes en eux-mêmes, mais à une question de vision du monde).

    Ensuite, franchement, pourquoi regarder des trucs dont tu sais manifestement que tu vas pas aimer ? C'est vraiment un penchant que je ne comprends toujours pas.
    Je relève pas à la seconde le genre de commentaires que j'ai envie de faire car ça nous avance à rien. C'est pas pour te juger personnellement au reste, mon bon Haga.

    Je saute ton commentaire sur les Battle Royales car j'ai pas vu l'anime qui est sans doute bien à chier, car pour aller dans ton sens, sur pas mal de sites (japonais, toujours, quand je dis "des sites") il est considéré comme un gros bon kusoani. C'est un peu la honte de la saison à ce stade. Auquel cas, je pense que ton problème vient moins du fait que c'est un battle royale que... le fait que ça a l'air naze tout cours en fait.
    Je veux dire, le battle royale c'est juste un des genres les plus anciens et appréciés depuis facile vingt ans, donc de dire que c'est sans intérêt, ça me paraît assez extrême. Je vois en outre pas en quoi ça fait plus "ado" qu'une romance shôjo de derrière les fagots (que j'aime beaucoup aussi au demeurant)... de base, le public cible de beaucoup de ces oeuvres sont aussi (pas forcément seulement) des adolescents.

    Sinon que dire de Syoujo syuumatu ryokou... qui pourtant, j'en suis certain, mérite bien son succès ! J'ai pourtant bien pu voir des commentaires disant que c'était un anime parfois trop "gratuit", sans que je me figure trop pourquoi (je ne l'ai pas vu). J'ai toujours trouvé la frontière du "gratuit" affreusement subjective. (comme tout le monde, y'a des trucs que je trouve gratuit oui... mais ça me dérange pas plus que ça, la question que je me pose c'est : "pourquoi le scénariste il a poussé à ça, et est-ce qu'il a fait vraiment une erreur de style ici ?").

    Passons aux animes individuels. Et tout d'abord, une série qui va nous réconcilier, je veux parler de Kino no Tabi.
    Haganeren a écrit:En fait le gros problème c'est qu'on sent que cette saison est une « collection » des histoires les plus populaires de la série, du coup ce sont généralement des épisodes « qui défient la norme » ou qui montre Kino dans un rôle plus actif que d'habitude ce qui est normalement plus l'exception que l'habitude. Il y'a même des épisodes en double par rapport à ce qu'avait déjà fait l'ancienne saison ! Il en résulte donc une saison avec clairement moins de vision artistique que dans la première... Mais qui est plus proche des bouquins d'origine pour compenser, la première saison se permettant des libertés ici et là.

    Le débat m'intéresse car je l'ai déjà tenu avec quelqu'un qui est un fan de Kino no Tabi et qui, surtout, a lu l'oeuvre originelle (ce que je n'ai pas fait car le style "collection de petites histoires" est un style avec lequel j'ai habituellement du mal).
    Il reprochait notamment que dans un des premiers épisodes qui étaient un des plus populaires également de la série, j'entends l'épisode du colisée, ils donnaient un rôle "moralisateur" à Kino qui, selon lui, était totalement absente de l'oeuvre originelle, ce que je veux parfaitement croire car l'esprit de la série à ce qu'elle m'avait parue dans la première saison portait plus sur l'idée de déambuler sans but dans un monde qui nous est étranger et d'y porter une petite réflexion dessus, plus que réellement "faire la morale" aux gens selon leur mode de vie.

    J'aurais été très curieux de ton avis dessus. Non je n'ai pas vu la nouvelle saison de Kino no Tabi car je ne regarde pas les animes en cours de diffusion. (*゚ー゚) ~♪


    haga a écrit:Donc mon avis ? Courez regarder la première saison et revenez regarder la seconde !

    J'approuve.

    Pour Goro, précise au moins que c'est une adaptation anime d'un tokusatu, ça me paraît fondamental pour comprendre l'esthétique et l'ambiance du truc (et en quoi ça fait "syounen" tout en respectant pas totalement les règles du truc). Perso je connais quelqu'un aussi qui a regardé Goro en ignorant que c'était un tokusatu à la base ! C'est un truc totalement pas dans notre culture, en soi c'est une expérience intéressante de regarder ça. (´・ω・`)


    Ensuite, allez, ne nous cachons rien, là où ma matinée a bien été gâchée (au sens propre puisqu'il est maintenant midi, j'ai été assez débile pour passer une heure à écrire ce pavé), c'est quand j'ai lu ça :
    haga a écrit:
    Yuki Yuna waa Yusha de Aru – Washio Sumi no Shou
    Je sais pas pourquoi je me suis dit que j'avais pas regardé assez de show de magical girl dans ma vie alors je me suis mis à checker celui là.... C'était pas mal... Si on excepte un slice of life assez faiblard à mon goût, je ne trouve pas les filles suffisamment charismatique pour pouvoir les porter alors je souhaitais juste passer à la suite. (Quelque chose que je reprochais déjà à To Aru Kagaku no Railgun en son temps...)

    Au final je suis arrivé à un épisode charnière qui m'a blasé.... Alors je sais pas... J'ai pas continué... Et en fait bizarrement après, la série change de nom... En plus j'ai l'impression qu'en fait c'est une série un peu plus vielle et que je suis tombé dessus au pif sans trop savoir dans quoi je m'engageait.

    D'abord thanks pour le spoil ("la série change de nom", je me serais bien passé de l'apprendre).

    Je sauterais également sur l'étrangeté qui consiste à commencer une série par un épisode gaiden, qui évidemment développera des points de détails pour les spectateurs avertis (surtout pour quelqu'un comme toi qui est si précieux sur la chronologie des séries, ça me paraît curieux).

    Ensuite, si je veux faire de l'enculage de mouche pour rester dans le registre poétique, Yûki Yuna est pas exactement ce que je mettrais dans la catégorie mahô shôjo... même si ces genres sont totalement arbitraires. Je continue de penser que quand on dit "mahô shôjo" on est genre à l'ouest tant ce genre... n'existe plus vraiment en soi. (à part si considères Precure, qui doit être le dernier représentant authentique du genre).
    Tout au plus, on peut le classer dans ce que certains critiques d'anime au Japon ont appelé le shin-kûkikei... cette façon de mélanger le slice of life avec le dramatique et des enjeux énormes. Une mode dont on impute la généalogie souvent à Madoka (de façon que je trouve abusive, certes, par contre on pourra difficilement dénier que Yuki Yuna est clairement une série qui s'adresse aux gens qui ont aimé Madoka, même public, mêmes topoi, etc.).

    Perso je vais pas débattre sur Yuki Yuna, juste te voir en parler ça m'a suffisamment mis tout en boule (alors que je ne l'ai pas vu, levons tout de suite l'ambiguïté. C'est le registre de langage qui m'a agacé). Je le redirai jamais assez, mais l'animation, comme n'importe quoi au fond dans l'industrie du divertissement (surtout japonaise qui raisonne de façon hyper sectorialisée en partant du public), c'est une question de public. De base les oeuvres sont pensées de façon topiques pour correspondre à tes goûts, alors si t'es pas le public, y aller est dès le départ casse gueule car tu vas trouver plein de trucs "gratuits", "plats", "pas intéressants", et après ça finit en flame war wouhou cool.

    (Et, oui, avant toute chose, je suis le public.)

    Je sais pas, tu vas pas aller discuter avec les fans de Western RPG pour critiquer en profondeur le dernier jeu extrêmement technique qui vient de sortir rempli de références mécaniques à l'histoire du W RPG et porter des critiques dessus ? Tu peux dire que si - je te connais, oui, tu le peux. Mais moi je trouve ça super dérangeant comme façon de procéder. Laissons chacun de son côté et l'écurie sera bien gardée.

    Après y'a des trucs dont plus sérieusement on peut dire qu'on est dans le n'importe quoi. C'est lorsque, même pour le public auquel c'est adressé, on se trouve devant des gens qui trouvent juste ça mauvais, sans parler d'aspects plus "objectifs" (sakuga mauvais, post-prod mal fichue, doubleurs dans une autre dimension, manque de rythme, etc.). Ca donne, bah, Ousama game... lui j'ai pas vu grand monde pour le défendre en vrai.

    Je sais pas, je vais pas aller me taper les Jojo outre ce qu'on m'a déjà imposé, je sais que je supporte pas comme 80% des shônen et que je me fatigue quand je regarde. Je suis juste pas le public. Par contre je comprends à fond les gens qui aiment. (Et puis Dio est tellement best char)


    Je sais pas d'où tu sais ce qui est "faiblard", ni même "ce qui est pas charismatique", mais puisque tu parles de To aru kagaku no railgun, là, je peux répondre : je vois même pas comment kagaku no railgun aurait pu devenir l'un des vingt ou trente animes les plus populaires de l'histoire au Japon juste avec des persos plats et pas intéressants. Même moi j'ai accroché à mort, c'est te dire (alors que je suis dur à accrocher, tout en étant super bon public ! Alors me faire accrocher un truc où l'histoire principale est en retrait, c'est te dire l'exploit et combien Kagaku no Railgun est une réussite sur le plan construction de l'oeuvre).

    To aru kagaku no railgun est un des rares anime de 26 épisodes que j'ai rushé sans me forcer. C'était un plaisir immense à regarder. Les persos sont accrocheurs et bien campés, le rythme est magnifiquement bien maîtrisé, on sait osciller entre les histoires sur plusieurs épisodes et les fillers de un épisode sans jamais être dans la discontinuité totale... je parle même pas de la qualité des sakuga, la mise en scène excellente, la post-prod maîtrisée... le seul reproche que j'ai à faire à to aru ka gaku no railgun à la limite c'est son OST qui ne m'a pas marquée malgré tous mes efforts (mais à côté, des OP et des ED que je trouve parfaitement légendaires).

    Non, vraiment, je pense qu'on a juste des goûts trop différents pour s'entendre.


    Mais je peux juste plus supporter de laisser qu'un seul son de cloche, donc je réponds.



    Je vais m'en souvenir de ce topic. Pour des siècles et des siècles.



    ps : pour raison de ragepost, la transcription du japonais change selon mon humeur au cours du post. Mes excuses.
    avatar
    Haganeren

    Messages : 268
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: Topic des animes

    Message  Haganeren le Dim 18 Fév - 13:49

    Merci pour ton com !

    Marcelin a écrit:Je saute ton commentaire sur les Battle Royales car j'ai pas vu l'anime qui est sans doute bien à chier, car pour aller dans ton sens, sur pas mal de sites (japonais, toujours, quand je dis "des sites") il est considéré comme un gros bon kusoani. C'est un peu la honte de la saison à ce stade. Auquel cas, je pense que ton problème vient moins du fait que c'est un battle royale que... le fait que ça a l'air naze tout cours en fait.
    Je veux dire, le battle royale c'est juste un des genres les plus anciens et appréciés depuis facile vingt ans, donc de dire que c'est sans intérêt, ça me paraît assez extrême. Je vois en outre pas en quoi ça fait plus "ado" qu'une romance shôjo de derrière les fagots (que j'aime beaucoup aussi au demeurant)... de base, le public cible de beaucoup de ces oeuvres sont aussi (pas forcément seulement) des adolescents.

    J'ai juste dit que c'est un prétexte pour avoir une histoire "extrême" et que c'est pas très bien amené à mon gout hein.
    Après, oui, on a tendance à aimer ça quand on est ado, effectivement, j'ai plus dit ça pour montrer que ça avait pas l'air d'aller beaucoup plus loin à mon gout là où Battle Royal, même si je l'aime pas, avait un vrai propos derrière.

    King's Game est un manga extrêmement populaire (par chez nous en tout cas), donc si les gens gueulent sur cet anime, je pense que c'est plus pour être une mauvaise adaptation que pour son fond.

    Et moi j'ai pas aimé le fond.
    Après, si quelqu'un débarque depuis le fond de la salle pour me dire qu'en fait, c'estq ue le premier épisode et après ça devient super, pourquoi pas hein.

    Marcelin a écrit:Sinon que dire de Syoujo syumatu ryoukou... qui pourtant, j'en suis certain, mérite bien son succès ! J'ai pourtant bien pu voir des commentaires disant que c'était un anime parfois trop "gratuit", sans que je me figure trop pourquoi (je ne l'ai pas vu). J'ai toujours trouvé la frontière du "gratuit" affreusement subjective. (comme tout le monde, y'a des trucs que je trouve gratuit oui... mais ça me dérange pas plus que ça, la question que je me pose c'est : "pourquoi le scénariste il a poussé à ça, et est-ce qu'il a fait vraiment une erreur de style ici ?").

    Des trucs gratuits ?
    ... Quels trucs gratuits ? Dans Girl's Last Tour ? Je serais curieux de savoir quoi, c'est un espèce de slice of life qui parle d'un truc différent à chaque fois, c'est pas hyper gratuit pour moi, c'est même hyper soft, franchement mignon et avec un doux coté de "désespoir tranquille" qui est un sentiment assez rare.

    Marcelin a écrit:Le débat m'intéresse car je l'ai déjà tenu avec quelqu'un qui est un fan de Kino no Tabi et qui, surtout, a lu l'oeuvre originelle (ce que je n'ai pas fait car le style "collection de petites histoires" est un style avec lequel j'ai habituellement du mal).
    Il reprochait notamment que dans un des premiers épisodes qui étaient un des plus populaires également de la série, j'entends l'épisode du colisée, ils donnaient un rôle "moralisateur" à Kino qui, selon lui, était totalement absente de l'oeuvre originelle, ce que je veux parfaitement croire car l'esprit de la série à ce qu'elle m'avait parue dans la première saison portait plus sur l'idée de déambuler sans but dans un monde qui nous est étranger et d'y porter une petite réflexion dessus, plus que réellement "faire la morale" aux gens selon leur mode de vie.

    J'aurais été très curieux de ton avis dessus. Non je n'ai pas vu la nouvelle saison de Kino no Tabi car je ne regarde pas les animes en cours de diffusion. (*゚ー゚) ~♪

    Hum, c'est difficile de parler de ce point sans spoiler. On va tenter...
    Dans l'anime originel il y'avait une adaptation du Colisée effectivement et Kino n'avait pas ce coté "moralisateur" qui apparait en fin d'histoire.
    Mais apparemment, d'après ma sœur, c'est une liberté prise par l'anime, ce coté moralisateur a donc été remis dans cette nouvelle version pour être plus proche de l'oeuvre originale.

    Mais effectivement c'est parfaitement inhabituel pour Kino de prendre ce ton là, elle est généralement TRES effacé. Cependant faut pas oublier que tout l'épisode est placé sous le joug de la "revanche". La revanche de qui ? Pourquoi ? Et bien c'est ce coté moralisateur qui montre que c'est celle de Kino. Elle est furax, elle agit pas comme elle agirait d'habitude. "Normalement" elle n'intervient pas mais là, à cause d'un truc qui nous est répété dans l'épisode, elle sort de son rôle habituel et se permet de donner des leçons.

    Parce que c'est pas un Bouddha illuminé que rien ne touche jamais, là, on l'a touché personnellement et elle se venge... Sans doute injustement et contre les mauvaises personnes d'ailleurs... Mais au final c'est pas déconnant et ça respecte l'oeuvre. Le soucis c'est de voir cet épisode entre deux autres où elle a un rôle plus "actif", ça donne une image bizarre de Kino, comme si les "exceptions" de sa personnalité devenait la norme et du coup je peux comprendre que ça fasse très bizarre.


    haga a écrit:Pour Goro, précise au moins que c'est une adaptation anime d'un tokusatu, ça me paraît fondamental pour comprendre l'esthétique et l'ambiance du truc (et en quoi ça fait "syounen" tout en respectant pas totalement les règles du truc). Perso je connais quelqu'un aussi qui a regardé Goro en ignorant que c'était un tokusatu à la base ! C'est un truc totalement pas dans notre culture, en soi c'est une expérience intéressante de regarder ça. (´・ω・`)

    Ch'ais pas, simplement en le regardant ça m'a pas semblé "si" éloigné de nous, je trouve pas ça forcément nécessaire de préciser que c'est un Tokusatsu... ( Mëme si c'est bien de le faire) A part faire peur à ceux qui voudrait le regarder potentiellement.
    Nan, avec son coté gros bras et tout en plus, seul la transformation en super guérrier fait un peu "bizarre", Garo Vanishing Line est au final assez éloigné des ténors du genre pour être apprécié par un public qui ne connait pas les Tokusatsus je pense.

    Après j'en sais rien, j'en ai pas vu, je me contente de dire que j'ai pas vu la série des "Garo", c'est aps comme si j'en faisais des reviews.

    Marcelin a écrit:Ensuite, allez, ne nous cachons rien, là où ma matinée a bien été gâchée (au sens propre puisqu'il est maintenant midi, j'ai été assez débile pour passer une heure à écrire ce pavé), c'est quand j'ai lu ça :
    haga a écrit:
    Yuki Yuna waa Yusha de Aru – Washio Sumi no Shou


    Beeen je sais pas trop quoi te dire. Enfin si, plein de chose en vrai :

    Bon bah pour commencer : Pourquoi j'ai commencé par un épisode gaiden : Parce que j'en savais rien.
    JE l'ai même dit dans mon commentaire "en plus j'ai l'impression qu'en fait c'est une série un peu plus vielle", je le sais car en regardant les commentaires pour un épisode (relativement avacné), tout le monde avait l'air de savoir des trucs que j'ignorais complètement.

    De manière marrante je me suis jamais dit "ah tiens, mais il me manque des informations là non ?", du coup c'est sans doute témoin de qualité. Pour le fait que la série change de nom, je sais pas quoi te dire, y'a une série, la saison 2 semble s'appeller différemment bon ben écoute voilà. Tu vois ça en deux secondes en tapant le truc sur Wikipedia.
    C'était plus pour dire que l'anime semblait plus gros que ce que j'anticipais initialement.

    Ah et désolé, pour moi le maho shojo, c'est un genre codifié avec des filles qui se transforment pour pouvoir combattre des adversaires. Je connais pas grand chose de l'historique du genre mais du coup Yuki Yuna rentre parfaitement dans ma définition du truc. Moi je veux bien changer de définition hein, mais déjà faut me la donner, et ensuite faut me dire dans quel genre rentre Yuki Yuna. Si on est incapable de lui donner un nom de genre qui parle aux gens un minimum, autant étendre la définition initiale de "maho shojo". (Un peu comme la définition du RPG a évolué à travers les âges au grand dam des vieux des Donjons et Dragons papier qui nous soutiennent que le J-RPG est pas du tout un RPG... Ben tant pis pour vous les gars... Je mets pas tout le J-RPG dans le genre "action/aventure" pour vos beaux yeux, ce serait un bordel monstrueux...)

    Bref, donc euh ouais Shin Kukei, je suis occidental, impossible de retenir un truc comme ça à moi tout seul, peut être si je le croise ailleurs, en attendant on sera juste parti pour une différence de terme entre le Japon et l'Occident... C'est pas si grave, on le sait qu'on pense pas pareil, bon alors...


    Marcelin a écrit:Perso je vais pas débattre sur Yuki Yuna, juste te voir en parler ça m'a suffisamment mis tout en boule (alors que je ne l'ai pas vu, levons tout de suite l'ambiguïté. C'est le registre de langage qui m'a agacé). Je le redirai jamais assez, mais l'animation, comme n'importe quoi au fond dans l'industrie du divertissement (surtout japonaise qui raisonne de façon hyper sectorialisée en partant du public), c'est une question de public. De base les oeuvres sont pensées de façon topiques pour correspondre à tes goûts, alors si t'es pas le public, y aller est dès le départ casse gueule car tu vas trouver plein de trucs "gratuits", "plats", "pas intéressants", et après ça finit en flame war wouhou cool.

    (Et, oui, avant toute chose, je suis le public.)

    Been j'ai aimé Madoka, pourquoi je pourrias pas regarder un autre truc du genre ?
    C'est bien gentil de parler de public, m'enfin on peut pas savoir si on est de ce public si on regarde pas quelques trucs non ?

    Marcelin a écrit:Je sais pas, tu vas pas aller discuter avec les fans de Western RPG pour critiquer en profondeur le dernier jeu extrêmement technique qui vient de sortir rempli de références mécaniques à l'histoire du W RPG et porter des critiques dessus ? Tu peux dire que si - je te connais, oui, tu le peux. Mais moi je trouve ça super dérangeant comme façon de procéder. Laissons chacun de son côté et l'écurie sera bien gardée.

    C'est pas ma vision du monde, pour moi ça vit, ça pulse, le W-RPG s'est inspiré du J-RPG pour avancer ces dernières années et après avoir fait ça, il est revenu sur ses vielles licences de W-RPG et ont su comment les réadapter à un public plus moderne. (Divinity Original Sin 2 me fait quand même rudement penser à un Baldur's Gate ++++ vu de loin) Et ça, ça passe par l'idée d'arrêter de se concentrer sur sa petite case et de regarder le monde, et de critiquer ce qu'on voit. Et le fait de voir des critiques différentes fait évoluer les choses.




    Et là, ce serait un parallèle dans le cas parfaitement improbable où "je serais pas le public" de Yuki Yuna, je sais pas où tu as vu ça, à priori je suis totalement dedans. Les slice of life avec que des filles dedans, je les dévore et y'en a plein que j'aime. je sais même pas si tu sais que j'étais mais genre un IMMENSE fan de Majutsu no Index et surtout Kagaku no Railgun fut un temps. Ses combats à la Jojo, ses personnages attachants (je considère toujours Misaka comme l'un des meilleurs personnages tsundere existant... Peut être mon favoris ever), son univers ultra riche. J'avais une review en préparation à l'époque de PK ! Je me suis précipité sur tout ce qui existait de lui, je les ai relu en manga (pour que je revois un show en manga faut VRAIMENT que je l'aime, je fais jamais ça) l'arc de Misaka avec les Sisters est l'un de mes favoris de ce que j'ai pu voir dans un shonen (version Touma ET Misaka), j'en ai encore des frissons. Les trois saisons de Kagaku, je les ai toutes vu et leurs openings ancrés dans ma playlist mp3 sont des coups de nostalgie magnifiques durant les heures de boulot.

    Par contre, sorti de leurs dramas, j'ai effectivement pas trouvé que le cast féminin tenait le coup en terme de slice of life, elles avaient pas des intéractions que je trouvais suffisamment profonde pour m'intéresser au delà des premières minutes de présentation. Y'a quelques trucs marrants, des runnings gags que je trouvais lourdingue... Voilà.... Mais pour compenser, les moments "d'arc narratif" de Kagaku sont à mon sens BEAUCOUP PLUS maitrisé et extrêmement intéressant là où Majtusu s'enlisait dans une histoire de magie sur lequel j'étais beaucoup moins attaché.

    Vais pas refaire une review de ces oeuvres, pas à ce stade, et je ne fais plus de review d'anime. Mais pour le coup les To Aru m'ont profondément marqué, j'ai adoré certains trucs, j'ai moins aimé d'autres (j'ai rage quit la saison 2 de Index sur "un" truc que je trouvais vraiment ignoble et non, c'est pas du fan service, rassuré ?), voilà tout. Par contre qu'on vienne pas me dire que je suis pas le public, vous rigolez non ? Vous croyez que j'en ai vu combien des shows avec que des filles comme ça ? Mon anime favoris est de ce genre ! En plus je DETESTE les harems (et même là je me surprend parfois à apprécier quelques harems comme MOnogatari... OU des Isekais... Ou des Love-Hina-like.... Plein de trucs en fait), du coup les shows avec que des filles je suis vachement moins intransigeant, je demande juste des intéractions sympas entre les personnages.

    Qui suis-je pour décider de ce qui est sympas ou pas ? C'est l'inverse. Qui est ce public japonais, américain ou europpéen qui a trouvé un truc super cool pour m'imposer ce qui est cool ? Je suis un hipster moi, j'ai ma petite opinion dans mon petit coin et puis voilà. Et poruquoi on devrait se fier au public japonais pour déterminer ce qui est cool de toute façon ? C'est pas spécialement plus logique que de se fier à la fanbase occidentale quand on y réfléchit. Ca peut nous rassurer dans nos opinions mais rien de plus en ce qui me concerne. Je ne me place dans aucune de ces cases, elles existent, je fais sans doute "un peu partie de l'une" et "un peu parti de l'autre". Donc ouais pour moi, ces moments slice of life ils marchaient pas plus que ça, j'ai l'impression que les personnages manquaient trop de profondeur pour ne pas répéter en boucle les mêmes intéractions.

    Et euh c'est tout.

    ... ils sortent quand la suite ?
    Parce que techniquement je me précipite dessus.

    Soit libre d'y mettre ton son de cloche, la majorité du débat est sur le fait que je "sois pas le public", il est juste dommage que ton principal son de cloche soit "ouais ça a été aimé d'un public quand même !"... Certes... Je suis plus intéressé par toi que par "ce public".
    avatar
    Haganeren

    Messages : 268
    Date d'inscription : 28/01/2016

    Re: Topic des animes

    Message  Haganeren le Lun 16 Juil - 2:51

    HIVER 2017/2018








    Allez, j'ai trop laissé passé de temps, il y a eu plein de trucs intéressants ces deux dernières saisons! Oh !

    Violet Evergarden

    Une machine écrit à la machine.

    Une série originale de NetFlix... Hey ouais !
    Violet Evergarden est l'une des rares fois où un plot un peu "shojo" a une adaptation anime qui me tient scotché.
    Pour être honnête, c'est peut être bien avec le recul mon anime favoris de la saison !

    C'est l'histoire de la fin d'une guerre, Violet Evergarden est une ancienne soldate réputée sans le moindre sentiment qui n'a jamais hésité à tuer ses adversaires. Un talent qui a certainement son utilité en temps de guerre mais qui n'a plus grand intérêt quand elle est terminée. La série est donc l'histoire d'une réinsertion, Violet s'inscrit en tant que "Doll", un métier fictif de personnes chargées d'écrire des lettres pour d'autres personnes. D'exprimer ce qu'ils ont au plus profond d'eux finalement... Pas du tout un métier pour une machine à tuer sans sentiment donc.

    Mais voilà, c'est pas qu'une coquille vide notre Violet, elle a même des sentiments qu'elle ne comprend pas sur son ancien supérieur hiérarchique qui semble avoir disparu. Pour faire la lumière sur tout ça, elle décide de s'accrocher à ce métier coute que coute... Et c'est cool. Franchement autant l'évolution de Violet est excellente, le cast secondaire est aussi très sympas et on a même quelques histoires "un peu à part" dont l'atteinte émotionelle est ultra marquante.
    Spoiler:
    Bon sang, cet épisode sur la mère qui écrit à sa fille...

    Vraiment excellent !



    Darling in the FranXX

    C'est dur de pas trouver une image où y'a juste le couple de héros qui flirt à mort.
    Même le cast entier c'est chaud à avoir avec un dessin potable... Alors voilà du combat !

    Le dernier grand Trigger en coopération avec A-1 Pictures qui euh... A été plutôt critiqué en vrai. C'est clairement l'anime qui semble avoir reçu le plus d'attention ces deux dernières saisons (car oui, ça a duré deux saisons) en tout cas. C'est l'histoire d'un monde futuriste euh étrange et dont on sait initialement peu de chose finalement si ce n'est qu'un groupe de jeunes adolescent semble obligé de se battre contre des monstres qui menacent l'humanité grâce à des mechas fonctionnant par paire. Ces paires sont des couples pour un casting d'un peu moins d'une dizaine de personnages... En fait ça fait beaucoup penser à Kiznaiver qui avait déjà déçu pas mal de monde, autant de personnage c'est pas forcément facile à gérer, encore plus quand on essaye de faire une atmosphère un peu lourde où ces enfants sont manifestement paumé dans leur vie. (En même temps, vu leur monde, on peut pas trop leur en vouloir)
    Ainsi, les mechas étant géré par des couples, cela indique beaucoup de petits dramas amoureux, de l'autre coté le héros est manifestement incapable d'activer son mecha avec sa partenaire. (Le parallèle sexuel est même pas suggéré en vrai, c'est carrément évident...) C'est jusqu'à trouver Zero-two, une fille à moitié démone (en gros) qui l'appelle Darling et qui serait son ticket pour pouvoir s'envoler à nouveau... Mais à quel prix ?

    Quand on le résume, je me rends compte que au final, Darling in the FranXX est tout de même assez dense, avec beaucoup de lore sur le monde, beaucoup de couples, de périodes différentes, de sentiments, de combats comme Trigger sait si bien les faire. Et franchement, le constat est beaucoup moins négatif que pour un Kiznaiver (que j'avais bien aimé tout de même)... Mais voilà, le rythme est pas toujours au top et nos couples de héros font... Bizarrement assez distant par rapport au reste du cast qui semble courir après. Hiro n'a jamais pensé qu'à s'échapper, nommant ses copains sous un coup de tête ce qui vaudra leur admiration éternelle, Zero Two n'a jamais voulu que retrouver un "Darling" et se fiche pas mal du reste du monde. Ils se battent ensemble mais il y'a clairement un monde entre ces deux là et tous les autres, d'ailleurs la fin (que j'ai adoré) semble vraiment totalement aller dans ce sens.
    [spoier]Pendant que le cast entier réinvente une civilisation humaine depuis zéro, les deux se barrent au confin de l'unviers pour une bataille finale qui les verront se "sacrifier". J'ai particulièrement aimé le vertige de la civilisation auquel on a le droit à la fin.[/spoiler]

    C'est peut être pour cela que ce couple ne parait finalement pas si sympathique ? Le show était sympas mais le rythme était pas toujours là, tout le monde avait toujours un peu l'air de faire la gueule malgré quelques scènes de batailles magnifiques. (Le show veut clairement être un Evangélion-like) Certains personnages ou aspects du show auraient pu être mieux mis en avant... En clair, pour moi, il est peut être limite dommage que le show insiste pour avoir un héros et une héroine qui prenne la plupart du screentime alors que tout le monde recherche des indices de lore, de ship et autres trucs du genre. Y'a quelques couples homosexuels qui auraient pu être marrant aussi d'ailleurs;

    Bref, un show vraiment cool en vrai, qui a beaucoup fait parler de lui et avec une fin satisfaisante mais qui n'est pas sans défaut.



    Grancrest Senki

    C'est ça, tapez vous dessus.

    Lui c'est bête car j'étais "un peu" dedans au début. L'histoire d'un héros voulant gagner du pouvoir politique pour sauver son village qui se fait plus ou moins embobiné par l'héroine qui a des projets bien plus grand pour lui, ça promettait !

    Mais voilà, l'adaptation était pas si bien faite (ou alors le truc était pas super adaptable de base), j'avais l'impression d'avoir raté du scénario à chaque fois qu'un nouvel épisode commencait et tout allait tellement vite qu'il était dur de s'accrocher à quoique ce soit !

    Quand l'héroine, inquiète, s'est mise à demander au héros si il ne lui en voulait pas trop de décider tout pour lui alors qu'elle en était manifestement plutôt fière un épisode avant, j'ai eu l'impression d'avoir louper minimum 3 arcs d'évolution pour ce personnage et ça m'a fait arrêter la série.



    Sora Yori mo Tooi Basho

    En route vers l'Antartique !

    Y'avait deux animes slice of life avec que des filles dans cette saison.... J'ai choisi celui là, tout le monde semble avoir vu Yuru Camp.... Un jour je gagnerais !

    Mais sans rire, c'est peut être l'un de mes animes favoris d'un genre qui n'a pas vraiment tant d'adepte que ça... Voir aucun dans mon entourage... Sora Yori mo Tooi Basho raconte l'histoire d'une héroine pleine d'entrain mais qui arrive rarement à aller jusqu'au bout de ce qu'elle veut faire... Elle rencontre Shiraze qui, elle, au contraire, a un grand objectif dans la vie : Aller en Antartique.

    Subjuguée par cette passion, elle fera tout pour l'aider et l'accompagner pour pouvoir enfin combler le vide en elle, trouver quelque chose d'incroyable à faire dans sa vie. Le cast sera par la suite rejoint par deux autres filles tout aussi attachantes... Car entre le propos que je trouve plutôt cool (On parle pas tous les jours d'Antartique), c'est bien les personnages qui m'ont beaucoup plût. Leurs intéractions sont loin d'être réalistes bien sûr mais elles ont toutes une quête personelle, des intéractions sympas avec les autres personnages ou des cotés cachés. j'ai particulièrement apprécié Shiraze qui malgré son premier abord déterminée et forte est en réalité bien plus trouillarde qu'il n'y parait ce qui donne lieu à des situations assez marrantes... Pourtant, sa raison d'aller en Antartique est loin d'être joyeuse...



    Yuru Camp△

    Non, vous n'avez jamais vu de passionné de camping quans vous étiez au lycée.

    Le deuxième anime slice of life féminin... Ici c'est des filles qui veulent faire du camping ! (Parait que y'en avait un autre sur l'escalade dans le coin)... Voilà voilà... Comme souvent avec ce type d'anime, le coté "mignon" de l'ensemble est un peu le grand selling point et ça marche plutôt bien ici.

    Mais je ne l'ai pas vraiment poursuivi du coup... Mon choix était fait.



    Death March kara Hajimaru Isekai Kyousoukyoku

    Si ma vie va mal ici bas, peut être que ça ira mieux dans un autre monde ?

    Le Isekai du jour ! Y'a un héro super OP qui a détruit une armée en utilisant une smartbomb au début de l'épisode 1 !
    Heureusement il a un harem maintenant !

    .... J'ai pas trop continué, je m'en souviens quasi plus en vrai... Pourtant je l'ai même un peu lu en manga !



    Kokkoku

    ZA WARUDO !

    Chaque saison, il y'a "cet anime que je regrette de ne pas avoir fini et que je dis que je vais revenir dessus alors qu'en fait je ne le ferais jamais" mais là, c'est peut être l'un des pires exemples. Kokkoku, c'est l'histoire d'une famille japonaise normale bien qu'un peu pauvre qui se retrouve confronté à l'enlèvement du petit cousin par des malfrats demandant une rançon absurde.

    Heureusement, cette famille cache un grand secret que le grand père gardait précieusement jusque là. Elle possède une pierre capable d'arrêter complètement le temps. Il confie ce secret à la grande soeur de la famille, héroine de l'histoire et les deux utilisent immédaitement le sort pour aller récupérer l'otage aux malfaiteurs... Malheureusement, ils ne semblent pas seul dans ce monde du temps figé, un monde dont les règles semblent de plus en plus complexes au fur et à mesure que le show avance.

    C'est un thriller ! Un vrai ! Un bon ! Un plutôt intéressant aux personnages divers et aux drames certains !
    Je ne l'ai pas fini, mais c'était très bien !



    Pop Team Epic

    J'ai aucune idée de ce que je devais prendre comme image...

    Le fameux anime "bizarre" qui a secoué le monde de l'animation japonaise.
    .... En vrai, personne m'a jamais parlé de ce truc à part Raflagan mais parait que ça a vraiment bien marché au Japon.

    Comment décrire Pop Team Epic ? C'est un amas de petits sketchs surréalistes rigolos, sans grand sens les uns avec les autres mettant généralement en scène Popuko, une petite fille aux cheveux orange s'énervant très vite et Pipimi, une grande fille aux cheveux bleus plus calme. Les gags vont de la parodie au gag sur la société au surréalisme sans sens pur. Ce qui marque cependant c'est le coté irrévérencieux de l'oeuvre, les deux héroines n'hésitant pas vraiment à faire des doigts d'honneur censurés à l'écran.

    Ca se regarde avec curiosité, sans jamais savoir ce qu'il se passera par la suite. Il y'a un passage où un français se met à parler pour présenter un petit sketch sur la France, un autre où l'une des héroines se trouve dans un Kart, va dans l'herbe et affronte l'autre héroine dans un match à la Pokemon... Mais mon moment préféré, c'est quand deux animateurs débarquent pour faire toute une histoire uniquement faite de feuille de papier dessinée dans un carnet... C'était super imaginatif et vraiment drôle.

    Pour augmenter le coté wtf de l'anime, chaque épisode est doublé par des personnes différentes... Et si un épisode fait 20 minutes, en réalité c'est deux fois le même épisode de 10 minutes qui est balancé d'abord par des voix féminines ensuite par des voix masculines généralement encore plus barré, y'a même un moment où ils laissent le micro allumé alors que les deux seiryus commentent l'action.

    Bref, c'est bizarre.... Mais étrangement sympas... Bien qu'un peu inégal...
    A voir.



    Toji no Miko

    Qui êtes vous ?

    Y'a des filles qui font un tournoi de sabre... Et puis une tentative d'assassinat je crois ?
    Et puis elles s'enfuient ?

    Pourquoi je l'ai mis dans la liste ?



    Cardcaptor Sakura: Clear Card-hen

    On est reparti pour un tour.

    Errr, la suite de Sakura qui en un épisode fait revenir Shaolan peinard de son grand voyage annulant ainsi la fin de l'original et fait réchapper plein de carte au pif... J'avais honnêtement trouvé ça un peu gros du coup j'ai jamais regardé le second épisode mais... Y'en a qui ont accroché donc j'ai peut être eu tord ?



    Slayers
    Slayers Next
    Slayers Try

    Ce casting est ultra attachant ! Et regardez moi ces gros yeux des années 90 !
    Ca me donne envie de jouer à Popful Mail ou à Guardian Heroes tiens !

    Alors j'ai décidé sur un coup de tête de me mettre à cet anime qui m'a toujours paru être dans le background de jeu que j'appréciais : Slayers.

    Ah ! Je connaissais pas du tout et c'était bien ! C'était un peu comme regarder l'anime d'un RPG sur PC Engine CD en vrai...
    Lina Inverse est une héroine que j'ai vraiment adoré, super puissante et avec une sacrée grande gueule, elle rencontrera de plus en plus de monde pour constituer sa team avec Gouri et son épée de lumière. Amélia, la petite princesse se prenant pour une justicière et Zelgadis, le ténébreux qui a vu son corps changé en pierre et qui cherche un remède.

    L'histoire est euh, souvent classique à un point à la limite de l'absurde. Je veux dire, qui joue le coup du grand démon qui va se faire ressusciter sans un minimum de second degré de nos jours ? Mais hey, c'est normal, c'est Slayers qui a (entre autre) déterminer ce que l'on considère comme classique, du coup c'est le genre de chose qui au contraire a augmenté mon affection pour la série. Le ton est en soi quelque chose que je trouve finalement incroyablement rare. C'est pour une grande majorité du temps un anime très "gag" malgré le coté "voyage/aventure" et il y a de temps en temps des moments d'un certain sérieux quand un ennemi particulièrement puissant vient à l'encontrre de nos héros. (Généralement en milieu et en fin de saison).

    Globalement, on va pas se mentir, j'ai surtout accroché pour les personnages et la synergie de l'équipe. On s'amuse juste de les voir aller d'un lieu à l'autre en foutant le zbeul partout où ils passent. Le fait que je trouve les deux premiers opening très bon joue plutôt en la favauer de la chose aussi... Mais après, c'est un anime des années 90, l'animation est forcément un peu plus awkward qu'aujourd'hui, le rythme, surtout, est pas toujours au top puisqu'il y a de nombreux filers qui sont sans grand intérêt;

    Oui oui, des fillers, on en a plus vraiment aujourd'hui mais à l'époque c'était encore la mode !
    La première saison m'avait déjà beaucoup plût mais c'est la seconde (Slayers Next) avec le personnage bien plus ambigû Xellos qui m'a complètement conquis ! Techniquement la troisième saison (Slayers Try) est pas si mal mais j pense que bourrer à travers 50 épisodes avant n'était pas la meilleurs des idées, je suis globalement arrêté en milieu de cette saison.

    Je reprendrais surement après, une superbe découverte ! On cite très souvent les animes bien sérieux lorsqu'on parle de rattraper les chef d'oeuvres du passé alors un truc qui mélange à la fois humour et aventure m'a fait le plus grand bien !




    Sinon y'avait la fin Osomatsu-san 2nd Season, excellent jusqu'au bout avec même un petit final mélancolique... Par contre je n'ai finalement pas fini Goro : Vanishing Line... C'est bête je l'aimais bien.




    PRINTEMPS 2018







    En vrai j'avais pas tant à me plaindre de la saison précédente même si je me suis senti de rusher les Slayers malgré tout.
    ... Et là, le Printemps arrivé, généralement le plus occupé en terme d'anime et ce fut bien !



    Sword Art Online Alternative: Gun Gale Online

    Loin de moi l'idée de faire mon connard tatillon mais si vous êtes dans un jeu vidéo... Vous buvez quoi là ?
    (Oui je fais mon connard tatillon.)

    Vous me direz : Mais euh Haga, pourquoi tu regardes encore Sword Art Online si tu dis que tu aimes pas ? T'es con ou quoi ?

    Sur lequel je réponds : Oui MAIS ! Alternative a une particularité qui rendait obligatoire mon visionnage : Celle d'avoir été écrit par l'auteur de Kino No Tabi, mon anime d'il y'a deux saisons !
    Alors, ça vaut quoi Sword Art Online écrit par un VRAI écrivain ?

    ...... Meeeeh...

    Ben déjà ça raconte l'histoire d'une femme un peu complexée par sa grande taille qui tente de trouver dans les MMORPG en VR le moyen d'incarner un avatar un peu petit et mignon. Le monde de SAO étant bizarre, les avatars sont fait au hasard et imposé aux joueurs et elle ne trouve pas ce qu'elle veut.(une pratique ridicule puisque ça signifie du traffic de compte mais qui a sans doute été mis en place pour qu'on évite de penser que Kirito ait des mecs qui jouent des avatars fille dans son harem, ou pire, que l'une d'entre elles soit en fait moche, le drame de tout un marketing.)

    Mais joie, dans Gun Gale Online, elle arrive à trouver son avatar chibi, elle peut commencer à jouer et se retrouver dans des situations de plus en plus redoutables !... On va dire ça comme ça... En vrai il y a juste un problème d'univers immense dans Sword Art Online c'est que tout le monde surréagis vraiment beaucoup trop pour un jeu vidéo... Il y'a cette scène ridicule où un personnage est présenté comme cruel parce qu'il tire sur les bras des gens, les tuant à petit feu mais euh... Enfin je sais pas... Quand je vois dunkey faire ça dans un jeu vidéo j'explose de rire. Je vois quelqu'un me faire ça en ligne je balance un truc genre "Ah quel gros sac !" sans en faire toute une histoire non plus.

    Et venez pas me dire que parce que c'est un jeu vidéo on peut pas faire des trucs avec un peu d'impact, toutes les histoires de Eve Online que j'ai pu entendre ou alors ces histoires d'esclavagisme qu'on a pu voir dans des jeux comme Ark sont passionnante !

    Mais euh là du coup ils ont fait un autre truc. En vrai les stratégies employées sont plutôt sympas et le show reste plaisant, il y a juste ce coté "illogique" qui dure un peu tout le show qui est plutôt désagréable.



    Wotaku ni Koi wa Muzukashii

    On peut être adulte et rester fan de ce qu'on aime.
    En voilà un message positif !

    Un anime sympas d'un manga que j'avais déjà entamé plutôt cool.
    En gros le héros et l'héroine sont chacun otakus à leur manière et se connaissaient plus ou moins au lycée. Ils se retrouvent ici adulte dans une compagnie et décident un peu sur un coup de tête de sortir ensemble puisqu'ils se comprennent plutôt bien entre eux.

    Leur vie sentimentale est agréable à suivre et le cast secondaire est aussi très intéressant à leur manière, évoluant au fur et à mesure du show.

    Une super trouvaille !



    Gegege no Kitarou

    Gegege réussit à garder son coté froid et distant même dans le reboot.
    ... Il se fait aussi toujours autant défoncer.

    Un reboot du célèbre Gegege ni Kitarou des années 60... Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est ce manga qui a rendu populaire à nouveau les yokais et le folklore japonais qui avait été oublié des gens après la seconde guerre mondiale... Un peu comme Tolkien avec les nains et les elfes quoi.

    Toujours est il que ce reboot a dans l'idée d'amener plutôt les yokais dans notre monde rural moderne. Ainsi une malédiction se déclenche au moyen d'un selfie et un dieu du tonerre prêt à exploser se cache au fond d'une centrale électrique. Les parallèles sont pas trop mal trouvés et j'ai vraiment trouvé cette série très bien faite. Même si ses phases d'action suivent toujours un peu trop le même schéma ce qui est bien dommage pour un anime "Monster of the Week", n'est pas Jojo qui veut.

    En dehors de ça, c'est cool, je trouve même le ton assez sombre pour un show qui semble destiné aux enfants. (La transformation des gens en arbre dans le premier épisode est plutôt hardcore je trouve) Ceci dit, c'est pas terminé, j'ai un peu de retard à rattraper d'ailleurs, go go go !



    3D Kanojo: Real Girl

    L'anime en fout des tonnes sur le coté 'pauvre petit otaku maltraité par la société".

    Un manga slice of life / romance comme je les aime ! Avec un protagoniste otaku qui se trouve une copine et ne sait pas très bien comment intéragir avec ! Pour être honnête c'est souvent mes settings favoris ces derniers temps, au lieu d'avoir un truc à propos d'un couple qui va "peut être s'avouer leurs sentimetns au bout d'un moment.", on a un couple déjà établis qui "essayent de mieux se comprendre au fur et à mesure de leur relation". C'est moins vu non ?

    .... Sauf que en fait, j'ai été très déçu. Les personnages sont juste insupportable et mènent à des quiproquos qui donnent envie d'entrer dans l'écran pour hurler "MAIS BON SANG COMMUNIQUEZ ENTRE VOUS". Dans un show comique encore ça va, mais là ils vont tous faire la gueule pendant 3 épisodes juste parce que le protagoniste ne comprend pas que sa copine peut être jalouse quand il s'approche d'une autre fille.

    Et puis bon les personnages secondaires sont pas beaucoup mieux, entre la fille où il me parait parfaitement impossible qu'elle n'ait jamais eu d'amies jusqu'à présent qui remercie tout le monde constamment, le pôte du héros qui euh, dit rien non plus et les personnages plus pragmatiques qui font "Ouais même si on te le dit tu comprendrais pas", j'ai fini par tout simplement être blasé par tout le monde et à me barré à l'épisode 10. Chose rarissime pour moi.

    Nan vraiment... Ca m'a agacé...


    Tada-kun wa Koi wo Shinai

    Un café bien vivant !

    Un autre manga slice of life / romance avec comme focus un café où travaille notre héros Tada-kun de temps à autre, un lycéen aspirant à devenir photographe. Sa route croise celle d'une étudiante étrangère assez mystérieuse et plutôt excentrique. Il apprendra à la connaitre, lui et toute sa bande d'ami et divers évènements se dérouleront à partir de là qui les rapprocheront.

    Tada-kun est juste un anime super maitrisé, on en demande juste pas plus au genre et il sait parfaitement où il va. Ainsi le cast secondaire est suffisamment excentrique pour donner du dynamisme à l'ensemble mais suffisamment profond pour ne pas tomber dans le cliché le plus total. On comprend vite où se situera le problème des différentes romances et ce n'est pas quelque chose que l'on peut balayer d'un simple "oh bah j'avais mal compris" cette fois.

    Très bon, ça rattrape l'autre.



    Full Metal Panic! Invisible Victory

    Ouah, mais c'est plus violent que dans mes souvenirs en plus.

    F-Full Metal Panic ?

    Nous sommes en 2018.

    Il y'a une quatrième saison de Full Metal Panic.

    Je ne rêve pas ?

    Ouaaaaaaaah. Alors lui, je l'attendais avec des yeux gros comme une bille. Le soucis c'es tque Full Metal Panic, je m'en souvenais plus tant que ça en vrai, pensez vous, un anime de mecha que j'avais regardé il y'a 10 ans ! C'était d'ailleurs assez dur de reprendre le train en marche car l'épisode 1 démarre tout de suite, il en a rien à foutre que tu te souvienes plus de rien, il démarre là où la troisième saison s'était arrêtée et zou.

    Il faut dire que malheureusement, le projet a apparemment eu de nombreuses contraintes budgétaires qui se voit dans certaines séquence actions particulièrement mal faite. (La course de voiture en 3D du début est vraiment ignoble.) Quelque chose de compensé par D'AUTRES scènes d'action en mecha qui sont elles très bien foutues. (Toute la bataille vers l'épisode 9 est très bonne... Enfin techniquement tout n'est pas sorti là mais hey.)

    En plus, l'arc adapté est sans doute le plus sombre et violent de toute la série ce qui fait très bizarre à voir... Mais pas désagréable. J'ai suivi (et continue à suivre) ça avec plaisir... En espérant que ça finisse bien quand même... Sérieux c'est la merde pour les gentils là non ?



    Jikken-hin Kazoku: Creatures Family Days

    Histoire de famille

    Une famille d'humain à moitié monstre à cause des expériences affreuses qu'on fait leur parents sur eux à un très jeune âge.

    Bizarrement le premier épisode se concentre sur le fait que cette famille ne se tient pas très bien à table au restaurant ce qui ennuie le membre le plus jeune de la famille (le seul normal) car ça dérange les autres gens dans le restaurant.

    ... Je pense que y'avait des choses plus intéressantes à exploiter pour le coup, et je sais pas pourquoi, personne me parait super sympathique dans cette famille, du coup j'ai drop.



    Akkatsuko

    J'ai eu du mal à trouver un gif qui faisait bien la transition entre Akkatsuko et son pêtage de cable...
    Mais c'est toujours un grand moment.

    L'histoire d'une pauvre employée de boulot jeune mais exploitée par sa hiérarchie et son boss sexiste... Mais elle supporte Akkatsuko, elle ne sait pas dire non alors elle prend tout dans la tête mais elle supporte... Parce qu'elle a un secret. Le soir, elle va dans un karaoké en commendant une chanson, toujours la même, une chanson de DEATH METAL.

    Et là, on peut la voir hurler ses ennuis de la manière la plus aggressive possible pour finalement retourner à une dure journée de boulot.
    Un schéma simple qui a engrangé énormément de sympathie de la part de beaucoup de monde. J'ai moi même vu la série de Netflix qui consiste en plusieurs épisode de 15 minutes même si il existait 100 épisodes de une minute avant. La série Netflix racontant à nouveau ce que la série originel disait, cela reste la mieux faite des deux je dirais. Elle présente plus d'évolution dans les personnages, ainsi même si on s'explique avec ses supérieurs pour arranger sa vie... Faut vivre avec encore après, et j'aime beaucoup la façon dont la chose est traitée.



    Castlevania

    *Vampire Killer* can be heard at a distancee.

    La seule présence de cet "anime" est bizarre vu qu'il est dans les faits plus fait par des américains "à la japonaise"... Mais bon, je suppose que la prochaine fois que je regarderais un cartoon, je le mettrais là aussi.

    Bref, Castlevania adapté en anime, il y avait de quoi se préparer au pire truc de tous les temps !... Et bien hey, franchement, y'a que 4 épisodes mais ils sont carrément pas immondes ! Bah, j'étais pas surpris en vrai, les commentaires plutôt positifs de Weldar m'avait déjà mis sur la voie. Que dire qu'il n'a pas déjà dit ?

    Le fait de le placer durant castlevania III est sans doute la meilleurs idée du show, cela permet de mettre à la fois un Belmont, ne pas être trop loin de ce qui a rendu fou de rage Dracula et de caser ce bon vieux Alucard. Le show ne faisant que 4 épisodes, il ne permet que de présenter les personnages (sauf le voleur, il est où le voleur qu'on récupère dans la tour ?) mais c'est suffisant pour que j'attende la suite ! En vrai le défaut n'a qu'un seul très gros défaut... Celui de n'avoir pas pu reprendre les thèmes emblématiques de la série. Ah ! Ce qu'un "Clockwork" discret aurait bien donné dans cette séquence de chute d'engrenage, ou un petit Heart of Fire lorsque Trevor débarque ? Tellement d'occasions pour les placer...



    Saiki Kusuo no Ψ-nan 2nd Season

    Vous allez bien me manquer tiens...

    Ah ah, et je voulais terminer sur mon anime favoris d'une saison finalement bien rempli... Et oui, c'est le retour de Saiki !

    Je crois que la saison 2 fait un encore meilleurs job que la première qui avait parfois un peu trop tendance à introduire un nouveau personnage à chaque fois qu'elle n'avait plus d'idée sur quoi faire. Ici il y'a plus d'arc "long" dont certains qui fait vraiment avancer les choses et qui possède un vrai plot au delà des gags... Et c'est cool !

    Pour le reste, les personnages sont toujours aussi attachants. Nendo toujours aussi con, Saiki toujours aussi tsundere, Kaido toujours aussi chunibyo, Teruhashi toujours aussi... "oh~".

    Tout simplement mon anime comédie favori depuis Nichijou... Rien que ça. Ah ! Vivement que cela reprenne ! Car cela reprendra, hein ?




    Et... C'est tout !
    Et franchement c'est déjà beaucoup non ? On a vraiment eu plein d'anime sympas. Et encore, j'ai pas regardé des trucs cools car j'avais déjà vu le manga. Genre Hinamatsuri avec le yakuza qui doit s'occuper d'une petite fille blasée avec des super pouvoirs psys ou encore Golden Kamuy et sa chasse au trésor oscillant entre le glauque et le découmentaire que je ne pouvais pas suivre vu que j'achète les mangas.
    On m'a dit aussi que Devil's Line était cool, mais j'ai pas vu.

    Contenu sponsorisé

    Re: Topic des animes

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 19 Juil - 23:30